Les lions de mer se laissent de nouveau admirer à Punta Bermeja

24 janvier 2013Faune et flore

Après de longs mois de rénovation suite à des intempéries, l’impressionnant repaire de lions de mer rouvre enfin ses portes.

Lions de mer, péninsule Valdes

La réserve de Punta Bermeja, dans la province de Río Negro en Patagonie du nord, abrite l’un des plus grands points d’observation de lions de mer au monde. Sur 3.000 hectares de surface, on peut aussi admirer perroquets, faucons pèlerins et renards.

A certaines périodes de l’année, l’observateur curieux peut s’il a de la chance apercevoir des éléphants de mer, parfois même des orques, particulièrement intimidants. La nature daigne alors nous offrir ces spectacles à couper le souffle.

En 2012, un éboulement avait contraint la direction de la réserve à fermer ses portes. A la fin du mois de juillet dernier, des secousses avaient en effet causé l’effondrement d’une partie de ce parc préservé, dont la falaise bordant le belvédère et le chemin d’accès.

Aujourd’hui rénovée, la réserve vient de rouvrir ses portes en janvier 2013, forte de ses trois nouveaux belvédères. Vous pourrez dès lors observer, depuis la côte qui s’étend sur 14 km, la mer à perte de vue ainsi que toute la biodiversité du site. Créée en 1971, la réserve de Punta Bermeja se consacre à la protection de la colonie de lions de mer qui occupe ses côtes, et que l’on compte parmi les plus grandes du monde. Elle constitue par ailleurs l’un des principaux sites de reproduction de cette espèce. Les lieux servent aussi de pouponnière pour les conures de Patagonie, les perruches locales et les orques.

Le lion de mer, dont on recense plus de 4.000 individus sur le site, est un mammifère étonnant qui à l’âge adulte peut mesurer 2,5 m. Pesant déjà 13 kg à la naissance, l’individu adulte peut atteindre les 350 kg. C’est à sa crinière curieuse dont il se dote à l’âge adulte, que l’on doit son surnom de lion de mer. Plus proche de l’otarie que du phoque, il se laisse observer en larges groupes répandus sur les côtes rocheuses de Patagonie. On note le cri caractéristique du lion de mer mâle qui n’est pas sans rappeler le rugissement du roi de la jungle.

Si les orques, eux, peuvent parfois s’approcher des côtes de la réserve, c’est parce qu’ils sont attirés par la présence des lions de mer qu’ils peuvent attaquer.

Au sein même de la réserve se trouve un musée qui répertorie la diversité des espèces présentes dans la réserve, le Centro de Interpretación. On peut notamment y observer des répliques de la faune patagone ainsi qu’un squelette complet de baleine franche australe. Le site est organisé de manière à faciliter la circulation, ainsi le visiteur pourra-t-il parcourir librement la réserve ainsi que le musée selon l’itinéraire de son choix.

Véritable immersion au cœur de la nature, Punta Bermeja est un authentique vivier de la faune marine de la côte argentine. Ses plages rocheuses, les grandes étendues de ses paysages et les falaises vertigineuses de sa façade littorale en font un lieu paisible et grandiose. C’est d’une tranquillité singulière que l’on profite dans cet écrin préservé de l’agitation urbaine.

La province de Río Negro, qui est responsable de la réserve provinciale, s’appuie sur l’ONG Patagonia natural pour la protection et le recensement des espèces, ainsi que pour des actions d’éducation et de sensibilisation au grand public. Créée en 1989, elle œuvre pour la protection de l’environnement dans le nord de la Patagonie.

Pour la réouverture de la réserve, le ministère du Tourisme, de la Culture et des Sports offre en ce moment des visites guidées toutes les heures de 10h à 20h. Ne manquez pas cette occasion rare d’approcher de près la nature andine à l’état sauvage !

Pour de plus amples informations concernant la réserve Punta Bermeja, rendez-vous sur le site officiel de l’office du tourisme de la ville de Viedma. Et pour vous informer davantage sur les modes de préservation de l’environnement du Río Negro, nous vous recommandons le site de la Fondation Patagonia Natural.