La Zona Norte : l’attraction du Grand Buenos Aires

Juste au nord de la capitale, Vicente Lopez, San Isidro, San Fernando et le Delta du Tigre bénéficient de grands espaces verts le long du fleuve.

Vicente Lopez

A seulement 20 km du centre de la capitale, Vicente Lopez accueille environ 270 000 habitants. Le nom de la ville est un hommage à l’auteur de l’hymne national argentin. Durant une visite à Vicente Lopez, vous pourrez vous promener sur le Paseo Costero. La route qui traverse cet espace vert sur les rives du Río de la Plata devient piétonne le week-end et les jours fériés. Parfait pour une sortie famille, on y trouve un parc pour enfants et une foire d’artisanat. Depuis cette promenade, on peut également apercevoir l’amphithéâtre et le Monument de la fin du Millénaire.
Parmi les autres centres d’intérêts, notons les paroisses Saint-Gabriel de la Mère des Douleurs et de Jésus au jardin des Oliviers, ou dans un autre registre le Musée cinématographique Lumiton. Le quartier d’Olivos, qui constitue aujourd’hui le cœur historique de Vicente Lopez, est particulièrement intéressant à visiter. Il abrite notamment la demeure ou quinta présidentielle.

San Isidro

Au nord de Vicente Lopez, la ville de San Isidro compte une population d’environ 292 000 habitants. C’est une ville agréable à visiter, qui compte de nombreux sites historiques touristiques. Au coeur du centre ville, la Cathédrale de San Isidro se dresse sur la place Mitre, au bord de l’avenue Libertador. Inaugurée le 14 juillet 1898, elle impressionne par son architecture néogothique d’une hauteur de 68 m et ses vitraux confectionnés en France. Tous les week-ends depuis 1971, la Place Mitre accueille une féria d’artisans avec toutes sortes d’objets de céramique, maroquinerie, bois, tissu et métal. Le quartier historique de Martínez s’est développé autour de la station ferroviaire créée en 1871. C’est aujourd’hui une zone résidentielle avec beaucoup de vieilles et jolies maisons. Elle abrite aussi les studios de cinéma Argentina Sono Film et le plus grand centre commercial argentin, l’Unicenter Shopping.

Trois demeures historiques sont incontournables. La Villa Ocampo, demeure de l’écrivain Victoria Ocampo où elle a reçu toute l’élite intellectuelle et littéraire de son époque. Le musée Pueyrredón et la Quinta Los Ombues, demeures coloniales qui ont vu le passage de nombreux acteurs de l’indépendance argentine.
Parmi les autres sites à visiter, notons l’hippodrome, l’un des plus importants du continent, ainsi que Peru Beach, le lieu idéal pour siroter un cocktail en prenant le soleil au bord du Rio.

San Fernando

Au nord de San Isidro, la ville de San Fernando comptabilise quant à elle environ 163 500 habitants. San Fernando possède de nombreux sites d’intérêts historiques et touristiques. On y trouve ainsi le Palacio Sans Souci : inauguré en 1918 par une grande fête où toute la société portègne fut invitée, cet édifice, construit sur les plans architecturaux du français René Sergent, est l’un des plus représentatifs d’Argentine. Tout aussi impressionnant, le Palacio Otamendi ressemble à un château avec ses écuries, sa chapelle et son parc. Il a été construit en 1880 par l’architecte Joaquín Belgrano dans le style de la Renaissance allemande. Autres lieux incontournables de la vie de San Fernando : les églises Nuestra Señora de Aránzazu et Nuestra Señora de la Guardia de Victoria. Enfin, pour les amateurs de navigation, San Fernando possède de multiples ports de plaisance.

Tigre

Une quinzaine de clubs nautiques s’égrainent le long des ríos Luján et Tigre, pour le plus grand bonheur des sportifs. Fondé en 1873, le Club Buenos Aires Rowing, est le plus prestigieux avec son manoir dans le style néo gothique anglais situé en pleine ville, qui abrite aujourd’ hui des réceptions élégantes. L’une des activités les plus prisées reste la promenade en lancha, sorte de petit bateau en bois à moteur qui permet d’accéder aux îles du Delta. Deux sites d’intérêt particulier au gré de la navigation: le Musée Sarmiento où l’on découverte l’oeuvre de l’ancien président argentin Domingo Faustino Sarmiento dans sa demeure au bord du rio et la réserve naturelle où l’on peut observer la faune et la flore locale.

A deux pas du port, le Musée Intendant Ricardo Ubieto présente les collections d’art de Tigre dans le joli bâtiment néo renaissance de l’ancien casino Tigre Club édifié en 1913. En longeant la rive du Rio, on arrive au Parque de la Costa, un parc d’attraction qui voisine avec le casino. Entre les deux, le barrio chino offre l’occasion de goûter des spécialités asiatiques en faisant ses achats; on y déniche les choses les plus introuvables en Argentine.

Encore un peu plus au nord au bord du río Luján, le Puerto de Frutos accueille foule de visiteurs attirés par la feria d’artisanat ainsi que les très nombreuses échoppes de décoration, meuble et produits en tous genres qui occupent les docks. En centre ville, le boulevard Saenz Peña vaut le détour avec sa jolie promenade couverte d’une charmille et ses murs décorés de belles fresques d’art urbain. Il fait bon y flâner entre boutiques d’antiquité et d’artistes avant de profiter de ses bonnes adresses de gastronomie ou de son petit théâtre.

Où se restaurer

Naná (Hipólito Irigoyen 499) Une excellente adresse sur le boulevard Irigoyen, qui prolonge l’avenue Libertador face au río entre Olivos et Vicente López; on peut selon l’heure y prendre sa pause déjeuner, y déguster un bon thé ou savourer dans le patio les bons plats de l’ancien chef de Sucre Javier Hourquiebe.

Captain Cook (Libertador 13.652, Martinez) Vous voilà en Asie du Sud Est; la chef Marta Ramírez vous invite à un véritable voyage gastronomique  du Laos aux Philippines, à la Malaisie et à la Thaïlande.

Il Nero Sopratutto (avenue del Libertador, 1796, Vicente López) Cuisine méditerranéenne d’auteur élaborée par le chef Luis Angel Gutierrez, dans une ambience intimiste et raffinée.

La Lucila (Rioja 3053 La Lucila, Vicente Lopez) Un coquet salon de thé dans un joli jardin; pour une escapade bobo loin des bruits de la ville.

Almacen de flores (Boulevard Saenz Peña 1336 A) se trouve dans un des plus joli pâtés de maison de Tigre; une belle pause déjeuner ou halte goûter entre les boutiques branchées et les façades peintes de couleur.

Il Novo María del Luján (Paseo Victorica 611, Tigre) Seul restaurant vraiment situé sur la rive du rio, il offre notamment d’excellents plats aux fruits de mer à savourer en terrasse avec vue sur l’eau.

El Gato Blanco (départ du port sur Général Bartolomé Mitre 345) Pour ceux qui veulent mêler les plaisirs de la table et de la navigation, ce restaurant à 50 minutes de bateau de la gare fluviale de Tigre propose poisson ou viande dans une atmosphère marine, avec ses couleurs blanches et bleues et sa grande terrasse sur l’embarcadère.