Faune aviaire : les oiseaux de la savane et de la pampa argentines

Faune aviaire en Argentine : les oiseaux de la savane et de la pampa

Nandous, pics et colibris d’Argentine.

Voir notre carte de la faune aviaire en Argentine

Nandou d’Amérique, Ñandú común (Rhea americana)

Le nandou d’Amérique est le plus grand des oiseaux, avec ses 1,2 à 1,5 m de haut. C’est aussi le plus lourd, et ses grandes ailes ne lui permettent pas de voler, ce qu’il compense par une course très rapide comme l’autruche. Il se nourrit de végétaux, d’insectes et de petits mammifères. C’est le mâle qui couve les œufs laissés par plusieurs femelles dans son nid. Il préfère les grandes étendues de la pampa, même si on le rencontre aussi dans la cordillère.

Nandou de Darwin, Ñandú de Darwin ou Suri (Pterocnemia pennata)

Le nandou de Darwin est une petite sorte de nandou, de 90 cm à 1 m. Il vit sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes à 3.500 m d’altitude. Il a longtemps été chassé pour sa viande savoureuse et ses longues plumes, et est aujourd’hui protégé par le gouvernement argentin.

Pic à dos crème ou Pic de Boié, Carpintero lomo blanco, Ypekû akâ pytâ (Campephilus leucopogon)

Le pic à dos crème est un pic noir de 30 cm de long. Son manteau est crème et sa tête rouge vif avec une grande crête. Il peuple le nord de l’Argentine, la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et l’Uruguay. Son long bec lui permet de s’alimenter de larves et fourmis en creusant les vieux troncs où il niche. Il complète ce menu de graines et de fruits.

Pic ocré, Carpintero amarillento (Celeus flavescens)

Le pic ocré mesure environ 27 cm. Il est reconnaissable à la bande rouge qui relie son bec et sa gorge. Il vit dans les forêts du Brésil, du Paraguay et de l’Argentine. Arboricole, il creuse son nid dans les eucalyptus morts, et se nourrit surtout de fruits et d’insectes qu’il attrape dans les arbres. Il chasse parfois aussi les fourmis et les termites au sol.

Pic champêtre, Carpintero campestre (Colaptes campestris)

Le pic champêtre est endémique en Amérique du Sud, du Brésil au nord de l’Argentine et à l’Uruguay. Il choisit surtout les pampas, broussailles, clairières et pâtures. C’est un oiseau qui passe le plus clair de son temps au sol, à marcher et sautiller pour trouver des insectes à manger ; fourmis, termites, larves, coléoptères et criquets sont ses mets principaux. Il niche dans le tronc des arbres morts, et aime prendre des bains de poussière. Il a la calotte, le menton et la gorge noirs, le contour des yeux blanc, le cou et la poitrine dorés et la moustache blanche et rouge. Son bec est noir et ses pattes gris-vert.

Pic du Chili, Carpintero pitío (Colaptes pitius)

Le pic du Chili est un pic de 35 cm qui vit au Chili et en Argentine, du littoral à la cordillère, en évitant les forêts trop denses. Il s’appelle aussi pitio d’après l’onomatopée mapuche pütiw qui imite son chant. Il a la tête sombre, les joues et la gorge café, le dos et les ailes foncés tachetés de blanc, le flanc et la poitrine blancs, l’abdomen jaunâtre. Il perfore les troncs et souches de son robuste bec pour y passer sa fine langue et aspirer les insectes et larves.

Colibri du Chili ou austral, Picaflor de Cabeza Granate (Sephanoides sephaniodes)

Le colibri du Chili, aussi qualifié d’oiseau-mouche, est le plus petit oiseau du monde. Vert bronze sur le dessus, il a une belle couronne rouge brillante. Il vit dans les prairies fleuries d’Argentine et du Chili. Long de 9 cm, il peut battre les ailes 80 fois par seconde, ce qui le rend extrêmement agile pour viser dans le cœur des fleurs et y butiner le nectar. Il sait se maintenir immobile en vol ou même reculer. Cette extrême vélocité le contraint à se nourrir tous les ¼ d’heure pour compenser son intense activité physique. La nuit, il réduit à quasiment rien ses battements cardiaques hyper accélérés en journée, ce qui lui permet de s’économiser.

Colibri sapho, Colibrí cometa (Sappho sparganura)

Le colibri sapho mesure environ 20 cm. Il a un plumage brillant coloré, avec la tête verte, la gorge noire, le dos rouge, les ailes vert kaki, le ventre vert bronze et queue rouge dorée. Il vit en Bolivie et en Argentine, dans les buissons et les prairies. Il se nourrit de nectar et d’insectes.

Ada clignot, Viudita pico de plata (Hymenops perspicillatus)

L’ada clignot mesure 13 cm. Il niche dans les buissons ou les arbustes du Nord de l’Argentine au Sud de la province de Santa Cruz en Patagonie. Il apprécie le voisinage de l’eau, et s’installe souvent au bord des lagunes, des rivières, ou des marais. Il a le plumage noir souligné par un cercle oculaire jaune. Son bec est jaune, et ses pattes grises. Il se nourrit d’insectes et larves qu’ débusque au sol ou attrape au vol.

Pépoaza œil-de-feu, Diucón (Xolmis pyrope)

Le pépoaza œil-de-feu est un oiseau de taille moyenne qui vit entre le sud du Brésil et le nord de l’Argentine. Il chasse depuis son perchoir dans les prairies et champs où il gobe les insectes en vol. Il a le dos noir, le ventre blanc et les yeux rouges. Ses ailes sont ornées de dessins noir et blanc, et on le surnomme oiseau fantôme en raison de sa présence dans les cimetières.

Paroare huppé, Cardenal de cresta roja (Paroaria coronata)

Le paroare huppé mesure 17 cm et est présent au Paraguay, au Brésil, en Uruguay et dans tout le Nord de l’Argentine. Il est reconnaissable à sa tête, sa huppe et son bavoir rouge vermillon. Il a le dos, les ailes et la queue gris foncé, la poitrine et le ventre blancs. Ses pattes sont grises. Son bec court lui permet de se nourrir de graines, insectes, larves, verdures et fruits qu’il trouve dans les parcs et jardins des villes. Il passe une grande partie de la journée à trottiner sur le sol.

Sturnelle du Pérou, Loica peruana ou Turpial belicoso (Sturnella bellicosa)

La sturnelle du Pérou mesure 20 cm de long, soit plus petite que la sturnelle chilienne. Elle se plaît dans les prairies semi arides et les oasis sur la côte pacifique de l’Equateur, au Perou, au Chili et à l’Argentine. Elle est toute noire avec la gorge et la poitrine rouge vif. Elle fait son nid dans une touffe d’herbe ou sous un arbuste, et se nourrit d’insectes et semences.

Rara du Paraguay, Cortarramas ou Cortarramas argentino (Phytotoma rutila)

Le rara du Paraguay est gris foncé rayé de gris pâle. Il a les ailes et la queue noires avec deux bandes blanches. Son front est fauve comme son ventre, sa tête est grise avec une calotte. Ses pattes et son bec sont gris foncé, et le bec est conique et dentelé pour mieux chasser. Il est doté d’une voix éraillée, que l’on entend dans les jardins urbains. C’est un herbivore, qui se repait de feuillage, fruits, fleurs et graines.

Guira cantara, Pirincho ou Cuco guira (Guira guira)

Le guira cantara est un oiseau de 40 cm très répandu au Brésil et dans le nord-ouest limitrophe de l’Argentine. Il est reconnaissable à sa huppe orangée sur la tête. Il se nourrit de souris, grenouilles, petits oiseaux qu’il chasse au sol en bande. Il niche dans des arbustes à 5 m au-dessus du sol.

Lessonie noire, Negrito austral ou Colegial (Lessonia rufa)

La lessonie noire a le dos châtain, en contraste avec le noir de ses ailes et sa queue dont elle tire son nom. La femelle a un capuchon gris brunâtre, un collier nuptial brun sombre, un sourcil et des joues blanches. Elle niche dans les herbes basses des marais, lagunes, plages et prairies du centre du Chili et de l’Argentine jusqu’à la Terre de Feu. Elle est insectivore et suit souvent le bétail pour se nourrir.

Phrygile à tête grise, Cometocino de Gay (Phrygilus gayi)

Le phrygile à tête grise est un passereau qui apprécie les zones arides comme les vallées rocheuses de la précordillère et les steppes de la Patagonie. On le reconnaît à sa poitrine jaune vif. Ses pattes grises lui permettent de beaucoup marcher à même le sol pour chercher graines, fruits et insectes ou larves.

Phrygile du Pérou, Yal peruano ou Fringilo peruano (Phrygilus punensis)

Le phrygile du Pérou est un petit passereau de 15 cm de long. Il est présent dans toute la cordillère des Andes et migre vers la Péninsule de Valdès en Patagonie. Il a la tête, le cou, le haut de la poitrine et le croupion gris bleuté, le dos vert olive gris bleuté, les ailes noires et gris bleuté. Le bas de sa poitrine et son ventre sont jaunes vif et sa queue est noire.

Phrygile petit-deuil (Phrygilus fruticeti des Thraupidae)

Ce petit passereau oiseau est aussi surnommé le yal dans la langue patagonne local mapudungún. Il se trouve du sud de l’Argentine et du Chili jusqu’au Pérou, à la Bolivie et au Brésil. Il vit dans les maquis secs ou les zones tropicales d’altitude jusqu’à 4.000 m. En hiver, il migre vers les vallées, les plaines et le littoral. Il est marron avec le dos rayé de noir et ses parties inférieures sont en dégradé du noir de la poitrine au blanc du ventre. Il a les ailes et la queue noirs bordés de blanc, le bec et les pattes orange vif. Il se nourrit de graines et de baies. Il produit une sorte de bourdonnement lorsqu’il chante.

Sucrier à ventre jaune, Platanero (Coereba flaveola)

Le sucrier à ventre jaune fait 10 cm pour 20 g. Il a la tête, le dos, les ailes et la queue noirs, le menton et la gorge gris, la poitrine, le ventre et le croupion jaune vif. Un grand sourcil blanc lui souligne l’œil. Il peut vivre dans les parcs et jardins des milieux urbains d’Amérique centrale et du Sud, du sud du Mexique jusqu’au nord de l’Argentine. Son bec rose incurvé lui permet de se nourrir de nectar de fleurs, mais il doit pour ce faire se poser à côté, à défaut de maîtriser le vol immobile.

Taurillon mésange, Cachudito piquinegro (Anairetes parulus)

Le taurillon mésange est un tout petit oiseau gris de 10 cm pour 6 grammes. Il a les ailes noires aux extrémités blanches. A l’inverse, il a la tête, la gorge et la poitrine blanches striées de noir. Il porte une tache blanche sur sa calotte noire surmontée d’une fine crête. Son bec et ses pattes sont noirs. Il niche dans les bambous, herbes hautes et lichens des bordures des forêts de haute montagne andine, et migre vers le nord de l’Argentine pendant l’hiver austral. Habile en vol, il sait rester stationnaire pour gober les insectes.

Moqueur patagon, Tenca ou Calandria (Mimus patagonicus des Mimidae)

Ce passereau de 23 cm vit autour de Buenos Aires et Córdoba, ainsi qu’en Patagonie chilienne et Argentine jusqu’en Terre de Feu. Certains individus ont même été observés dans les îles Malouines. Il est le plus souvent dans les buissons des maquis secs, et se réfugie dans les forêts en hiver.

Bruant chingolo, Chingolo, cachilo ou copetón (Zonotrichia capensis)

Le bruant chingolo est un petit oiseau de 15 cm pour 25 grammes. Il est connu pour sa belle voix et a développé de vrais dialectes de cris, trilles et chants. Son dos, ses ailes et sa queue sont brun foncé avec des liserés fauves et une fine barre blanche sur chaque aile. Il a le reste du corps gris pâle, blanc sur l’abdomen et brun chamoisé sur les flancs. Sa gorge est blanche tachetée de noir. Il a un collier roux sur la nuque et le cou. Sa tête grise est ornée de bandes noires en travers de l’œil et sur la partie malaire. Sa calotte présente une courte crête visible quand l’oiseau est excité. Son bec est conique et gris. Ses pattes sont d’un brun rosâtre. Il vit dans les buissons et les haies de toute l’Amérique du Sud. Il se nourrit d’herbes, de graines et d’insectes qu’il attrape sur le sol ou la végétation basse. Il dort en groupe jusqu’à 200 oiseaux dans des crevasses rocheuses pour se protéger du froid.

Tangara sayaca, Thraupis sayaca

Le tangara sayaca  est un petit passereau d’environ 15 cm, très répandu au Brésil, en Bolivie, au Paraguay, en Uruguay, au Pérou et au nord-est de l’Argentine. Le mâle a le dos bleu ciel et les ailes et la queue gris à reflets, tandis que la femelle est plus terne. Il préfère les étendues ouvertes à la forêt dense. Il se nourrit de fruits, fleurs et insectes.

Colin de Californie, Colín de California ou Codorniz californiana (Callipepla californica)

Le colin de Californie fait 25 cm de long. Le mâle a un capuchon brun foncé et une face noire avec un panache noir de six plumes qui retombent sur ses yeux. Il a le dos brun, la poitrine gris-bleu, le ventre beige, les flancs bruns rayés de blanc. Il gratte la terre à la périphérie des zones urbaines pour s’alimenter de graines, de baies et d’insectes.

Thinocore d'Orbigny, Agachona mediana (Thinocorus orbignyianus)

Le thinocore d’Orbigny vit sur les pentes des montagnes et les steppes des hauts plateaux dans le sud des Andes. Brun marqué de noir sur le dos et les ailes, le mâle porte une cravate noire sur sa poitrine blanche. Il vole en zigzag et a un cri d’alarme similaire à la bécasse. Il se nourrit de graines.

Tinamou élégant, Martineta ou Perdiz crestada (Eudromia elegans)

Le tinamou élégant ressemble à une perdrix, avec ses ailes et sa queue courtes peu pratiques en vol, et ses pattes adaptées à la course. Plus grand, il a une longue crête noire, le dos et les ailes bleu pâle. Il habite dans les steppes et les vallées andines de l’Argentine et du sud du Chili. Il se nettoie de ses parasites avec des bains de poussière nid est une construction rudimentaire, construite avec des matières végétales, il est placé à terre, souvent à l’abri d’une épaisse touffe d’herbes. Omnivore, il se nourrit d’épis, graines, fruits, feuilles et insectes. Il absorbe de petits cailloux pour pouvoir réaliser son transit intestinal.