Musée de l’aviation de Morón

> Revoir le sujet sur l’Aéropostale dans l’émission « Faut pas rêver » spécial Argentine sur France 3 (Voir à 22 min. 30)

Depuis 2004, l’association Mémoire d’Aéropostale refait le parcours de la ligne en installant une exposition permanente à toutes les étapes. Après l’Europe et l’Afrique, l’exposition est arrivée à Buenos Aires en juin 2007 où elle est accueillie de manière permanente par le musée aéronautique de Morón, en banlieue de la capitale argentine. Histoires, photos, actualités filmées de l’époque… l’occasion de retrouver les pionniers du courrier postal.

Le Musée National d’Aéronautique de Morón est installé sur une base aérienne historique de la banlieue de la capitale argentine. Premier aéroport international de Buenos Aires dans les années 60, Morón a aussi été la base de l’escadron de chasse Gloster Meteor. Histoires, maquettes, photos, actualités filmées de l’époque… l’occasion de retrouver les pionniers de l’aviation civile. Des événements y réunissent les passionnés, au concours de globes aérostatiques artisanaux en hommage au centenaire de la mort de l’ingénieur Jorge Newbery ou aux rassemblements d’aéromodélisme.

cabine late 28
																  															  

Les hangars abritent des pièces uniques retraçant l’histoire de l’aviation en Argentine. Les premiers avions , venus de France en 1910: Farman, Blériot 11. Et aussi un Late 25, utilisé par Latécoère et l’Aéropostale entre 1929 et 1936, qui a permis d’ouvrir les routes aériennes vers Mendoza, Santiago, la Patagonie. Un exemplaire unique au monde, sur lequel Saint-ExupéryMermoz et Guillaumet ont pu transporter jusqu’à 600 kg de courrier à une vitesse de croisière de 180 km/h.

L’association Mémoire d’Aéropostale a constitué une petite exposition permanente dans les aéroports qui ont connu le passage des pionniers de l’Aéropostale, dont les lignes reliaient Toulouse à Dakar et  à Punta Arenas à son apogée. On peut la visiter depuis 2007 dans le Musée national d’aéronautique à Morón, récemment en rénovation. Maquettes, archives et avions historiques permettent de revivre, de sa fondation en 1918 par Pierre Georges Latécoère à sa liquidation en 1931, cette épopée héroïque portée par les pilotes mythiques Mermoz, Saint-Exupéry, Guillaumet ou Reine, qui traversaient océans et déserts à bord des frêles Breguet XIV et Laté 28.

aeromodelisme aerodrome moron
																  															  

Incontournable pour le néophyte comme le passionné, ce musée montre notamment un des deux exemplaires argentins de Fairchild 82D, qui a servi pour cartographier le pays jusqu’en 1963, et le Dakota T-05 sur skis pour les missions antarctiques. Une belle histoire de collaboration entre la France et l’Argentine donna naissance en 1959 au Max Holste MH1521, et à l’IA 50 Guarani F-31 plus tard, qui s’il a un fuselage argentin, intègre un moteur français. On peut aussi voir le bombardier C-207 A4B Skyhawk devenu mythique pendant la guerre des Malouines pour avoir coulé le destroyer HMS Coventry le 25 mai 1982. Plus étrange, des chasseurs anglais et allemands sont le fruit de la reconstitution du pilote de génie allemand Adolf Galland.

Le musée expose les seuls exemplaires restants des prototypes de Pulqui, premier des avions à réaction latino-américains à fabriqué par l’Argentine en 1947. L’INAC (Institut National d’Aviation Civile), intégré à la FAA (Forces Aériennes Argentines) sur la base de Morón, a finalement été dissout, et l’on peut juste admirer les appareils de prestige de l’industrie nationale argentine, comme le PA-28 D Dakota de l’INAC, militaire et civil à la fois. Seul survivant, l’escadron Morón, qui pilote les Piper de l’INAC.

survol late 28 moron
																  															  

Le Musée National d’Aéronautique de Morón est situé au 2200 de l’avenue Eva Perón (Ex Pierrastegui), sur la base militaire aérienne de Morón. On peut y accéder après 40 minutes de voiture à l’Ouest de Buenos Aires, ou 1h de train depuis Once.

Il est ouvert le mardi et mercredi de 9h à 13h, le jeudi et vendredi de 9h à 17h, le samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h.