Visiter l’Argentine en 3 semaines

Si vous disposez de 3 semaines pour une découverte de l’Argentine, vous pouvez envisager de grands parcours comme la route 40 ou de belles combinaisons entre des régions très différentes.

 

La mythique route 40 argentine

 

En empruntant la route 40 argentine, vous longez la Cordillère des Andes pour traverser l’Argentine du nord au sud, depuis La Quiaca, frontière avec la Bolivie, jusqu’à Ushuaia, le bout du monde habité. Pour faire l’intégralité, il faut en fait compter un peu plus de 40 jours, du moins si l’on veut profiter d’une partie des étapes. Il est possible de le faire au rythme du rallye Dakar, mais l’objectif devient sportif et non touristique. Pour 3 semaines de voyage sur la Route 40, la solution est de faire quelques tronçons en avion ou en bus de ligne. Mieux vaut profiter d’une sélection de région, plutôt que de bâcler un voyage en voulant être exhaustif !

Rencontre sur la route 40 argentine

En premier, vous pouvez choisir les hautes vallées du Noroeste. Le nouveau tracé de la Route 40 passe par le viaduc de la Polvorilla puis le col Abra del Acay situé à 4895 mètres d’altitude ! La piste descend ensuite vers le village de La Poma. Après Cafayate vous poursuivez vers le sud jusqu’à Villa Union dans la province de La Rioja, puis Mendoza. L’intérêt du voyage est aussi de faire des échappées depuis la 40 vers l’est ou l’ouest pour découvrir les sites d’intérêt comme par exemples, la pyramide inca de Shincal de Quimivil, les thermes de Fiambala, l’oasis de Barreal et le parc Leoncito . Depuis Mendoza, on gagne beaucoup de temps en rejoignant par voie aérienne ou en bus de nuit la Patagonie Nord. On reprend alors le périple jusqu’à El Calafate en passant par Esquel et El Chalten. En 3 semaines il ne sera guère possible de poursuivre au-delà, en Terre de feu et jusqu’à Ushuaia. Mais, les deux grands tronçons parcourus vous auront déjà offert les plus beaux spots des Andes argentines !

 

Construire un programme de voyage en Argentine

 

Si vous ne vous voyez pas faire un périple de plusieurs milliers de kilomètres le long des Andes, la solution est d’utiliser le réseau aérien national pour relier les régions sélectionnées. L’étude du programme de voyage doit être minutieux : il dépend de la saison, de la durée du jour (variation considérable entre été, hiver et nord, sud), de vos souhaits sur la manière de voyager (rythme, objectifs), de l’importance donnée à l’hôtellerie, des thématiques qui vous attirent… Il faut enfin trancher entre la formule « Autotour » et la formule « chauffeur-guide privé« . Votre Conseiller voyages vous aide dans la réflexion et il vous présente une proposition d’itinéraire. Celle-ci évolue ensuite en fonction de vos desideratas. L’écueil à éviter, selon notre expérience, est de vouloir trop en faire : même si l’on dispose de 3 semaines, il est hélas nécessaire de faire des choix. De vouloir trop en voir, on passe rapidement la moitié du temps dans les transferts et aéroports, ce qui manque de charme !

 

Optimiser les 3 semaines disponibles

 

En automne et au printemps austral toute l’Argentine se visite. On évite généralement le nord, en été (janvier à mars) et la Patagonie en hiver (mai à septembre). La première  exception de Patagonie serait la péninsule de Valdès fréquentée en fonction du calendrier de la présence animalière. La seconde exception de Patagonie serait le souhait de skier en Patagonie ou à Ushuaia. Vous associez ainsi au cours d’un même voyage, le soleil du nord et la neige du sud. Sans inclure le ski, les mois de novembre et d’avril seraient les deux compromis, si l’on veut avoir un aperçu de toutes les latitudes du pays.

L’Argentine étant un immense pays, certains décident d’y consacrer 2 voyages, l’un au nord, l’autre au sud. On évite ainsi de longs vols réguliers pour joindre les extrémités. Et l’on choisit alors la meilleure saison pour chaque voyage. En gardant cette idée, on peut aussi visiter une région d’un pays voisin, le Paraguay, la Bolivie, le Chili ou encore l’Uruguay.

Certains ne souhaitent ne venir qu’une seule fois en Argentine, dans ce cas, une durée de 3 semaines est suffisante pour se rendre aux incontournables du pays et avoir ainsi un bel aperçu.

 

Combiner les régions d’Argentine entre elles

 

Les hauts lieux naturels d’Argentine sont les chutes d’Iguaçu, la province de Salta, la péninsule Valdès et El Calafate. Concernant Ushuaia, c’est avant tout un port d’embarquement pour les croisières Antarctique ou les croisières Patagonie. Si vous êtes attaché à mêler à votre voyage une partie culturelle, la province de Missiones renferme les réductions jésuites tout comme la région de Cordoba comprend la Manzana jésuite (capitale des jésuites en Amérique du Sud) et les estancias agricoles jésuites. Novembre et Avril seraient les mois les plus agréables pour relier les région jésuites. L’Argentine est, en outre, un pays nanti en sites archéologiques et en réserves paléontologiques.

La route des bodegas argentines s’étale de la province de Salta jusqu’à celle de Neuquen en passant par San Juan, La Rioja, Mendoza et San Rafael. La vie gaucho est également intéressante à découvrir, mais, un long séjour en estancia est plutôt conseillé aux équitants. L’Argentine est enfin riche en faune animalière, de type exotique dans le nord-est et de type marine le long de la côte Atlantique de Patagonie. Dans les 2 cas la faune aviaire abonde ! On peut facilement imaginer un voyage alliant Esteros del Ibera et péninsule Valdès.

 

Voyage binational avec l’Argentine

 

L’Argentine compte 4 postes-frontières terrestres avec la Bolivie, 16 avec le Brésil, 44 avec le Chili, 8 avec le Paraguay et 3 avec l’Uruguay. Cela offre une infinité d’options pour monter des itinéraires entre l’Argentine et ses voisins.

Au nord-est de l’Argentine nous recommandons la combinaison des régions argentines de Misiones et Corrientes avec les régions paraguayennes de Parana et Yvy. Le Paraguay enrichi considérablement un voyage portant sur l’histoire jésuite et les beautés naturelles.

Au nord-ouest de l’Argentine, La QuiacaVillazón est utilisé pour se rendre dans le Lipez bolivien et au salar de Uyuni, un parcours de tout premier ordre ! Aguas Blancas-Bermejo est commode pour rejoindre directement la route des vins boliviens, à Tarija.

Entre Argentine et Chili, on pourrait imaginer un parcours en S tout le long des Andes, passant d’un côté, puis de l’autre à chaque poste frontière. Mais, il faudrait pour cela disposer au minimum de 2 mois !

Pour n’en citer que quelques-uns utilisés dans les parcours d’Argentina Excepcion : Jujuy se marie bien avec Atacama via la Paso Jama. Catamarca avec Copiapo via la route des Seismiles et le Paso San Francisco. Mendoza avec Valparaíso via le Paso Cristo Redentor. Villa Pehuenia avec Melipeuco via le Paso Icalma. San Martin de Los Andes avec Pucon via la Paso Mamuil Malal. Bariloche se connecte à Puerto Varas via le Paso Vicente Pérez Rosales avec la « Traversée des Lacs ». Puerto Guadal sur la Route Australe se connecte avec la ville de Perito Moreno sur la Route 40 via le Paso Jeinimeni-Chile Chico. El Calafate et le Torres del Paine se connectent grâce au Paso Río Don Guillermo. Enfin, Porvenir et Rio Grande en Terre de Feu se connectent via le Paso San Sebastián

C’est un vrai plaisir de découvrir chaque poste frontière dans les Andes. Chacun est une aventure et amène à de nouveaux paysages.

error: Content is protected !!