• fr
  • es
  • en

Voyage Route 40 Argentine

Information voyage sur la mythique route 40 qui traverse l’Argentine du Nord au Sud.

LA ROUTE 40 : 5000 KM LE LONG DE LA CORDILLERE DES ANDES

La Route 40, une route mythique et fantastique qui fait rêver bien des voyageurs. C’est une véritable odyssée d’environ 5.000 km, une partie en pistes, du Détroit de Magellan au Tropique du Capricorne, parcourant toute l’Argentine dans sa longueur, à travers les extraordinaires paysages de la Patagonie et de la Cordillère des Andes. Elle démarre au Cabo Vírgenes, au bord du Détroit de Magellan, et se termine à La Quiaca, à la frontière bolivienne, dans la province de Jujuy. Le gouvernement argentin a lancé un programme afin de l’asphalter de bout en bout, redessinant son tracé au passage.

La Route Nationale 40 traverse 11 provinces et 3 régions: la Patagonie (Santa Cruz, Chubut, Río Negro et Neuquén), le Cuyo (Mendoza, San Juan et La Rioja) et le Nord (Catamarca, Tucumán, Salta et Jujuy). Elle touche le ciel à près de 5.000 m d’altitude, conduit à 20 réserves et parcs nationaux, donne accès à cinq lieux déclarés Patrimoine mondial de l’humanité, longe 13 lacs et salines, emprunte l’ancien chemin des Incas… Parcours du nord au sud, jusqu’au « bout du monde ».

LA ROUTE 40 DANS LE NORD-OUEST - Perchée sur les eaux plateaux de Salta et Jujuy

La route

La Quiaca, frontière bolivienne, tout au nord de l’Argentine, à 5.121 km d’Ushuaia! Terminus de la Route 40, dans la province de Jujuy. Les 350 km qui conduisent à Susques, sur la route du Chili et le Tropique du Capricorne, sont probablement les plus difficiles de la Route 40, sur une route pas toujours praticable. Première étape, à 70 km de La Quiaca, à la Laguna Pozuelos, déclarée monument naturel et réserve de biosphère. Un lac d’altitude où viennent nicher de nombreux oiseaux aquatiques, comme les flamants roses. Ensuite, c’est la Puna, les hauts plateaux bordés de pics et de volcans à plus de 5.000 m, où on ne croise que des vigognes ou des suris, cousins du nandou, dans une végétation rare. La Route 40 devient synonyme d’aventure absolue. Pas d’infrastructures, quelques hameaux balayés par les vents.

Excursion Salinas Grandes sur la route 40, Nord-Ouest Argentin

On peut s’écarter de ce tronçon de la Route 40 pour emprunter la Route 9 qui traverse l’inoubliable Quebrada de Humahuaca. Une vallée de 155 km classée Patrimoine mondial de l’humanité pour ses paysages de montagnes multicolores et les vestiges précolombiens et coloniaux des villages. On visitera Humahuaca et ses maisons coloniales, Tilcara et sa forteresse indienne, El Pucará, Purmamarca et sa montagne aux sept couleurs. Il est agréable de s’attarder dans ces villages accueillants, riches en traditions artisanales et folkloriques.

On peut continuer vers le sud pour ne pas manquer la belle Salta et son riche patrimoine colonial. Ou, à Purmamarca, bifurquer vers l’ouest, vers Salinas Grandes, un immense désert de sel à 4.000 m. Et vers San Antonio de los Cobres, perché à 3.740 m, l’un des villages les plus élevés du pays. Ce gros bourg indien s’est formé autour des mines de cuivre, dans un climat rude et un air pauvre en oxygène. On y élève des lamas et on y cultive la quinoa, la céréale andine. Les traditions indiennes se sont maintenues, comme la fête de la Pachamama, la terre mère, honorée le 1er Août. San Antonio est aussi une étape du célèbre Train des Nuages qui part de Salta.

On rejoint la Route 40 qui va vers le sud rencontrer les Valles Calchaquíes, 150 km d’une route vertigineuse jusqu’à Cachi, une étape tranquille entre maisons blanches et rues pavées. Puis le village de Molinos et celui d’Angastaco. Les grands cactus chandeliers, qui ont même leur parc national Los Cardones non loin de là, surveillent la route des Valles Calchaquíes, l’un des plus beaux paysages d’Argentine, une route étroite et en grande partie non asphaltée qui serpente dans les montagnes rouges et leurs formes étranges sculptées par le temps et le vent, comme les flèches de la Quebrada de las Flechas. Cette vallée doit son nom aux Indiens Calchaquíes, qui opposèrent une dure résistance à la colonisation espagnole.

Tourisme sur la route 40, Nord-Ouest Argentine

Et l’on arrive à Cafayate, première étape sur la route des vins argentins. Le vignoble de Cafayate s’est spécialisé dans un cépage blanc unique en son genre, le torrontés, qui s’épanouit particulièrement bien dans cette région ensoleillée de la province de Salta. Outre la visite des caves, Cafayate offre un musée du vin et son atmosphère agréable de gros bourg agricole. On entre dans la province de Tucumán jusqu’aux ruines de Quilmes, à une cinquantaine de km de Cafayate. Le site archéologique de cette cité indienne de la civilisation andine fondée au XIe siècle est l’un des plus importants d’Argentine. Puis la Route 40 traverse la province de Catamarca, vers la province de La Rioja et la région du Cuyo.

A voir, à faire

- Parcs naturels: monument naturel Laguna Pozuelos, parc national Los Cardones.
- Patrimoine mondial de l’humanité: Quebrada de Humahuaca.
- Faune: oiseaux aquatiques à la Laguna de los Pozuelos, guanacos, lamas, vigognes, suri.
- Archéologie: le Pucará de Tilcara, les Ruines de Quilmes.
- Villes et villages: La Quiaca, Susques, San Antonio de los Cobres, Cachi, Molinos, Cafayate.
- Autres sites touristiques: ville de Salta, Valles Calchaquíes, route des vins de Cafayate.

Logements, hôtels et estancias

- Tilcara: hôtel Rincón del fuego et hôtel refugio del Pintor.
- Purmamarca: hôtel La Comarca et hôtel Manantial del Silencio.
- Salta: hôtel El Lagar, hôtel Solar de la plaza, hôtel Papyrus, hôtel Sheraton, hôtel Eaton Place à San Lorenzo, Estancia House of Jasmines à El Encón, estancia El Manantial del Milagro à La Silleta.
- Valles Calchaquíes: Estancia Colomé à Molinos et El Molino de Cachi.
- Cafayate: Patios de Cafayate, Wine Resort et La Casa de la Bodega.

LA ROUTE 40 DANS LE CUYO - Dinosaures de San Juan et La Rioja, vignobles de Mendoza

La route

Au nord de la province de La Rioja, belle étape vinicole à Chañarmuyo avant d’aborder la Cuesta de Miranda, une corniche spectaculaire de roches rouge écarlate bordée d’une chaîne de montagnes à 6.000 m jusqu’à Villa Unión, qui permet d’accéder à deux sites immanquables, patrimoine de l’humanité: les parcs Ischigualasto et Talampaya. Contigus, ces deux sites paléontologiques et géologiques isolés dans une région désertique se situent dans la province de La Rioja pour Talampaya et dans celle de San Juan pour Ischigualasto, surnommé la Vallée de la Lune. Il s’agit ni plus ni moins que du plus important gisement fossile de l’époque du Trias, celle de l’apparition des dinosaures. Accompagnés de garde-parcs, on peut se promener dans ces paysages minéraux époustouflants, découvrir de l’art rupestre et des fossiles de dinosaures.

Sur la route 40 vers Mendoza

On laisse la Route 40 juste avant la ville de San Juan et la région vinicole de la vallée de Tulum, spécialisée dans le syrah, pour prendre en parallèle la 149 qui conduit à une merveille dont l’Argentine a le secret: le parc national El Leoncito. L’un des lieux les plus limpides de la planète sur un lac asséché, 300 nuits étoilées par an, pas de pollution, le lieu idéal pour installer le plus grand observatoire astronomique d’Argentine. On continue jusqu’à Uspallata, embranchement de la route nationale 7 qui va vers le Chili et traverse l’un des musts de la région de Mendoza : le parc provincial Aconcagua et le plus haut sommet des Amériques, à 6.961 m. Cette route est d’une beauté inégalable, passant par le parc, par le Puente del Inca, jusqu’au Christ Rédempteur installé à la frontière en hommage à l’Armée des Andes du Libertador San Martín.

Retour à Mendoza, l’une des huit capitales mondiales du vin, et l’une des meilleures étapes gastronomiques d’Argentine. Une véritable oasis pour la production vinicole et horticole, au pied de la cordillère des Andes, qui dépasse ici les 6.000 mètres. De Janvier à Mars, ne pas manquer la Fête des Vendanges, qui se déroule dans toute la région. Dans la chaleur de l’été, le parc Général San Martín offre une belle balade autour du lac, dans la roseraie jusqu’au Cerro de la Gloria et son panorama sur cette ville agréable et animée, même si elle a perdu beaucoup de bâtiments historiques dans le tremblement de terre de 1861. Le vignoble commence aux portes de la ville, à Luján de Cuyo et Maipú, avec l’emblématique cépage malbec. Un peu plus au sud c’est le Valle de Uco, la plus jeune région vinicole de la province, autour de Tunuyán. De nombreuses caves sont ouvertes à la visite et à la dégustation de vins de grande qualité.

Avant d’arriver à San Rafael, on fera un détour vers la Réserve provinciale Laguna Diamante, à la frontière chilienne. Un superbe lac à 3.250 m d’altitude dans lequel se reflète le volcan Maipo, où a eu lieu l’un des épisodes les plus héroïques de l’histoire de l’Aéropostale. En hiver 1930, Henri Guillaumet s’écrasa dans les environs, passant une semaine dans la neige et le froid glacial avant d’être sauvé par un enfant. Dernière étape sur la route des vins de Mendoza à San Rafael. En saison, on peut participer à la vendange, à la sélection des grappes, regarder le travail de l’élaboration du vin. On peut aussi faire le parcours grandiose du canyon du río Atuel, au sud de la ville.

30 km avant d’arriver à Malargüe, la route qui bifurque vers la cordillère conduit à la station de ski Las Leñas, la plus grande du pays, et aux thermes des Molles avec des eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent en plein air. Deux magnifiques petits lacs de montagne aussi, la Laguna escondida et la Laguna de la Niña Encantada, et un puits naturel de 200 mètres de diamètre empli d’une eau laiteuse, le Pozo de las Animas. À Malargüe, un petit détour s’impose pour aller prendre quelques photos cartes postales aux Castillos de Pincheira, des formations rocheuses évoquant des tours médiévales. Et un autre vers la réserve provinciale Laguna Llancanelo, une immense étendue d’eau salée plantée au milieu du désert. Les amateurs d’ornithologie y trouveront leur bonheur, avec 155 espèces d’oiseaux qui viennent nicher sur les îles et le long des 120 km de rivages. La réserve provinciale El Payén et ses cônes volcaniques est au contraire un paysage désertique, un panorama quasi lunaire habité seulement par les guanacos. De retour sur la Route 40, on fait une halte à la Caverna de las Brujas, au niveau de Bardas Blancas: on peut visiter une partie de cette grotte des sorcières avec ses stalactites et stalagmites. Puis direction vers la Patagonie.

A voir, à faire

- Parcs naturels: réserve provinciale Ischigualasto, parc national Talampaya, parc national El Leoncito, parc provincial Aconcagua, réserve provinciale Laguna Diamante, réserve provinciale Caverna de las Brujas, réserve provinciale El Payén, réserve provinciale Laguna de Llancanelo.
- Patrimoine mondial de l’humanité: parcs Ischigualasto et Talampaya.
- Activités sportives: randonnée, trekking, ski, golf, équitation, escalade, rafting.
- Faune: guanacos, oiseaux de la Laguna Llancanelo.
- Villes et villages: Chañarmuyo, Villa Unión, San Juan, Mendoza, Luján de Cuyo, Maipú, Tunuyán, San Rafael.
- Autres activités touristiques: route des vins, observation astronomique, géologie et paléontologie.

LA ROUTE 40 EN PATAGONIE NORD - Neuquén et Río Negro, la région des lacs

La route

Après un long parcours de plus de 500 km à travers la province de Neuquén, la Route 40 entre dans la verdoyante région des lacs qui longe la cordillère des Andes. Première étape près de Junín de los Andes, dans le parc national Lanín et sa forêt d’araucarias. On peut faire une randonnée autour du lac Huechulafquen, sur le versant sud du majestueux volcan Lanín, au cœur du territoire de la communauté mapuche. La jolie petite ville de montagne de San Martín de los Andes, au bord du lac Lácar, offre de nombreuses activités: on peut skier en hiver, pêcher en été, faire des excursions en bateau. On quitte la Route 40 pour rejoindre Villa la Angostura, un charmant village non loin du Chili donnant accès au parc national Los Arrayanes: des sentiers sont aménagés au milieu des arrayanes, un arbre de la famille des myrtacées. On peut continuer vers San Carlos de Bariloche par la Vallée Enchantée et ses étranges formations rocheuses baptisées Dedo de Dios, Centinela, Tren Expreso en passant par Villa Traful et son mirador sur le lac. Le panorama sur le lac Traful et les montagnes est à couper le souffle.

Sur la route 40 en Patagonie

Étape à San Carlos de Bariloche dans la province de Río Negro, une grande ville de montagne dont le style rappelle qu’elle a été en grande partie fondée par des immigrants suisses et allemands. Elle est située dans le parc national Nahuel Huapi et sa splendide forêt où vous croiserez sans doute un pudú (petit cerf) ou le monito del monte, un marsupial. On peut parcourir le lac Nahuel Huapi en bateau ou partir en trekking sur le volcan Tronador. En hiver, Bariloche offre les meilleures pistes de ski d’Argentine, et en été l’un des meilleurs endroits pour pêcher les truites arc-en-ciel et marron.

Après El Bolsón, la Route 40 entre dans la province de Chubut et va offrir peu à peu une toute autre ambiance, jusqu’à la Patagonie des immenses estancias et des steppes balayées par les vents.

A voir, à faire

- Parcs naturels: parc national Lanín, parc national Los Arrayanes, Parc national Nahuel Huapi.
- Faune: pudú (petit cerf), huemul (cerf des Andes), monito del monte (marsupial), huillín (sorte de loutre).
- Activités sportives: randonnée, escalade, rafting, pêche à la truite, équitation, ski, golf, bateau sur les lacs.
- Villes et villages: Junín de los Andes, San Martín de los Andes, Villa Traful, Villa la Angostura, San Carlos de Bariloche.

LA ROUTE 40 EN PATAGONIE AUSTRALE - Bois pétrifié de Chubut et glaciers de Santa Cruz

La route

El Bolsón marque la limite entre le Río Negro et le Chubut, entre la Patagonie Nord et la Patagonie Australe. Une municipalité originale, ancien refuge de hippies dans les années 1960, qui s’affirme écologique. Une jolie vallée au pied du Cerro Piltiquitrón et à côté du parc national Lago Puelo, un lac glaciaire couleur turquoise dans une forêt refuge du huemul, le cerf des Andes. Des communautés mapuches vivent à proximité.

160 km plus au sud, la Route 40 arrive à Esquel, une petite ville fondée par les Gallois entre cordillère des Andes et steppe de Patagonie. Une vieille locomotive à vapeur a été remise sur ses rails étroits et, aujourd’hui, cette Trochita offre une jolie balade aux touristes. Nous sommes aussi à l’entrée du parc national Los Alerces, qui protège la plus grande forêt d’alerces, ou cyprès de Patagonie, l’un des plus vieux arbres du monde. Le parc est traversé par de nombreux lacs et rivières, ce qui en fait une étape nature des plus agréables. C’est dans le village de Cholila, que se réfugièrent les célèbres braqueurs de banque Butch Cassidy et Sundance Kid.

Roadtrip en Patagonie australe

On traverse tout le Chubut sur plus de 400 km, et juste avant de quitter la province, un détour vaut la peine vers l’ouest pour connaître la forêt pétrifiée de Sarmiento. Un paysage lunaire parsemé de troncs fossilisés vieux de 65 millions d’années. La Route 40 entre dans la province de Santa Cruz, traversant des paysages isolés, où l’on ne croise que quelques guanacos, des renards et des nandous. Première étape à Perito Moreno, qui doit son nom à l’explorateur et naturaliste Francisco P. Moreno, à l’origine de la création du premier parc naturel argentin, le Nahuel Huapi. Puis à la Cueva de las Manos. Dans le canyon du Río Pinturas, cette grotte des mains est l’un des principaux sites d’art rupestre d’Argentine, classé Patrimoine mondial de l’humanité.

On peut aussi faire un crochet de 70 km à l’est pour rejoindre la cordillère, au bord des lacs Posadas et Pueyrredón, où viennent nicher des cygnes à col noir, des flamants et des ibis. Là encore, les premiers habitants de Patagonie ont laissé des peintures, dans le Cerro de los Indios, près de la gorge del Oro, impressionnante cascade de 150 mètres.

Une longue étape d’environ 500 km sur une route en partie non goudronnée nous emmène à El Calafate, point d’entrée au parc national Los Glaciares, l’un des plus beaux sites naturels d’Argentine, classé patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Une étape s’impose afin de prendre le temps de naviguer sur le Lago Argentino pour admirer le glacier Perito Moreno et les autres glaciers du parc. On peut aussi faire étape un peu plus loin, à El Chaltén, pour parcourir cette fois le lac Viedma ou randonner au pied du Fitz Roy.On longe encore la cordillère qui s’est faite plus modeste en touchant à sa fin.

Voyage sur la route 40, en Patagonie australe

Le poste frontière Cerro Castillo permet d’accéder au parc chilien Torres del Paine avec les célèbres Cornes du Paine, le glacier du Français, les lacs aux couleurs laiteuses, l’énorme cascade Salto Grande. On longe encore la frontière pour arriver à une trentaine de kilomètres de Puerto Natales, un joli port chilien aux petites maisons en tôle ondulée multicolores. Avant de décrocher plein est, en direction de l’Atlantique, dans la solitude de la Patagonie des estancias et des immenses élevages de moutons. Un paradis pour les amoureux de la nature qui s’arrêteront regarder le travail des gauchos, et pour les pêcheurs. On passe par Río Gallegos, capitale de la province de Santa Cruz, 120 km avant d’arriver à Cabo Vírgenes: km 0 du nouveau tracé de la Route 40. Au bord de l’Atlantique, ce cap marque la limite avec le Détroit de Magellan et le Chili, qui vient faire une incursion tout au sud de l’Argentine continentale. Nous sommes au bout du continent américain. Ne reste qu’à traverser le détroit pour entrer sur la grande île de Terre de Feu et poursuivre jusqu’à Ushuaia, au bout du monde…

A voir, à faire

- Parcs naturels: parc national Lago Puelo (El Bolsón), parc national Los Alerces (Esquel), réserve naturelle Forêt pétrifiée José Ormaechea, parc national Los Glaciares (El Calafate, El Chaltén), parc Torres del Paine au Chili.

- Patrimoine de l’humanité: peintures rupestres de la Cueva de las Manos et Parc national Los Glaciares.

- Activités sportives: randonnée dans les parcs, dans les paysages minéraux près de El Calafate (Balcón de Calafate, Labyrinthe de pierre et Piedra de los Sombreros), au pied du Mont Fitz Roy et du Cerro Torre (El Chaltén). Pêche sportive dans le fleuve près de Río Gallegos, qui regorge d’énormes truites. Trekking sur les glaciers.

- Faune: huemules dans le parc Lago Puelo. Condors dans la région de la cordillère. Guanacos et nandous sur la route. Manchots de Magellan au Cabo Vírgenes.

- Villes et villages: El Bolsón, Esquel, El Calafate, El Chaltén, Río Gallegos.

- Autres sites touristiques: train à vapeur La Trochita (Esquel). Bois pétrifié La Leona et ses fossiles d’arbres et de dinosaures (El Chaltén). Estancias d’élevage et vie des gauchos. Phare du Cabo Vírgenes.

Logement, hôtels et estancias

- Esquel: hostería Cumbres Blancas.

- Dans les environs de la Cueva de las Manos: posada de Posadas, Antigua Patagonia au bord du lac Buenos Aires.

- El Calafate et El Chaltén: Eolo Lodge, La Estepa, los Cerros del Chaltén.

- Torres del Paine et Puerto Natales, Chili: lodge Cerro Guido dans une estancia à l’entrée du Parc Torres del Paine et hôtel Altiplanico à Puerto Natales.

 

Circuits d'exception sur la route 40

Argentina Excepción vous emmène sur la Route 40 Argentine pour un circuit de 10.000 km en 37 jours. Une aventure unique des hauts plateaux andins à la Terre de Feu, en passant par la route des vins, les lacs et glaciers de Patagonie.

Températures Route 40 Argentine Parcours de la Route 40 Argentine

 

De nombreux autres circuits permettent de parcourir une partie de la Route 40:

Route 40 Argentine Autotour Salta, Valles Calchaquíes, Cafayate, Quebrada de Humahuaca : 12 jours dans la région de Salta.
Route 40 Argentine Vin et gastronomie à Mendoza et Cafayate : 13 jours pour découvrir les caves argentines dans des paysages prodigieux.
Route 40 Argentine Voyage de Mendoza à la Vallée de la Lune : 10 jours à travers le vignoble et les parcs nationaux du Cuyo.
Route 40 Argentine Bariloche et la Patagonie des lacs : 10 jours en autotour pour découvrir les merveilleux paysages patagons.
Route 40 Argentine Voyage en Patagonie des lacs et des glaciers : 11 jours pour deux musts du Sud de l’Argentine.
Route 40 Argentine Les glaciers et le Torres del Paine : 10 jours dans la Patagonie australe de El Calafate à Puerto Natales.
Route 40 Argentine Trekking dans les glaciers et le Torres del Paine : 14 jours pour découvrir les sites de randonnée du Sud de l’Argentine
Route 40 Argentine Estancias et gauchos d’El Chaltén au Torres del Paine : 14 jours à proximité du parc des Glaciers et du parc chilien.