Glacier d´Upsala : La barrière de glace cède, les bateaux voguent

06 mars 2012Environnement

La barrière de glace qui rendait impossible l’abordage du glacier d’Upsala en bateau a récemment cédé, laissant à nouveau la voix libre à la navigation.

SVue aérienne du glacier d'Upsala

Cela faisait presque trois ans qu’aucune coque n’avait eu le privilège de s´aventurer jusqu’aux confins du glacier d’Upsala. Une accumulation d’icebergs devant celui-ci créait un rempart de glace impénétrable.

En effet, les affaissements de glace provoqués par le rapide recul du glacier alimentaient régulièrement la masse d’icebergs à son flanc. Jusqu’il y a trois ans, ce phénomène ne créait aucun désordre particulier.

Cependant l’accélération de la fonte des glaces, conséquence du réchauffement climatique, a amplifié le phénomène ces derniers temps.

En somme, selon les spécialistes du Musée national de Glaciologie, le problème résidait dans la présence d’une morène sous-marine peu avant l’embouchure du canal menant jusqu’au glacier.

Ce monticule de roches qui parcourait le canal d’un bout à l’autre, empêchait l’écoulement des icebergs trop volumineux. L’accumulation quotidienne de ces derniers créa par la suite la fameuse barrière de glace.

Cette morène aurait donc cédé au cours du mois de février dernier puisque les icebergs dérivent à nouveau. C’est une excellente nouvelle pour le Parc national des Glaciers qui souffrait de ne plus pouvoir proposer cette excursion phare à ses visiteurs.

Ce glacier est notamment celui qui possède la plus grande envergure au sein du parc, avec une superficie de 765 Km2 (une longueur de 54 km pour une largeur de 10 km environ) et une hauteur atteignant à certains endroits les 70 m.

On rappelle que ce Parc est une véritable merveille de la nature et un incontournable en Argentine, par ailleurs inscrit au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco depuis 1981. Situé dans le Sud-ouest de la province de Santa Cruz, en Patagonie méridionale, il abrite deux lacs et 13 glaciers dont le très célèbre Perito Moreno.

Ce dernier fut le point de mire de toute la nation ce week-end en se livrant à sa traditionnelle rupture de front. Spectacle magistral qu’il n’avait pas offert depuis 2008.

Consultez également notre guide sur la glaciologie en Argentine ainsi que nos séjours passant par le Parque nacional de Los Glaciares.