Visite de Posadas, région Litoral, Argentine

Toutes les informations touristiques sur Posadas.

Situation géographique de Posadas

Posadas est située sur la rive gauche du rio Paraná, qui marque la frontière avec le Paraguay. Sur l’autre rive lui fait face la ville paraguayenne d’Encarnación qui fut fondée par la même mission jésuite peu de temps après. C’est la capitale de la province de Misiones, au nord-est de l’Argentine.

Climat de Posadas

Posadas bénéficie d’un climat subtropical caractérisé par une forte humidité toute l’année. La température moyenne annuelle est de 25º C, avec des étés souvent caniculaires. Les précipitations dépassent 1.600 mm par an, ce qui explique la végétation luxuriante. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire de Posadas

La ville de Posadas trouve son origine dans la réduction de Notre Dame de l’Annonciation d’Itapúa fondée par le Jésuite Roque González de Santa Cruz le 25 mars 1615. Après l’expulsion de la Compagnie de Jésus sur ordre du roi Carlos III d’Espagne en 1767, Posadas, alors appelée Rinconada de San José, devient une ville de la province coloniale de Misiones. A la suite de la révolution de mai 1810, le général Belgrano y établit la première constitution locale, mais la ville est placée sous la tutelle du Paraguay l’année suivante. Ce n’est qu’avec la victoire de la bataille de Candelaria en 1815 grâce aux faits d’armes du Guarani Andrés Guaçurarí, futur caudillo de la province, que Posadas retourne dans le territoire argentin. La ville est aujourd’hui la capitale de la province et vit principalement de l’industrie du bois et du maté.

Monuments : que voir de Posadas?

altL’avenue Costanera longe le rio Paraná. Dessinée en 1972 au moment de la construction du barrage de Yacyretá, elle offre une promenade agréable le long de la rive. Elle accueille chaque année la plus grande fête étudiante de Misiones. Réaménagée en 1999, elle porte le nom de Monseigneur Kemerer, le premier évêque de la province qui œuvra beaucoup dans cette zone de la ville.

altLa cathédrale de San José et Nuestra Señora de la Candelaria s’élève au bord de la place 9 de Julio depuis 1876. Elle a une architecture sobre et élégante, dans le style néo-classique français. Sa coupole est ornée d’une grande fresque dédiée aux sept dons de l’Esprit Saint et qui, très dégradée, a été restaurée par Sergio Ortiz en 2008. Autre pièce importante depuis 1963, le grand orgue de 3,5 tonnes et de 6 m sur 5 compte 840 tubes.

 

altL’église Stella Maris se dresse sur l’avenue Costanera, au bord de la rive du río Paraná. D’abord petite chapelle de bois édifiée pour les pêcheurs par monseigneur Kemerer en 1959, elle fut détruite par la tempête de 1971. La statue de la Vierge Stella Maris, intacte, fut réinstallée en 2007 dans la nouvelle église construite avec la coopération de tout le quartier.

altLe monument Andrés Guaçurari est une sculpture en acier de 15 m de haut et 6 tonnes réalisée par l’artiste local Gerónimo Rodríguez. Elle célèbre la mémoire du chef militaire qui fut un des premiers caudillos des Provinces Unies du Río de la Plata entre 1811 et 1821. Il fut le seul Guarani à un tel poste de responsabilité dans l’histoire de l’Argentine. Il est aussi connu sous le nom de José Artigas, grâce à sa fidèle amitié avec José Gervasio Artigas, général de la Bande Orientale aujourd’hui territoire uruguayen, qui lui permit d’utiliser son nom.

altLa place 9 de Julio est bordée par la mairie, la cathédrale et les hôtels les plus centraux. Elle est ornée par une statue de la liberté et un échantillon des diverses essences de fleurs de Misiones. C’est là que prennent place les festivités principales de la province.

altLa place San Martin, anciennement dite place del Piso jusqu’en 1883, occupe un terrain réservé par la municipalité à l’espace public depuis 1871. Elle est composée de jolis jardins qui entourent une haute statue de San Martín.

altLe pont à haubans San Roque Gonzalez de Santa Cruz relie Posadas à Encarnación, sa ville voisine paraguayenne. Construit entre 1981 et 1990, il s’étend sur 2.550 m pour permettre aux voitures et trains de traverser le rio Paraná. Il porte le nom du Jésuite fondateur des réductions guaranies à l’origine de ces deux villes au XVIIe siècle.

altLa sculpture en fer forgé intitulée El Matero orne depuis 2005 le Paseo Bosetti, au centre ville de Posadas. L’artiste Gerónimo Rodríguez a représenté un homme en train de se servir un maté dans un format monumental, aux côté du Palais du Mate qui présente aux visiteurs tout le processus de cette culture traditionnelle typique de la région. Fréquenté par des artisans et des artistes, ce passage est une halte agréable lors de la visite de Posadas.

Dans les environs de Posadas

altLes missions jésuites argentines Santa Ana, Loreto et San Ignacio, dont il ne reste aujourd’hui que des ruines, ne sont pas moins fascinantes. Un musée retrace à San Ignacio l’épopée de ces communautés de Guaranis organisées par les Jésuites pour s’auto-suffire, se défendre et exceller dans les arts. La finesse des sculptures des pierres orangées témoigne des succès atteints avant l’expulsion de la Compagnie de Jésus qui entraîna la destruction de ces lieux de culture.

 

altLes missions jésuites paraguayennes s’égrainent principalement le long du rio Paraná, dans le département d’Itapúa. Il faut compter une demi journée pour Jesús de Tavarangue et Santísima Trinidad au départ de Posadas, ou une journée si l’on ajoute San Cosme y San Damián.

altLa mission jésuite brésilienne San Miguel, d’abord fondée en 1632 sur la rive aujourd’hui argentine du río Uruguay, fut transférée en 1687 sur l’autre rive, aujourd’hui province brésilienne de Rio. Bâtie en pierre de taille ajustée, la façade est dans le style gréco-romain avec 7 arcades abritant l’archange Michel et 6 apôtres. Avec ses 73 m de long pour 25 de large, l’édifice dessiné par le père Francisco Ribera abrite 5 retables dorés, des statues en bois polychrome et trois cloches gravées en fonte.

altEsteros del Ibera est la deuxième zone humide la plus vaste au monde après le Pantanal brésilien. Avec ses 25.000 km2 classés dans la convention Ramsar, elle abrite une biodiversité tropicale unique. La flore aquatique prolifère et forme des habitats de choix pour toutes sortes d’animaux tels que le cerf des marais, le carpincho, la loutre, le caïman ou l’anaconda. C’est aussi un site de choix pour les passionnés d’oiseaux, qui y peuvent observer les espèces les plus diverses.

altLes cascades de Moconá, situées sur le río Uruguay au sud-est de San Pedro, sont particulièrement spectaculaires grâce à la faille géologique qui provoque des chutes d’eau latérales sur 3 km, qui peuvent faire chacune jusqu’à 20 m de haut. Le site est préservé au sein d’un parc national.

altLa cascade Encantado ou enchantée, dépend du Parc provincial du même nom, près de la ville d’Aristóbulo del Valle, à 140 km de Posadas. Sa chute d’eau principale est impressionnante, avec ses 70 m de haut. C’est la première à bénéficier d’un éclairage nocturne, qui joue avec les reflets de l’eau.

Fêtes et événements à Posadas

alt3ème semaine de novembre : Fête Nationale de la Yerba Maté. Spectacles de folklore, salon agricole, foire d’artisanat et toutes sortes d’activités autour du mate, spécialité de la province.

altFin septembre : Estudiantina, une fête traditionnelle étudiante depuis 1950. Défilé de chars et spectacle de danse des lycées de toute la province.

Restaurants à Posadas

altLe restaurant Itakva propose une sélection très complète de grillades de viandes et poissons à côté de sa carte de pâtes et de pizzas maison. On n’a que l’embarras du choix entre sa jolie terrasse au bord de la Costanera et ses espaces chaleureux avec une lumière tamisée en intérieur.

 

altLe restaurant La Querencia est une belle halte culinaire en plein centre de Posadas, sur la place principale du 9 de Julio. Diverses spécialités de la région sont à la carte, avec des produits très frais ; une mention spéciale pour son fabuleux surubi, fraîchement pêché.

altLe restaurant La Ruedita est une des sympathiques parrillas où l’on peut savourer une grillade de poisson ou de viande avec une vue imprenable sur le rio.

Hotels à Posadas

altL’estancia Santa Cécilia se trouve à 30 km au nord de la ville, à proximité du village de Candelaria. La demeure du début du XXe est meublée dans le goût de l’époque, et les visiteurs peuvent accompagner les gauchos dans leurs tâches quotidiennes d’élevage et de sylviculture.

altL’estancia Santa Inès est située à 20 km à l’est de Posadas. C’est une maison coloniale dans le style anglais, commandée par don Pedro Nuñez qui fut pionnier dans la plantation du mate il y a plus d’un siècle. Elle a une chapelle et une piscine de pierre volcanique, entourée d’un parc tropical.

altHA Urbano Posadas se situe à deux rues de la place principale 9 de Julio. Cet hôtel moderne permet de se détendre dans une piscine en plein air, profiter d’un sauna et d’un spa.

Shopping à Posadas

Une des spécialités artisanales de Posadas est la vannerie ; dans la tradition guaranie, les paniers tissés à la main à partir de joncs, racines ou  fibres végétales sont souvent ornés de motifs géométriques. Les autres souvenirs les plus typiques de la région sont les pierres semi précieuses, la sculpture sur bois et la yerba mate. Plusieurs marchés et ferias comme le Mercado d’Artesanías rue Sarmiento ou encore Juncos Artesanías rue Catamarca permettent de trouver son bonheur.

Transports à Posadas

L’aéroport international du Libertador San Martín, situé à 12 km du centre ville, reçoit des liaisons aériennes régulières régionales.

Le pont international San Roque González de Santa Cruz relie Posadas à la ville paraguayenne d’Encarnación. La route nationale 12 borde le rio Paraná jusqu’à la ville de Puerto Iguazú, plus au nord.