• fr
  • es
  • en

Visite de Cachi, Nord-Ouest Argentin

Découvrez le charmant village andin de Cachi, situé dans la province de Salta.

Géographie et climat de Cachi

Cachi est un petit village pittoresque qui compte près de 8.000 habitants, au charme surprenant. Il est juché à 2.280 m d’altitude et surplombe les Vallées Calchaquiés. Il se trouve à 160 km au Sud-ouest de la ville de Salta, et à 161 km au Nord du village de Cafayate.
Avec ses maisonnettes peintes en blanc, son architecture coloniale, ses ruelles pavées, sa place centrale arborée et verdoyante, ce lieu accueillant est l’endroit rêvé pour se reposer, et constitue une excellente base pour découvrir les alentours, peu peuplés.

Situé au confluent du Río Cachi et du Río Calchaquí, la commune est entourée des cimes du Nevado Cachi, à plus de 6.000 m, et des sommets de la précordillère.

Le climat est tempéré dans la région de Salta, mais les saisons sont souvent bien marquées. L’été (novembre à mars) est pluvieux et très chaud, et l’hiver (de juin à septembre) est sec et doux. Attention néanmoins aux nuits qui peuvent être très fraîches en altitude.

Histoire de Cachi

Avant la conquête hispanique, c’est l’ethnie indienne Diaguita qui habitait le village de Cachi. Ce peuple d’agriculteurs sédentaires travaillait la poterie, la métallurgie, et élevait des lamas.

A la fin du XVIIe siècle, les autorités espagnoles alors en place à Salta, décident de diviser les parcelles de terres de Cachi, pour en confier l’attribution à des familles de colons. C’est également à cette époque qu’une partie du village, surnommée « Pueblo Viejo » (« le vieux bourg »), devient le centre du village, avec la construction de bâtiments coloniaux, comme l’église, remarquable sur le plan architectural.

Enfin, en 1946, le gouvernement argentin reprend possession des terres agricoles de Cachi et le « Pueblo Nuevo » (« le nouveau bourg »), voit le jour.

Traditions, culture et folklore à Cachi et au Nord-Ouest

Cachi fait partie de la province de Salta, région aux traditions bien ancrées, à l’image de tout le Nord-ouest de l’Argentine : danse, gastronomie, musique, religion et agriculture sont autant d’éléments constitutifs de cette région de caractère.

La Quema de Cardones : cette tradition remonte à loin. En effet, il est difficile de déterminer précisément qui est à l’origine de ce rite, ni quelle en est la raison initiale. La légende veut que cet événement soit né d’un mélange de tradition ancestrale et de croyance religieuse. C’est lors de la Fiesta de San José que cette coutume prend vie. Pour exprimer sa ferveur en Dieu, le peuple érige en offrande un bûcher, fait de bois d’un cactus local connu sous le nom de cardón, pour y mettre le feu. La tradition s’est quelque peu modernisée car le bois de cactus est désormais protégé et sa consommation de fait, restreinte. Aussi, lors de la Quema de Cardones, la plupart du bois utilisé n’est plus du bois de cardón.

Fêtes et événements à Cachi

Le 18 et 19 mars, la Fiesta de San José : elle se compose de la cérémonie de la Quema de Cardones le premier jour et de la fête patronale le deuxième jour. L’événement débute le 18 mars au soir par une grande veillée : les habitants déposent leurs figurines de saints sous les arcades du musée, assistent à la messe organisée pour l’occasion, contemplent le feu d’artifice, puis enflamment le bûcher de bois de cactus pour manifester leur adoration. Le lendemain, le défilé de gauchos, une procession très plébiscitée, précède un grand repas festif.

Deuxième ou troisième semaine de janvier, le Festival de la tradition Calchaqui : de nombreux groupes folkloriques se réunissent pour l’événement. C’est une bonne occasion de découvrir les meilleurs musiciens de la région.

Fin juin, la Fiesta San Juan : cette fête traditionnelle rend hommage aux richesses culturelles de Cachi et de ses environs, avec notamment des danses folkloriques et gastronomie régionale.

Musées et monuments : que visiter à Cachi?

L’église de San José : très bel édifice de style colonial, elle fut érigée au XVIIIe siècle. Son toit en bois de cactus, sa charpente apparente et sa statuaire du maître-hôtel de style baroque colonial, en font un lieu Saint à la fois original et austère.

Le musée archéologique Pío Pablo Díaz : ce musée, le plus complet de la région, comporte plusieurs salles, dans un très beau bâtiment. Il expose des armes, bijoux, instruments de musique, céramiques et outils des époques pré-inca, inca et espagnol. La visite de ce musée est un bon moyen de comprendre les cultures qui ont marqué l’histoire des vallées Calchaquíes.

La place centrale 9 de Julio : petit coin de fraîcheur en été, la place centrale est calme et agréablement ombragée grâce aux poivriers, pins, palmiers et eucalyptus sous lesquels il fait bon se reposer et regarder les habitants déambuler.

Le cimetière : à 1 km au Nord du village, il suffit de s’aventurer sur la colline après avoir passé le petit pont qui chevauche le Río Cachi, pour découvrir le pittoresque cimetière de la commune. La vue à 360 degrés est imprenable.

Gastronomie : que manger à Cachi?

Empanadas : les traditionnels petits chaussons fourrés au fromage, à la viande ou aux légumes font partie des incontournables de la région et du pays. A goûter à Cachi : les empanadas andinas, à base de quinoa et de fromage de chèvre.

Tamal : pâte à base de farine de maïs, farcie à la viande, et cuite dans une feuille de maïs.

Locro : ragoût à base de maïs, haricots blancs, courge, bœuf (parfois porc), tripes, lard. La texture de ce plat nourrissant est en général assez crémeuse.

Cabrito al horno : un spécialité de Cachi, du chevreau cuit et grillé au four.

Humita : pâte à base de choclo (maïs jeune), de sucre et de lait, cuite dans la feuille du maïs.

Cayote : un fruit local, à consommer en confiture ou pâte de fruit.

Le queso norteño : le Nord-ouest de l’Argentine est fier de sa tradition fromagère. Il existe certains endroits où les fromagers, malgré l’avancé des techniques et l’arrivée des machines, ont conservé un savoir-faire traditionnel.

Coca : on trouve les feuilles de Coca dans les épiceries de la région, et des infusions dans les cafés. Il faut savoir que la possession de ces feuilles de coca en grandes quantités, leur vente, est interdite en Argentine, mais que la consommation en petite quantité, pour l’infuser ou la mâcher, est tolérée.

Restaurants : où manger à Cachi?

Malgré le fait que Cachi soit un village, on y trouve quelques bonnes options pour se restaurer.
GRILLADE
Restaurant El Zapallo : parrilla typique argentine où la viande est excellente et où l’hospitalité du chef et de sa famille est appréciable. Le cadre est agréable et dès qu’il fait beau, les tables et les chaises font leur apparition sur la terrasse. Ne pas manquer les grands classiques de la maison : le cabrito al horno (chevreau grillé au four) et le dulce de cayote en dessert (à base de confiture de coyate), un véritable délice fait maison.

RESTAURANT/SALON DE THE
Finca La Playa : Située à environ 14 km au Sud-ouest de Cachi, cette charmante auberge de style colonial calchaquí, lotie dans un paysage sauvage bucolique et entourée des montagnes avoisinantes, offre aux visiteurs l’opportunité de bien dîner. L’accueil de l’hôte (francophone) est chaleureux, les plats copieux. On peut savourer dans ce restaurant de bons produits de la ferme et déguster ou acheter le vin du domaine (malbec et cabernet).

Bars et peñas : où sortir à Cachi?

Oliver Bar : ce bar anime la vie de cette grande maison bâtie en 1830, qui abrite aussi un restaurant. Le toit en bois de cactus, la décoration chaleureuse et la décontraction du lieu rendent l’atmosphère conviviale. On « sirote » dans ce bar de très bons vins australiens, sud-africains et californiens, ainsi que les meilleurs vins de la région de Salta.

Shopping : qu'acheter à Cachi?

Centre de l’artisanat et du folklore de Cachi : de nombreux artisans exposent et vendent leurs objets : poteries, tissages, objets en cardón ou illustrations du folklore local. Le bâtiment est en face du musée.

Le dulce de cayote : (confiture du fruit de cayote) se vend en pot dans la commune. Un souvenir gustatif qui peut faire des heureux.

Hôtels et estancias : où se loger à Cachi et ses environs?

Notre sélection d’hôtels à Cachi et ses environs :

Hôtel La Merced del Alto (à Fuerto Alto) : hôtel charmant et authentique, construit au pied du Nevado de Cachi, qui bénéficie du silence des montagnes et d’une vue sur la pittoresque Vallée des Calchaquíes. Un spa, une piscine et un solarium (entre autres), sont à la disposition des clients.

Hôtel Bodega El Molino de Cachi (à 9 km de Cachi, dans le village de Cachi Adentro) : un hôtel de charme bâti dans une maison coloniale du XVIIe siècle, autour d’un moulin à grain encore en activité, au pied des montagnes et au milieu des vignobles du domaine. Ce lieu enchanteur dispose d’un excellent restaurant, d’une piscine, d’une salle de gymnastique et d’une cave où se dégustent vin et fromage. L’hôtel est actuellement fermé.

Transports : comment se rendre à Cachi?

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusque Cachi.

En bus : la connexion est très correcte entre Salta et Cachi (plusieurs départs quotidiens), notamment avec la compagnie Marcos Rueda.

En voiture : Cachi est accessible depuis Salta par la route 33 (160 km) ou par la route nationale 40 depuis Cafayate (161 km). Le gouvernement fédéral a pour projet de goudronner la route 40. De nos jours, il n’est pas recommandé d’emprunter la portion entre San Antonio de Los Cobres et la Poma (Nord de Cachi), en raison du très mauvais état de la piste et de l’altitude à franchir : en effet, le col Abra de Acay est à 4.950 m.

Dans les environs de Cachi

Seclantás : il émane un côté sympathique de ce village de tisserands, calme et ravissant. Le long de la route au Nord de Cachi, la maison des artisans accueillent parfois les particuliers sur cette portion de chemin qu’on surnomme « la route des artisans ». A voir : l’église qui date de 1835, de couleur jaune pâle, est très jolie et le cimetière situé au sommet du village est touchant.

Route las Flechas

Molinos : une petite visite de la bourgade voisine, Molinos, permet de passer un moment agréable. Situé à 58 km au Sud de Cachi sur la superbe route 40 en direction de Cafayate, ce village est encore plus paisible que Cachi ! Les maisons sont là aussi peintes en blanc ou faites en pisé, ce qui donne un petit côté rustique et pittoresque aux ruelles. Classée Monument Historique, l’église San Pedro de Nolasco mérite le coup d’œil. Pour les curieux, le Criadero Coquera est un lieu intéressant où le gouvernement élève des vigognes (sorte de petits lamas), à seulement 1,5 km à l’Ouest de Molinos. La Casa de Entre Ríos juste à côté, héberge un sympathique marché artisanal.

Angastaco : encore un autre village tranquille, un peu éloigné de Cachi (100 km au Sud sur la route 40), mais qui peut se révéler être une bonne étape si l’on se dirige vers Cafayate. En effet, la commune est étreinte par des roches aux formes atypiques, très étonnantes. Parmi les activités possibles à Angastaco, la visite du musée archéologique ou la randonnée équestre.

Los Colorados : Les 30 km de jonction faits par la route n°42 entre la n°40 à hauteur du village de Seclantás, et la n°33 au début de la recta de Tin Tin, comportent en leur milieu une zone appelée Los Colorados. Ce lieu, composé de collines de couleur rose et de rivières de sel, offre un somptueux espace scénique pour les passionnés de photographie. Ne pas hésiter à y faire de petites balades à pied.

La Angostura, route Calchaquíes

Randonnée vers les caves de Acsibi : 4-5h de marche aller-retour. Vous partez de Cachi pour rejoindre votre guide dans la Finca Montenieva. Vous commencez par découvrir la vallée Rojizo : un étroit canyon et quelques petits souterrains se trouvent sur votre passage avant d’arriver au merveilleux site des caves de Acsibi. La géologie environnante, la couleur flamboyante des rochers et sa texture, créent l’enchantement. Avant de retourner à Cachi en voiture, vous aurez le plaisir de découvrir des maisons de tissage de ponchos et le stupéfiant et splendide site Los Colorados.

La recta (ligne droite) del Tin Tin: partie insolite de la route 33 qui relie Salta à Cachi, la recta del Tin Tin (littéralement, la  » droite de Tintin « ) est une ligne droite de 11 km. Outre sa particularité, elle vaut aussi pour sa situation au milieu du Parc national Los Cardones, entourée de montagnes majestueuses.

Le Parc national Los Cardones : créé en 1996, il s’étend sur 65.000 hectares entre 2.700 et 5.000 m d’altitude et se situe au centre-ouest de la région de Salta. La flore de ce parc se compose majoritairement de cactus candélabre. D’un intérêt écologique, on a retrouvé dans la zone des restes paléontologiques ainsi que des peintures rupestres.

Circuits passant par la ville de Cachi

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la région du Nord-ouest Argentin en passant par Cachi. Voici quelques exemples :

Voyage d’exception dans le Nord-ouest, de Cafayate à Humahuaca et de Cachi à Iruya : 12 jours avec chauffeur-guide pour admirer des paysages de grande beauté, dans une région riche en histoire, culture et archéologie. Logement en hôtels de charme.

Autotour Salta, Jujuy, Tucumán, Cachi et Purmamarca : 12 jours en catégorie charme, passant par les plus beaux sites de la région du Nord-ouest.

Circuit sur la route des vins, de Mendoza à Cafayate : 13 jours autour des vins et de la gastronomie argentine, avec un chauffeur-guide. Un circuit pour visiter les caves des deux principales régions viticoles du pays.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine