La maison Curutchet de Le Corbusier au Patrimoine Mondial

21 juillet 2016Culture et Patrimoine

La seule maison réalisée par le Corbusier en Amérique du Sud vient d’être inscrite au patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

La maison Curutchet de Le Corbusier au Patrimoine MondialLors de la 40e session de l’Unesco qui s’est tenue en Turquie, ce sont au total 17 œuvres de l’architecte Le Corbusier qui ont été inscrites au Patrimoine mondial de l’humanité. Si les maisons La Roche et Jeanneret à Paris ou le Complexe du Capitole à Chandigarh en Inde font partie des œuvres majeurs de l’architecte, il en est une qui nous intéresse plus particulièrement : la maison Curutchet, à la Plata, à une heure de Buenos Aires.

Le maître de l’architecture moderne

L’architecte franco-suisse, Charles-Édouard Jeanneret-Gris, plus connu sous le nom de Le Corbusier, naît le 6 octobre 1887 à La Chaux-de-Fonds en Suisse. Passionné de voyages, il acquiert rapidement de nouvelles techniques et connaissances artistiques lors de séjours en Italie, Grèce, à Prague et à Vienne… Le Corbusier est à la fois urbaniste, peintre, sculpteur, théoricien, designer et architecte. Il est avec Ludwig Mies van der Rohe, Walter Gropius et Theo van Doesburg l’un des principaux représentants de l’architecture moderne. Il est notamment à l’origine de la théorie des cinq points qui est une forme de manifeste du mouvement moderne et de la théorie de « l’unité d’habitation de grandeur conforme » mise en pratique pour les cités radieuses de Marseille ou de Rezé.

Une vitrine moderne

La Casa Curutchet en Argentine a été construite pour les besoins du médecin Curutchet qui avait pour habitude de dessiner lui-même ses ustensiles de chirurgie. Elle est un pur produit de l’architecture corbuséenne en cela qu’elle respecte parfaitement la théorie des cinq points : pilotis afin que le rez-de-chaussée soit un espace dégagé pour la circulation, toit terrasse,  plan libre où le découpage des murs est indépendant de la structure,  fenêtres en bandeau et surtout façade libre presque indépendante du reste de la maison. La particularité de cette maison est cet arbre, planté au centre du patio, qui semble être le cœur vivant de l’œuvre et qui donne à la bâtisse une dynamique déroutante toute en hauteur.

La maison d’à côté

Cette maison est notamment connue pour avoir été au centre du film de Mariano Cohn et Gastón Duprat, El hombre de al lado (L´homme d’à côté). Dans cette satire sociale, la maison Curutchet est l’emblème même d’une certaine catégorie de la population de Buenos Aires : Leonardo (Rafael Spregelburd), designer raffiné et réputé y vit avec sa femme et ses enfants. Sa rencontre avec son voisin Víctor (Daniel Aráoz), vendeur de voitures usagées, plus rustre et issu d’un milieu populaire met en scène deux mondes qui se côtoient à Buenos Aires mais que pourtant tout oppose (manière de s´habiller, habitudes, loisirs etc.). Ainsi, Leonardo vit dans une maison ordonnée, où tout est pensé avec précision et où l’apparence, la façade corbuséenne devient symbole d’un monde plastifié, puriste où l’extravagance n’a pas sa place. On peut apercevoir dans le film de nombreux touristes qui viennent visiter et photographier la maison de Le Corbusier, clin d’œil à un architecte avant-gardiste qui aura révolutionné la ville moderne.

Pour plus d’informations : le site de la fondation Le Corbusier.