My Buenos Aires, l’Argentine exposée à la Maison Rouge

08 juillet 2015Culture et Patrimoine

La nouvelle scène artistique porteña fait irruption à Paris du 20 juin au 20 septembre 2015.

My Buenos Aires, exposition d'art contemporain argentin à la Maison Rouge, à Paris

La Maison Rouge invite à un voyage déroutant et fascinant dans la ville de Buenos Aires. Avec 70 artistes argentins différents, dont 20 viennent spécialement à Paris pour installer leurs œuvres, cette exposition d’art contemporain argentin est sans précédent à Paris.
Soutenues par la mairie de Buenos Aires et l’ambassade française en Argentine, la directrice argentine de la Maison Rouge Paula Aisemberg et Albertine de Galbert, les commissaires de l’exposition, entendent bien casser la vision conformiste qui colle à Buenos Aires. Leur objectif affiché: surprendre le visiteur, lui présenter une ville très différente de celle qu’il s’imagine.

C’est comme une bourrasque de créativité qui décoiffe le public dès son entrée. Ceux qui venaient se laisser bercer par la nostalgie du tango et la passion du football en sont pour leurs frais. Nulle description de la ville, ni podium des artistes les plus en vue. Il s’agit d’une expérience sensorielle, tout aussi stimulante et enivrante que l’est la scène culturelle portègne.
Sculptures, peintures, photographies et installations livrent un kaléidoscope de sensations et d’images de Buenos Aires, tiraillée entre son héritage européen unique en Amérique latine et les montagnes russes de sa vie économique. On sent son cœur battre à la chamade, au rythme de toute une ville. On en sort désorienté certes, mais c’est le prix de l’envoûtement exercé par Buenos Aires…

Sur les pas d’artistes des 30 dernières années, le visiteur est invité à s’émerveiller des nombreuses facettes d’une ville assez méconnue dans ses mutations les plus récentes. Buenos Aires est une ville qui ne cesse de réinventer son identité ; avec audace et brutalité parfois, avec poésie toujours.
Les artistes franco-argentins consacrés comme Julio Le Parc ou Pablo Reinoso côtoient les Argentins connus comme León Ferrari, Guillermo Kuitca ou Jorge Macchi, mais aussi de jeunes créateurs encore à leurs débuts. Leur regard parfois acide et explosif nous fait toucher du doigt une société en ébullition permanente.

Sans merci pour les clichés confortables qui se méprennent sur la richesse de la scène culturelle contemporaine argentine, My Buenos Aires invite à plonger dans le mystère de cette ville que l’on sent familière et qui nous réserve pourtant bien des surprises.
Comme le résume joliment Albertine de Galbert, c’est faire l’expérience étrange de « se voir dans un miroir et ne pas se reconnaître. »
Une exposition qui ne laisse pas indifférent.

Informations pratiques :
La Maison Rouge
Adresse : 10 boulevard de la bastille, 75012 Paris
Tarif : 9 euros, 6 euros si réduction
Dates : Du 20 juin au 20 septembre 2015
Horaires : Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 19h