Le vin argentin décrété boisson nationale

12 novembre 2010Vins et gastronomie

Le vin argentin déclarée boisson nationale par la présidente Christina Kirchner : le décret signe une reconnaissance pour un produit devenu fierté nationale.

vendanges Mendoza

Le vin sera officiellement déclaré aujourd’hui boisson nationale par la Présidente Christina Fernandez de Kirchner. Une reconnaissance officielle pour un produit devenu fierté nationale, et un coup de pouce marketing à un secteur dynamique.

Le Ministre de l’Agriculture Julián Domínguez a indiqué récemment que le volume des ventes de vin ont atteint cette année 10,5 milliards de pesos, pour un volume total commercialisé de 10,3 milliards de litres, ce qui donne une idée de l’importance du secteur.

A noter que la consommation interne reste importante. L’Argentine occupe le 7e rang mondial en terme de consommation, avec 30 litres par an et par personne. Ainsi, environ 79% des bouteilles argentines sont débouchées dans le pays, les 21% restant partant à l’export. Avec plus de 1.000 bodegas, le pays est devenu l’un des producteurs du nouveau monde les plus appréciés.

Outre la reconnaissance de l’importance de ce secteur économique, le décret signe également une forme de reconnaissance au produit en lui-même, devenu une fierté nationale.  Le texte signale ainsi que le vin constitue « un ambassadeur honorable dans le monde et enorgueillit les argentins qui boivent sur le marché domestique les mêmes vins qui s’exportent et donnent du prestige au pays sur tous les continents », mais est également « un élément de base de l’identité argentine qui contribue au développement économique des provinces de l’Ouest argentin ».

Ainsi, plus de 229.000 hectares sont dédiés à la production viticole en Argentine, dans les provinces viticoles de Salta, Catamarca, La Rioja, San Juan, Mendoza, Neuquén et Río Negro, mais aussi dans les provinces de Buenos Aires, San Luis, Entre Ríos et Tucumán.