• fr
  • es
  • en

Le Nord-Ouest Argentin : Salta, Catamarca, Tucumán, Jujuy

Découvrez le Nord-Ouest de l’Argentine, notre région coup de cœur.

Province de Jujuy

La province de Jujuy est située à l’extrême nord-ouest du pays. Territoire de contrastes, c’est la région argentine qui possède la plus grande diversité climatique. Elle possède des frontières à l’ouest avec le Chili (avec la cordillère des Andes), au nord avec la Bolivie, et à l’est et au sud avec la province voisine de Salta. La province de Jujuy est divisée en quatre zones bien distinctes: las Sierras Subandinas (appelées aussi Valles Centrales), las Yungas, la Cordillera Oriental, (ou l’on trouve la célèbre Quebrada de Humahuaca) et la Puna.

Province de Salta

La province de Salta, en forme de croissant, jouit d’un vaste territoire qui englobe une grande diversité, tant sur le plan climatique que sur le plan de la faune et de la flore. Les reliefs sont également très divers selon les différents départements de la région, ce qui fait de Salta une province très riche sur le plan de son écosystème. Sa géographie comprend quatre zones distinctes : La Puna (à l’ouest), la Cordillera oriental (au centre-ouest), las Sierras Subandinas (centre-est), ainsi que la Llanura Chaqueña (à l’est).

Province de Catamarca

D’une superficie de 102.602 km2, la province de Catamarca forme la partie sud du Noroeste argentin. La région se découpe en deux parties, à l’ouest avec les plaines agricoles recevant 400 y 500 mm de pluie par an et la Puna ou haut plateau andin à l’Est avec à peine 150 mm de précipitations annuelles. La province fut peuplée jusqu’au XVIIe siècle par des populations indiennes, après quoi la colonisation espagnole amena de nombreux immigrants. L’économie de la province de Catamarca, assez diversifiée, est tournée vers l’industrie minière, le commerce, le tourisme ou encore l’industrie.

Province de Tucumán

La province de Tucumán, la plus petite d’Argentine, a axé son économie sur la canne à sucre et d’autres produits agricoles. Son excellent climat lors de l’automne et de l’hiver lui a donné le surnom de « Jardin de la República ». Cependant, elle fut durement frappée par la crise ces dernières années. Au nord, elle offre un site touristique majeur, les Vallées Calchaquíes. Autres étapes dignes d’intérêt, les ruines de Quilmes, ou encore le superbe village de Tafi del Valle.

La Puna

Haut plateau entre 3.400 et 4.500 m d’altitude, la Puna dégage une atmosphère très particulière, royaume de la Pachamama, la terre mère vénérée par les Indiens. Dans ce climat aride et froid, pauvre en oxygène, quelques espèces ont réussi à survivre, comme le suri (proche du nandou) ou la vigogne. Le touriste, lui, est souvent victime du soroche, le mal d’altitude, que les Indiens des quelques villages contrôlent en mâchant des feuilles de coca. Dans les provinces de Salta et Jujuy, jusqu’aux frontières du Chili et de la Bolivie, la route de la Puna passe par la Quebrada del Toro, San Antonio de los Cobres et débouche sur Salinas Grandes, ou encore par l’époustouflante côte de Lipán en partant du village de Purmamarca.