Le Marathon des mots met la littérature argentine à l’honneur.

27 juin 2013Culture et Patrimoine

Du 27 au 30 juin, la plume argentine vient caresser la ville rose. La 9e édition du festival toulousain a pour thème les « Gens de Buenos Aires ».

Marathon des mots 2013

Toulouse, capitale de l’aéronautique française, s’intéresse à l’Argentine qui a inspiré Antoine de Saint Exupéry dans son Vol de nuit. En effet, le père de l’Aéropostale et ses courriers du sud seront mis à l’honneur dans une lecture par l’acteur Pierre Arditi. Mais ce sont près de 50 écrivains argentins qui, en outre, seront présentés, lus, expliqués et écoutés au cours de cette fête littéraire en partenariat avec la ville de Buenos Aires et l’Institut Français en Argentine.

Le choix de la ville de Buenos Aires comme thème de cette 9e édition n’est certainement pas un hasard. En effet, la littérature occupe une grande place dans la riche culture porteña. Entre intérêt populaire dont témoigne le million de visiteurs du salon du livre de la ville et grands auteurs argentins tels que Julio Cortázar, Jorge Luis Borges ou Victoria Ocampo, Buenos Aires représente sans conteste le centre névralgique de la littérature latinoaméricaine.

Ces quatre jours de partage à la rencontre entre la lecture et la parole, seront rythmés par un programme dense et riche. Le monde littéraire argentin vient traverser les océans pour rencontrer le public à travers des lectures publiques, des conférences ou des lectures musicales. Parmi eux, on compte notamment Elsa Osorio, illustre écrivaine porteña auteure de Luz ou le temps sauvage, Tango et Sept nuits d’insomnie. Son roman La Capitana, paru en 2012, sera lu par Marianne Denicourt dimanche 30 juin. Cette œuvre fascinante conte l’histoire de Micaela Feldman de Etchebéhère, militante argentine ayant vécu au début du XXe siècle, qui est devenue capitaine de l’armée républicaine pendant la guerre civile espagnole. Ce destin hors du commun est à la fois une superbe histoire d’amour et la passion de la lutte pour l’égalité et la justice qui animait ce personnage extraordinaire.

On compte également parmi les invités l’argentin Pablo de Santis. Ce dernier s’exprimera sur la question de la politique en Argentine, samedi 29 juin. Puis son œuvre La soif primordiale fera l’objet d’une lecture par le psychanalyste Pierre Marty.

En outre, le festival abordera le personnage culte d’Eva Duarte, épouse charismatique du président Perón. Les textes de l’écrivain et journaliste argentin Tomas Eloy Martínez et du romancier argentin francophone Copi seront lus par l’actrice Maruschka Detmers et le comédien Philippe Calvario.

Par ailleurs, de nombreux écrivains français viendront représenter leur littérature également, comme par exemple Philippe Claudel, auteur de La petite fille de monsieur Linh ou Le rapport de Brodeck ; Laurent Gaudé, auteur d’Ouragan et du Soleil des Scorta et plus récemment, Pour seul cortège, ou encore Arnaud Cathrine, adepte des lectures musicales, et qui présentera, avec Éric Caravaca Henry et Blanche, un roman de Henri Bauchau.

Le programme ne se limite pas aux mots écrits ou lus, mais comprend aussi des projections de films, dont le long métrage Carnets de voyage de Walter Salles, où le mexicain Gael García Bernal incarne un jeune Che Guevara en plein voyage initiatique qui donnera un sens à la lutte de toute une vie. Cette séance de cinéma sera suivie d’une lecture des cahiers originaux d’Ernesto Guevara, Le voyage à motocyclette.

A l’origine de ce festival, il y a l’association Marathon des mots créée en 2005 par Olivier Poivre d’Arvor et Olivier Gluzman. L’idée est née d’une envie de faire danser les coups de cœur littéraires dans la superbe ville de Toulouse au début de l’été. Olivier Poivre d’Arvor, écrivain et diplomate avant de devenir directeur de France Culture, participe activement au déroulement de ce festival, avec cette année plusieurs interventions. Notons celle du jeudi 27 juin, une rencontre aux airs de conférence sous le titre Le Marathon des idées : Révolutions économiques, aux côtés de Hernán Lombardi, ministre de la Culture de Buenos Aires.

L’association organise également toute une saison de rendez-vous littéraires avec le Marathon d’avril, consacré au public jeune. De plus, il s’exporte à l’étranger avec une édition annuelle à Tunis et une à Bruxelles. Il existe en outre le Marathon d’automne en novembre, chaque année.

Le Marathon des mots est l’un des événements littéraires majeurs en France et accueille chaque année environ 60 000 passionnés de lecture.

Retrouvez toute la programmation du Marathon des mots de Toulouse sur le site de l’évènement.