Visite de Puerto Iguazú, région Litoral, Argentine

Toutes les informations touristiques sur Puerto Iguazú, ville aux portes du fabuleux Parc national Iguazú.

Géographie et climat

Située au nord de la province de Misiones, sur les rives du Río Iguazú et au confluent du Río Paraná, Puerto Iguazú est une étape incontournable lorsque l’on visite le nord-est de l’Argentine. En effet, la petite ville est la porte d’accès au fabuleux Parc national Iguazú, à cheval sur l’Argentine et le Brésil, dans lequel trône majestueusement les célèbres et impressionnantes chutes d’Iguazú.

Puerto Iguazú se trouve à 18 km de la partie argentine de ce site grandiose classé en 1984 au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. Le brésil se trouve à une trentaine de kilomètres, et on y accède via la Ruta Nacional 12, la BR-469 et le pont international Tancredo Neves. Cette ville de plus de 30 000 habitants est, malgré l’activité touristique qui bat son plein quasiment toute l’année, très tranquille et a réussi à conserver un certain charme. En outre, de part sa situation, Puerto Iguazú dispose de bonnes et nombreuses infrastructures.

Enfin, Puerto Iguazú, à la frontière du Brésil et du Paraguay, possède une caractéristique physique marquante : comme dans toute la région le sol est teinté d’un rouge flamboyant, dû à la décomposition des roches riches en fer, et la végétation est luxuriante. On sent que l’exubérante forêt tropicale est toute proche !

Le climat de Puerto Iguazú est de type subtropical : il est chaud et humide. L’hiver est donc doux, et l’été très chaud. La saison estivale est également la plus pluvieuse, et connait des températures qui oscillent entre 20 et 35º. Il est plus que recommandé lorsque l’on se rend dans la région, d’avoir avec soi de quoi se protéger du soleil et de la chaleur (crème protectrice, lunettes etc…), ainsi qu’un efficace répulsif contre les moustiques qui peuvent être nombreux et particulièrement gênants parfois. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire

C’est au milieu du XVIe siècle que l’espagnol Àlvar Núñez Cabeza de Vaca découvre les chutes. Malgré les obstacles sur son parcours, comme le tumulte des fleuves et la densité de l’impénétrable végétation, il trouve les chutes sur son itinéraire qui allait du Brésil vers Asunción del Paraguay. Il devient alors le premier européen à admirer le site. L’histoire veut qu’il ait été attiré par le vacarme des chutes, qu’il entendit au loin.

La région reste peuplée par des indiens Guaranis jusqu’en 1880, puis l’envie grandit chez certains de découvrir à leur tour les majestueuses chutes d’eau dans la forêt tropicale, dont on commence à parler. Un premier voyage a lieu, mais en l’absence d’un chemin correct entre le village et les chutes, la tentative de rejoindre le site se révèle infructueuse. Faisant partie de ceux que l’on peut considérer comme les premiers touristes à tenter l’aventure, il y a Victoria Aguirre : après l’échec de son voyage, celle-ci décide en 1901 de faire un don considérable à la communauté pour permettre la création d’une route qui conduit aux chutes. Cette année représente à priori la fondation concrète de la ville à proximité des cataratas, qui prend le nom de Puerto Aguirre.

Vient ensuite le développement du village : en 1906 le premier hôtel est construit, en 1913, le gouvernement investi est donne ainsi naissance au commissariat de police, à l’école primaire, à la sous-préfecture etc…

En 1934, le projet de création du Parc national Iguazú voit le jour, et se concrétise en 1935.

En 1939, la structure de la ville passe par la définition plus organisée de son urbanisation : le mirador, les places, la chapelle, la poste, les hôtels, les commerces, le musée, s’intègrent désormais dans un plan précis.

Quelques années plus tard, le décret du 24 avril 1943 signifie le changement de nom du village qui s’appellera désormais Puerto Iguazú.

En 1947 l’hôpital est créé, puis, le nom de la ville se transforme à nouveau et adopte le patronyme d’Eva Perón en 1951. Cependant, le gouvernement militaire renverse Juan Perón, alors au pouvoir dans le pays, et Puerto Iguazú redevient le nom officiel de la ville.

En 1985, le pont international Tancredo Neves est bâti et en 1984, les chutes d’Iguazú sont déclarées au Patrimoine naturel de l’humanité par l’Unesco.

Aujourd’hui, Puerto Iguazú est une ville qui vit et évolue essentiellement autour du tourisme.

Fêtes et évènements

altIguazú en Concierto – mai : ce jeune événement a connu sa première édition en 2010. Le festival international met en scène des orchestres et chorals, dont les membres sont tous très jeunes et viennent du monde entier.
Pendant 6 jours, les concerts auxquels participent quelques 700 musiciens et chanteurs, s’enchaînent dans les plus beaux hôtels de la région et de Puerto Iguazú ainsi que dans La Aripuca, une impressionnante cabane faite de troncs. L’événement se termine en apothéose avec un spectacle grandiose dans le jardin de l’hôtel Sheraton, et un cadre féerique avec comme toile de fond, les merveilleuses chutes d’Iguazú. L’atmosphère familiale, chaleureuse et artistique qui se dégage d’Iguazú en Concierto en fait un événement immanquable.

altLa Fiesta Provincial del Turismo – décembre : cet événement récompense 2 entreprises qui portent le tourisme toute l’année à Puerto Iguazú. Les prix Luis Honorio Rolón et Eduardo Krunkamp sont décernés et on élit une reine provinciale du tourisme. Ce festival est aussi culturel et plusieurs activités sont organisées.

Musées et monuments

La ville offre peu de choses à voir à ses visiteurs, néanmoins, il y a quelques sites à découvrir aux alentours proches de Puerto Iguazú.

altHito Argentino 3 Fronteras : cet endroit est particulièrement insolite. Rendez-vous au niveau du petit obélisque qui symbolise le Hito Argentino 3 Fronteras et vous aurez l’opportunité de voir d’un coup 2 fleuves et 3 pays !
Le lieu se trouve au point de rencontre des Río Iguazú et Paraná, à environ 1 km du centre de Puerto Iguazú.
De l’autre côté des frontières, le Paraguay et le Brésil ont le même monument.

altMuseo Trinchera Mborore : ce petit musée abrite d’intéressantes œuvres réalisées par différents peuples indiens de la région. On découvre à travers la collection du lieu de l’artisanat local, des tissus, des céramiques ou encore des sculptures d’animaux de la jungle tropicale. Une bibliothèque est constituée de captivants ouvrages sur l’histoire et la culture des populations natives de la région.

altMusée et centre d’interprétation : cet écomusée tend à familiariser le visiteur avec l’habitat naturel du Parc national Iguazú et la culture locale, à travers la découverte de la biodiversité de la forêt, de l’histoire de la région et de la relation entre l’homme et la jungle. Le site, appelé aussi Yvyrá Retá (Terre des arbres en guaraní), est constitué de 2 espaces, l’un dédié à la nature, l’autre plus spécifiquement à la culture. Panneaux explicatifs, animaux reconstitués, instruments de musique guaranís ou un canoë font partie des éléments constitutifs du centre d’interprétation.

altJardín de los picaflores : dans la rue Fray Luis Beltrán se trouve un endroit sympathique. Il s’agit d’un agréable petit espace vert, le patio privé d’une maison, dont la propriétaire invite les visiteurs à découvrir les nombreux colibris qui viennent  » butiner  » le précieux nectar provenant de distributeurs posés là. Jusqu’à 15 espèces différentes peuvent venir déguster le jus sucré : un spectacle coloré et attendrissant !

altMuseo Imágenes de la Selva : sur la route nationale 12, au km 5. Ce musée expose le travail de Rodolfo Teófilo allou, paraguayen d’origine française et petit neveu de Jules Verne. La collection de l’établissement est principalement constituée d’objets en bois, l’artiste s’inspirant de la végétation luxuriante et de la forêt tropicale de la région. On peut découvrir dans le musée des portraits indiens, guaranís, de personnalités nationales ou internationales, des œuvres religieuses ou encore des légendes locales.

altLa Aripuca : cette gigantesque bâtisse qui se trouve à un peu moins de 5 km de Puerto Iguazú en direction des chutes, est faite de troncs d’arbres de 2 à 3 m de diamètre. Ce lieu écotouristique atypique a pour objectif de faire prendre conscience de l’importance des ressources naturelles, de promouvoir et encourager le respect de l’environnement et le tourisme durable, ainsi que diffuser la culture et les croyances de la région. Cette cabane insolite et impressionnante de 17 m de haut a été confectionnée avec des morceaux de bois qui ont seulement été récupérés : aucun arbre ne fut coupé volontairement pour construire la maison. Le site abrite de l’artisanat guaraní et un restaurant.

altGüirá Oga, la Maison des Oiseaux : non loin de La Aripuca, ce centre vétérinaire et de rééducation pour les animaux blessés mène également des recherches sur l’environnement forestier de la région. On découvre le lieu uniquement avec un guide. Parmi les animaux que l’on peut rencontrer sur le site : des toucans, des singes, des fauves ou encore des perroquets.

Gastronomie

altPoisson du río : la spécialité de Puerto Iguazú. De nombreux poissons de rivière se dégustent dans la ville : c’est le cas du dorado et du surubí que l’on sert avec de la sauce aux champignons ou aux fruits secs, et du patí, du pacú et du manguruyú que l’on grille à la parrilla, au four, et que l’on agrémente de sauce au roquefort, à la moutarde ou au vin.

altLocro norteño : un ragoût à base de maïs jaune ou blanc, cuit avec du chorizo, des morceaux de viandes, de tripes, assaisonnés de petits légumes.

altSopa paraguaia : contrairement à ce que l’on pourrait croire, la sopa paraguaia n’est pas une soupe mais une sorte de pain dense, qui fait penser à du cake, qui se prépare avec de la farine de maïs ou de manioc et accompagne parfaitement les asados. Cet aliment riche en calories et protéines est très commun dans la cuisine du nord-est de l’Argentine et du Paraguay. Les jésuites ont modifié la recette de base en y ajoutant du fromage, des œufs et du lait.
Dans la province de Corrientes, cette spécialité s’appelle la sopa correntina.

altEmpanadas : incontournables en Argentine, les empanadas sont des petits chaussons fourrés salés, à la viande, au fromage, au jambon, aux légumes… On les trouve partout et on les mange à toute heure de la journée, comme encas ou repas.

altChipá : pain en forme de lune ou plus communément en boule, fait avec de la farine de maïs ou de manioc, du lait et des œufs. D’origine guaraní, cet aliment est traditionnel du nord-est argentin, du sud du Brésil, et du Paraguay.

altDoce de mamão ou dulce de mamón : cette douceur est confectionnée avec des cartiers de papaye que l’on laisse macérer dans un jus sucré et caramélisé. Elle accompagne délicieusement les desserts.

altTereré : d’origine guaraní, cette boisson est faite d’herbes maté. Cependant, à la différence du célèbre maté argentin, le Tereré se boit avec de l’eau bien froide ou du soda.

Restaurants

altAqva : loti dans une belle bâtisse en bois, le restaurant Aqva jouit d’une ambiance élégante, d’un espace charmant, d’une cuisine chic. En outre, la carte est variée, le service attentionné, et les plats savoureux et bien présentés. Enfin, l’établissement est le lieu idéal pour goûter aux poissons locaux comme le surubí.

altLa Rueda 1975 : ce lieu est apprécié de la population locale ainsi que des visiteurs. En effet, il est accueillant, et offre l’occasion d’un déjeuner ou dîner agréable. La musique d’ambiance est sympathique et la cave au sous-sol de l’établissement bien fournie, ce qui ne gâche rien. À ne pas manquer à La Rueda 1975 : les plats de poissons de rivière : le surubí est délicieux !
À noter : le restaurant n’accepte que les cartes bancaires Amex.

altEl Quincho del Tío Querido : située dans une rue calme, « le grill de l’oncle bien-aimé » est une bonne parrilla traditionnelle et populaire. Constitué de 2 salles, d’un jardin avec des jeux pour enfant, et d’une terrasse souvent prise d’assaut, l’établissement propose des menus complets et de bonnes grillades. Très animé le week-end, le lieu passe fréquemment de la musique folklorique.

altLa Esquina : ce restaurant s’avère être très agréable, avec sa jolie terrasse et son atmosphère à la fois chaleureuse et feutrée, crée par la décoration, la blanc étincelant ou le rouge chatoyant des nappes, et les lampes pendues au plafond. La cuisine, savoureuse, se révèle parfois originale.

Bars et peñas

altLa Barranca : ce snack-bar est très calme avant minuit, mais l’ambiance y est définitivement très festive, jeune, et animée un peu plus tard. La terrasse offre une belle vue sur le río Iguazú, et le bar sert des bières bien fraîches. Si l’envie vous en dit, vous pourrez éventuellement vous déhancher sur la piste de danse.

altLautaro Café : la terrasse est sympathique et l’endroit se révèle idéal pour prendre un verre à l’heure de l’apéritif.

altJackie Brown Bar : dans ce bar on trouve des banquettes confortables et des boules à facettes accrochées au plafond. Le lieu, dans une ambiance ténébreuse, sert de savoureux et originaux cocktails et dispose d’une terrasse. Il organise régulièrement des soirées électroniques.

altPuerto Bambu Bar : parfait au moment de l’apéritif, le Puerto Bambu Resto-Bar est un endroit agréable qui sert de bons cocktails et des bières fraîches, accompagnés de picadas sympathiques.

altLe Casino Iguazú : situé à côté de l’Iguazú Grand Hotel Resort, le casino Iguazú est l’un des plus grands d’Amérique Latine. L’établissement offre l’opportunité de se divertir autour des machines à sous, et de boire un verre dans une ambiance élégante.

Shopping

À Puerto Iguazú, on trouve quelques boutiques sur Victoria Aguirre, mais on peut aussi et surtout flâner dans le récent centre commercial Punto Iguazú Shopping, inauguré en mai 2012 (sur l’avenue Victoria Aguirre également). Ce lieu moderne abrite des points de restauration, de nombreuses boutiques de marques et de produits locaux.

Artisanat :
altTimbo Arte : sandales, objets en cuir, bijoux… – Av. Misiones 141

Cave à vins :
altVinotecas – Av. República Argentina

Supermarché :
altCimarket – Av. Misiones 287

Hôtels et estancias

À Puerto Iguazú :

altHôtel La Aldea de la Selva Lodge : à seulement quelques kilomètres du centre de Puerto Iguazú, cet établissement est merveilleusement niché dans la végétation exotique de la jungle environnante. Terrasses, petits ponts suspendus et passerelles surélevées permettent à l’hôtel La Aldea de la Selva de s’intégrer parfaitement dans la nature luxuriante, à proximité du Parc national Iguazú, et d’offrir une immersion formidable dans les bruits, les couleurs et les odeurs de la forêt tropicale. Les chambres disposent toutes d’un balcon et d’un hamac pour profiter du cadre, le bar du lodge sert des cocktails de fruits locaux savoureux, et des activités originales pour découvrir la faune et la flore de la région.

altPanoramic Hotel Iguazú : cet établissement luxueux est idéalement situé : en face du site des Trois frontières, il se trouve à proximité du Parc national Iguazú et des cataratas. En outre, installé en hauteur sur une colline, l’hôtel bénéficie d’une vue imprenable sur les ríos Iguazú et Paraná, et leur bel environnement. Elégant, confortable et raffiné, le Panoramic Hotel Iguazú offre à ses visiteurs, en plus d’un service de prestige, la possibilité de se régaler de plats exotiques, de se prélasser au solarium ou encore de se détendre dans la grande piscine.

À Puerto Libertad :

altHôtel Posada Puerto Bemberg : situé dans une belle demeure du début du XXe siècle, l’hôtel Posada Puerto Bemberg se trouve en pleine forêt tropicale. Le cadre est magnifique, les espaces lumineux, les 14 chambres assurent une ambiance intimiste et tranquille. Un magnifique parc de quelques 380 hectares entoure la propriété, lieu de vie de nombreux arbres, plantes, et animaux sympathiques. La cuisine est concoctée à base des fruits et légumes biologiques du potager. Un petit paradis sur terre, dans un coin de verdure, non loin du tant convoité site d’Iguazú.

Transports

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusqu’à Puerto Iguazú :

altEn voiture : la route nationale nº12 vous emmène jusque dans le nord de la province de Misiones, et à Puerto Iguazú. Si vous disposez de votre véhicule et que vous avez du temps, vous pouvez vous arrêter à quelques heures au sud de la ville, à San Ignacio ou Posadas, pour aller admirer les vestiges des anciennes missions jésuites.

altEn bus : la gare routière de Puerto Iguazú accueille de nombreuses compagnies qui assurent des liaisons entre la ville et le reste du pays, en direct ou non. Comptez entre 17 et 20 h de bus entre la capitale argentine et Puerto Iguazú, et entre 5 et 6 h depuis Posadas.
La fréquence est bonne également toute la journée entre Puerto Iguazú et Foz do Iguaçu au Brésil.

altEn avion : Aerolíneas Argentinas et Lan desservent plusieurs fois par jour l’aéroport de Puerto Iguazú (Aeropuerto Internacional de las Cataratas del Iguazú), depuis Buenos Aires. La liaison existe également entre la ville, Salta, et Córdoba.

Dans les environs

altLe Parc national Iguazú et ses chutes : le site est à la fois la véritable star de la région et un incontournable en Argentine. Le Parc national Iguazú, à cheval entre l’Argentine (à 20 km de Puerto Iguazú) et le Brésil (à 30 km de Puerto Iguazú), s’étale sur plus de 67.000 merveilleux hectares de végétation luxuriante, en pleine forêt tropicale. Crée en 1934, le parc attire surtout pour son trésor insensé et grandiose : les chutes d’Iguazú. Classées en 1984 au Patrimoine mondial de l’Unesco, elles font partie des plus impressionnantes au monde. En effet, les cascades, ce sont 275 incroyables chutes, formant un front de 2.5 km, atteignant parfois les 72 m. La Garganta del Diablo est sûrement la plus fascinante. La faune (400 espèces d’oiseaux, entre autres) et la flore locale (2.000 espèces de plantes), sont formidables, et le spectacle assourdissant des chutes d’Iguazú constitue un souvenir fabuleux et impérissable. Comptez environs 2 jours pour visiter le parc de chaque côté de la frontière, sans se presser.

altLe barrage d’Itaipu : gigantesque, le barrage d’Itaipu, au sud de Foz de Iguazú, est la deuxième plus grande centrale hydroélectrique du monde. Le site est exploité depuis 1984 par le Brésil et le Paraguay. Situé sur le fleuve Paraná, cet ouvrage impressionnant fournit entre 20 et 25% de l’électricité du Brésil et 90% de celle du Paraguay ! On pourrait construire avec l’acier du barrage 380 tour Eiffel, et lorsque les vannes sont ouvertes, le débit est 4 fois celui des chutes d’Iguazú. Quant à l’immense lac artificiel, il fait 200 km de long, 7 de large, et représente quelques 29 millions de mètres cube d’eau. Des visites sont possibles depuis le Brésil.

altLes mines de Wanda : découvertes en 1976, les mines de Wanda se trouvent à une quarantaine de km d’Iguazú. Sur les rives du río Paraná, elles sont ouvertes à la visite et montrent entre autres le travail d’extraction de pierres semi-précieuses réalisé sur le site, dans les galeries ou la mine à ciel ouvert. Cristal de quartz, topazes, agates, améthystes, la boutique des mines de Wando offre l’opportunité de se procurer de jolis bijoux ou géodes. Une visite intéressante, originale, et qui permet de se réjouir des trésors que nous offre la nature.

altLes chutes de Moconá : moins connues que les chutes d’Iguazú, les Saltos de Mócona constituent une découverte merveilleuse. Entre Posadas et Puerto Iguazú, ces cascades ne s’étendent pas en hauteur mais horizontalement, formant ainsi un mur d’eau somptueux, à perte de vue. Sur presque 3 km, on peut admirer les chutes via une promenade en bateau, si les conditions le permettent. Le site se trouve dans une réserve protégée, qui offre également de belles opportunités d’excursions.

altLa réserve de biosphère de Yabotí : cet espace naturel de plus 250.000 hectares abrite une biosphère incroyable, dans une forêt de type amazonien. Rapides, chutes d’eau, sol rouge, verdure luxuriante : le site, qui se trouve au centre-ouest de la province de Misiones est assez subjuguant, d’autant plus qu’il abrite les Saltos de Mócona, le parc Esmeralda, ainsi que plusieurs communautés guaranies, qui tentent de préserver leur mode de vie. Parmi les espèces qui évoluent dans la réserve, on peut rencontrer des animaux rares comme le puma, le toucan, le yaguaraté ainsi que certains perroquets en voie d’extinction.

altLes missions jésuites : situés entre Puerto Iguazú et Posadas, les vestiges des missions jésuites édifiées au XVIIe siècle, constituent une visite captivante. Ces ruines sont de formidables témoins du passé, et racontent l’importance de l’héritage laissé par les Jésuites aux Guaranís dont la culture est toujours vivante dans le nord-est argentin, et plus encore au Paraguay. Classées au Patrimoine mondial de l’Humanité en 1983, les missions jésuites ont représenté un aménagement culturel, économique, et social de grande importance qui a modifié durablement la physionomie de la région. La mission de San Ignacio est la mieux préservée : on peut encore voir sur le site le superbe portail de l’église sculpté par les artisans guaranis. À visiter également, les missions de Loreto, Santa Ana, Santa María, ainsi que leurs équivalents en territoire brésilien et paraguayen qui méritent le coup d’œil.

Circuits

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte du Nord-est en passant par Puerto Iguazú ou à proximité. Voici quelques exemples :

altCircuit à la découverte des chutes d’Iguazú et de sa région : circuit de 10 jours avec chauffeur-guide, pendant lesquels vous vous aventurez sur un territoire fascinant, abritant des trésors à la valeur inestimable. Vous admirez les grandes lagunes de Corrientes, les merveilleux vestiges d’anciennes missions jésuites, les fabuleuses Saltos de Mócona, sans oublier bien sûr les spectaculaires et majestueuses chutes d’Iguazú, classées au Patrimoine naturel de l’Unesco.

altSéjour du Nord-Ouest aux chutes d’Iguazú : 15 jours exceptionnels avec chauffeur-guide à la découverte de deux régions complètement différentes mais définitivement captivantes en Argentine. Ce parcours fabuleux vous emmène sur l’Altiplano, avec ses cactus, ses villages traditionnels, ses montagnes multicolores, et dans le nord-est, où règne une ambiance amazonienne, et où vous évoluez dans une nature luxuriante. Un voyage fait d’authenticité et d’archéologie, incluant un passage incontournable aux chutes d’Iguazú.

altAutotour sur la Route 40 : 38 jours extraordinaires pour un voyage hors-du-commun, à la découverte des trésors les plus fous d’Argentine. Un séjour qui explore la riche culture et la belle nature du pays, des chutes d’Iguazú au Nord-ouest en passant par la région des vins, celle des lacs, jusqu’en Patagonie et ses glaciers majestueux. Un itinéraire sensationnel sur le mythique Route 40. Logement en catégorie charme.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine