Visite du Parc national Terre de Feu, Patagonie Argentine

Toutes les informations de voyage sur le fascinant Parc National Terre de Feu, en Patagonie australe, au bout du monde.

Situation géographique du Parc national Terre de Feu

Créé en 1960, le fabuleux Parc national Terre de Feu se trouve au sud-ouest de la province Terre de Feu, Antarctique et Îles de l’Atlantique Sud, dans les départements d’Ushuaïa et de Río Grande. Situé à un peu plus de 10 km d’Ushuaïa, ce Parc est le plus méridional d’Argentine. Il préserve et protège un écosystème riche de type subantarctique.

Le site est délimité au nord par le lac Fagnano, au sud par le Canal Beagle, à l’ouest par la frontière chilienne et à l’est par les massifs montagneux des cerros Martial et Vinciguerra (le plus haut du Parc avec ses 1.476 m d’altitude).
Sur les quelques 63.000 hectares du Parc, seulement 2.000 sont accessibles aux visiteurs : le reste est une réserve naturelle dont l’accès est limité.

vegetation Terre de Feu

La particularité de ce bel espace naturel est le fait qu’il bénéficie de 6 km de côte marine. Il est le seul Parc national du pays qui, en plus de sauvegarder une faune et une flore terrestre, protège également une biosphère marine.

Le paysage géographique du parc Tierra del Fuego a été modelé par les différents phénomènes glaciaires qu’a connu le site, ainsi que par l’activité du sous-sol, avec le mouvement de plaques tectoniques. Le relief est plutôt accidenté, les montagnes abruptes, surtout à l’ouest car trône à proximité la cordillère Darwin, la partie australe de la majestueuse cordillère des Andes. Les vallées sont profondes, peuplées de champs de tourbe et sillonnées par de nombreux cours d’eau. Enfin, les rives et berges maritimes et lacustres, arborent des courbes plus douces, avec des baies abritées du vent.

Le Parc offre de belles opportunités de promenade grâce à ses nombreux chemins de randonnée, en général courts et d’un niveau facile, ainsi que l’occasion de pratiquer la pêche sportive, les rivières abritant de beaux spécimens de truites et de saumons entre autres.

Climat : quand se rendre dans le Parc national Terre de Feu?

Le climat du parc national Terre de Feu est de type subpolaire océanique. Il est plutôt froid, connait peu de variations et son amplitude thermique est faible. En effet, les flux océaniques venant de l’Atlantique ainsi que l’influence marine du canal Beagle, modèrent les températures.

Globalement le vent souffle toute l’année, mais il est généralement plus intense en été (et parfois violent, comme les imprévisibles vents Williwaws). Les précipitations sont dans l’ensemble reparties sur les différents mois de l’année, cependant, l’automne est la saison le plus pluvieuse. La neige est très fréquente dans le Parc. Côté températures, elles oscillent entre -2 et 4º en hiver et 6 et 14º en été. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire du Parc national Terre de Feu

Originellement, 4 peuples vivaient sur le territoire de la Terre de Feu et sur les berges du canal Beagle.
Les selkams occupaient la zone nord, alors que les mánekenks (ou haushs) la zone est. Ils étaient surtout chasseurs. Les autres, les yagans (ou yámanas) et les alakalufs (ou kawésqars), étaient installés sur les rives des canaux et sur les îles de la Terre de Feu et étaient principalement des pêcheurs.
Ces populations ont laissé des traces : les zones côtières du Parc abritent certains vestiges archéologiques.

C’est Fernand de Magellan qui découvre le territoire en 1520, au cours de l’une des ses explorations. Puis c’est en 1624 que les européens arrivent en Terre de Feu, les pionniers étant les marins du navigateur hollandais Jacques l’Hermite. Ils furent les premiers à entrer en contact avec les yagans. Cependant, les indiens font preuve d’une attitude hostile et les heurts engendrés par la rencontre font 5 morts : des hommes de la flotte hollandaise.

Représentation graphique Terre de Feu

À la fin des années 1870, les expéditions en Terre de Feu se multiplient et s’intensifient. Des italiens (bateau de Giacomo Bove), des français (mission scientifique du cap Horn), des anglais (troupes de Thomas Bridge), viennent de plus en plus dans cette région qui suscite la curiosité.

Puis, petit à petit, le développement de la région et plus précisément du Parc, créé en 1960, prend de la vitesse et de l’importance.
Quelques années après l’ouverture du site, un hôtel voit le jour pour faire face à la demande touristique croissante. L’hôtel national Alakush ferme néanmoins définitivement ses portes suite à l’incendie qui frappa l’établissement en 1988.

Des aires de camping sont aménagées, une route est terminée, la bâtisse des gardiens améliorée.
Ensuite, en 1981, un refuge est ouvert, les sentiers de randonnée sont bien définis et balisés, des projets pour protéger la nature du Parc sont mis en place.
En 1983, des initiatives sont développées pour préserver la biodiversité du site, et un office de gestion du Parc national est établi à Ushuaïa.
Enfin, en 1994, le train touristique est inauguré et en 2008, le centre d’information, l’observatoire de la faune aviaire et le restaurant sont crées.

Que faire dans le Parc national Terre de Feu?

Le Parc National Terre de Feu propose un parcours facile pour découvrir le lac Roca, la rivière Pipo, les tourbières, une forêt de lengas, des barrages de castors et la baie de Lapataia. Une promenade nautique est possible depuis la baie Ensenada jusqu’à l’île Ronde, un jardin botanique naturel d’environ 10 hectares qui abrite une colonie de cormorans de Magellan.

On peut compléter sa découverte de la faune locale en embarquant sur le canal de Beagle, où l’on admirera des albatros, pétrels, fullman et squas sur l’île de los Pájaros (des oiseaux) et des lions de mer sur l’île de los Lobos. Autre option, la navigation jusqu’à l´île Martillo où vit une importante colonie de manchots de Magellan et de manchots papous entre novembre et mars.

La flore dans le Parc national Terre de Feu

L’écosystème dans le Parc national Terre de Feu est particulièrement riche et caractéristique de la région.

Au nord, on rencontre les forêts les mieux préservées, dites magellaniques, subantarctiques ou fuégiennes. Elles sont composées essentiellement d’arbres Nothofagus comme le ñire, le coihue, le lenga ou encore l’hêtre de Magellan.
Les forêts s’éparpillent jusqu’à 700 m en altitude. Au-delà, le changement est presque radical : on trouve des mousses et lichens, et des lengas nains (qui séparent les 2 zones).

Les vallées, froides et humides, sont jonchées de tourbières. La tourbe du Parc est composée principalement de mousses. On y trouve également une petite plante carnivore, la drosera uniflora.

fleurs terre de feu

Les sous-bois abritent des arbustes à baie et/ou épineux comme le calafate, l’épine-vinette de Darwin ou le groseillier de Magellan.

Sachez que pour profiter des plantes à fleurs, la meilleure saison est le printemps (de septembre à décembre). Vous pouvez découvrir sur le site la primevère et la benoîte de Magellan, certains spécimens d’orchidées ou encore la violette jaune.

Des champignons comme le pan de Indio ou llao-llao et des fougères comme l’usnée barbue, se rencontrent ça et là dans le Parc également.

Peut être noterez-vous certaines protubérances sur les différents arbres qui peuplent les environs. Elles apparaissent suite à la réaction de ces derniers, qui se protègent de certains champignons gênants.

La faune dans le Parc national Terre de feu

Le Parc national est réputé pour la richesse et la diversité de sa faune aviaire, notamment car ses espaces sont variés (lac, mer, montagne, forêt). On dénombre un peu plus de 90 espèces d’oiseaux sur le site.

Parmi les rapaces, on peut nommer le condor andin, la buse aguia, l’aigle ou encore l’urubu à tête rouge.
Dans les zones boisées vivent le pic de Magellan, le bruant chingolo, le merle austral.

Les espaces moins denses sont peuplés par l’ouette à tête grise, l’ibis à face noire, le pépoaza œil-de-feu, entre autres.

Ouette à tête grise Ushuaia

Les zones lacustres, notamment près du lac Fagnano, accueillent plusieurs oiseaux marins comme le canard à queue pointue, le canard de Chiloé, le martin-pêcheur à ventre roux, le héron bihoreau ou encore le brassemer cendré ou brassemer des Malouines, un canard qui ne peut pas voler car ses petites ailes ne le permettent pas.

Les oiseaux marins abondent surtout aux environs du canal Beagle. L’ouette marine, le cormoran de Magellan et le cormoran Impérial, l’huîtrier de garnot font partie des espèces qui vivent dans la zone.

Parmi les mammifères il y a le renard de Magellan, le guanaco, divers espèces de marsouins ou encore l’huillín (petite loutre).
Enfin, plusieurs espèces ont été introduites dans le Parc. C’est le cas du castor, du renard gris, du vison d’Amérique, du lapin commun et du rat musqué.

Randonnée dans le Parc national Terre de Feu

Le meilleur moyen de profiter du Parc national et de sa beauté est de se promener sur les nombreux sentiers de randonnée qui se trouvent dans la petite partie du Parc qui se visite.

La Bahía Lapataia est l’un des endroits les plus connus du site et pour cause : elle se situe à la fin de la Ruta 3, la route la plus australe de l’Argentine. Elle est donc considérée comme donnant accès au bout du monde. En outre, l’endroit est très joli, et le point de départ de plusieurs parcours de randonnée, dont :

Mirador Lapataia (500 m) : cette courte balade traverse une belle forêt de lengas, et amène le visiteur, grâce à une passerelle aménagée, à un point de vue. Le panorama est magnifique : on découvre l’eau turquoise du fjord, des arbres courbés par le vent, les cimes enneigées des alentours.

Promenade en Terre de Feu

Senda Laguna Negra (et de l’île el Salmón) (950 m) : ce sentier tranquille longe la rive occidentale du Río Lapataia, passe par des tourbières, des paysages à la végétation luxuriante, puis plus désolés, des espaces arborés… Un chemin sympathique et très beau. La lagune est facilement accessible via une boucle de 1 km. Et si ses eaux sont un peu sombres, c’est parce que la zone est pleine de tourbe !

Senda Castorera (400 m) : idéal pour découvrir les barrages des castors, et leur travail avec le bois, minutieux.

D’autres parcours, plus longs, permettent d’entrer plus profondément dans le Parc et d’admirer certains de ses plus beaux trésors :

Senda Hito XXIV (10 km) : le sentier longe la berge bien arborée du lac Roca. Le point de départ se trouve au niveau du camping lago Roca. Autre option : un chemin de 8 km grimpe jusqu’au cerro Guanaco puis rejoint le senda Hito XXIV. Cet itinéraire est un peu ardu et difficile, mais le jeu en vaut la chandelle : la vue est splendide.

Senda Costera (8 km) : le point de départ est la Bahía Ensenada. La piste longe le littoral et on rencontre sur le chemin les intéressants conchales, de surprenants monticules faits de coquillages, vestiges des indiens yagans.

Senda Palestra (4 km) : depuis Bahía Ensenada également. Le sentier va vers l’est et passe devant une mine de cuivre désaffectée et un site populaire d’escalade.

Senda Pampa Alta (5 km) : l’un des itinéraires les plus réputés du parc national. En montant, on observe une superbe vue sur les îles Navarino et Hostele, de l’autre côté du canal Beagle. En route, on peut voir un important ouvrage de castor, des cascades, le Río Pipo… Niveau de difficulté un peu plus conséquent.

Pour ceux qui désirent s’aventurer un peu plus dans le Parc et qui ont du temps, il existe un itinéraire de 2 jours, qui mène jusquà la laguna del Caminante. Se renseigner au préalable auprès de l’Office du tourisme d’Ushuaïa (c’est d’ailleurs aussi valable si vous souhaitez vous promener hors-des-sentiers battus sur le site, il faudra vous déclarer).

Hôtels et estancias : où se loger près du Parc national Terre de Feu?

À Ushuaïa :

Hôtel & Spa Los Cauquenes : situé au bord du canal Beagle, cet établissement jouit de sa position dans une jolie baie où la végétation est généreuse. L’édifice, fait de bois de lengas, rend hommage à son environnement et se tient en harmonie dans le paysage de la Terre de Feu. La terrasse permet d’admirer les magnifiques couleurs du ciel et de la nature de Patagonie, tandis que le sauna, les bains bouillonnants, la cheminée ou encore la cuisine, inventive et savoureuse, font de l’hôtel Los Cauquenes un lieu d’exception dans une région fascinante.

Hôtel Cumbres del Martial

Hôtel Tierra de Leyendas : au cœur de la Terre de Feu, cet établissement original et luxueux est idéalement situé sur les hauteurs, surplombant ainsi le canal Beagle. Ce petit hôtel de 4 chambres a de quoi séduire : une belle vue sur la majestueuse cordillère des Andes, un chef qui concocte avec délice une cuisine authentique, dans une ambiance intimiste et cosy.

À Río Grande :

Estancia Despedida : cette estancia de caractère a été fondée par un espagnol qui créa l’une des premières fermes d’élevage de Patagonie. L’endroit a ensuite diversifié son activité et s’est alors tout simplement ouvert au tourisme rural, pour le plus grand plaisir des voyageurs qui recherchent pureté et authenticité. Vous découvrez la culture gaucho, la succulente gastronomie patagone, et la belle nature environnante. Au programme : promenade à cheval et détente au coin du feu !

Transports : comment se rendre dans le Parc national Terre de Feu?

Plusieurs routes et moyens de transport vous mènent jusqu’au Parc national Terre de Feu.

En bus : il est assez simple de se rendre dans le Parc national Tierra del Fuego en bus. En effet, de nombreuses compagnies assurent le trajet entre la ville d’Ushuaïa et le site, plusieurs fois par jour. La plupart des arrêts se situe à l’angle des rues Maipú et Fadul.

En train : le moyen le plus charmant et pittoresque de se rendre dans le Parc est d’embarquer dans le Tren del Fin del Mundo, le train du bout du monde. Ce dernier connecte la ville d’Ushuaïa au site. La première station, la estación del fin del mundo, se trouve à 8 km à l’ouest d’Ushuaïa, sur le Ruta 3. Elle dispose de services diverses comme de toilettes, d’une boutique ou encore d’un bar. Une seconde station se rencontre sur le parcours, la estación Cascado la Macarena, puis l’on arrive à l’estación Parque nacional, la dernière.

Le train effectue le trajet plusieurs fois par jour. Cependant, les horaires et la fréquence varient d’une saison à l’autre et est fermé une partie de l’année, il vaut donc mieux se renseigner au préalable.

En voiture : l’unique route qui mène au Parc national est la Ruta 3, celle du bout du monde. Il faut la parcourir pendant environ 12 km depuis Ushuaïa pour arriver sur le site.

Dans les environs du Parc national Terre de Feu

Ushuaïa et le canal Beagle : connue comme la ville du bout du monde, Ushuaïa est un endroit pittoresque et charmant, coincé entre la majestueuse cordillère des Andes et le canal Beagle. Son atmosphère montagnarde, patagone, et ses splendides environs naturels, attirent les visiteurs qui rêvent de fouler le sol le plus austral de la planète.
Le canal Beagle quant à lui, sépare la grande île qu’est la Terre de Feu et les petites îles qui se trouvent un peu plus au sud, dans les eaux chiliennes.

Lago Escondido : à un peu plus de 60 km d’Ushuaïa, en empruntant la Ruta 3, on rencontre le majestueux lac Escondido. On y accède en passant par le col Garibaldi, le seul endroit en Argentine où l’on peut traverser la cordillère des Andes sans entrer au Chili. Le lac, enclavé entre les monts et le paso Garibaldi, offre un superbe panorama.

Estancia en Terre de Feu

Cabo San Pablo : en se dirigeant à 190 km au nord-est d’Ushuaïa sur la Ruta 3 également, puis en tournant à droite au panneau de signalisation et en continuant sur la piste, vous arrivez sur le site du Cabo San Pablo. Sur votre chemin, vous croisez des estancias et leurs troupeaux, différents paysages ou encore la baie de San Pablo. Après avoir passez le Río San Pablo, vous tomber sur l’épave Desdemonia, un imposant navire qui loge sur la plage, à l’abandon. Le lieu est insolite, tranquille, et s’avère une étape originale, hors des sentiers battus et des nombreux voyageurs. Il faut ensuite se rendre au Cabo San Pablo qui surplombe la plage. Il n’est pas rare de croiser des renards, guanacos et condors sur le parcours.

Estancias : la Terre de Feu est une région peuplée d’estancias qui portent les traditions et les valeurs des pionniers de Patagonie. Bon nombre d’entre elles accueillent les voyageurs pour visiter les lieux ou pour passer la nuit.

La plus connue est probablement l’estancia Harberton. Située à 85 km d’Ushuaïa, elle est la plus ancienne de la région. Fondée en 1886 par le pasteur Thomas Bridge qui parlait le yámana et se voulait fervent défenseur de la communauté indienne, le domaine de 20.000 hectares se tient au bord de l’eau, dans une crique. À la base, l’estancia familiale vivait de l’élevage de moutons ; elle s’est ensuite ouverte au tourisme.
Non loin de là, on rencontre le petit musée Acatushun, dont les collections exposent de nombreux spécimens d’oiseaux et de mammifères des mers australes.

L’estancia María Behety quant à elle, se trouve proche de Río Grande. Son style typiquement fuégien (de la Terre de Feu), rend cette bâtisse pittoresque et sympathique. La visite des lieux vous fera découvrir notamment le gigantesque hangar qui sert à la tonte des montons, et le lodge, particulièrement charmant et chaleureux, constitue un refuge agréable.

Les croisières : les environs du Parc national Terre de Feu sont propices à la découverte de magnifiques espaces, en bateau.
Une excursion sur le canal Beagle vous permettra d’admirer les alentours mêmes du Parc : au cours de la promenade, vous voyez la baie d’Ushuaïa, les canaux et les fjords environnants, le phare du bout du monde, l’estancia Harberton.
Depuis Ushuaïa, vous pouvez également profiter d’une croisière vers le Chili, jusqu’à Punta Arenas ou Puerto Williams, ou bien vous aventurer encore plus loin, vers des destinations aussi mythiques que le cap Horn, voire même le continent Antarctique.

Auberge Tierra Mayor

Sports d’hiver : l’abondance de la neige en hiver fait de la Terre de Feu la région idéale pour pratiquer divers sports d’hiver. Balade en traîneau ou en raquette, ski de fond ou alpin, il y en a pour tous les goûts ! Le site du Cerro Castor est très prisé pendant la saison hivernale : cette station, la plus jeune du pays, bénéficie de bonnes infrastructures récentes, dans un bel espace entouré de forêt de lengas. Le domaine skiable du Cerro Castor, à 25 km d’Ushuaïa, compte 28 pistes de tous niveaux.

La pêche sportive : la Terre de Feu est également connue pour l’abondance et la qualité des salmonidés (truite marron et arc-en-ciel, saumons) qui peuplent les lacs et rivières de la région. L’endroit est donc parfait pour s’adonner à la pêche sportive, pendant la saison qui s’étend d’octobre à avril. Que les amateurs se réjouissent : il est très facile de pratiquer la pêche en Terre de Feu, tout en profitant du merveilleux cadre naturel.

Circuits passant par le Parc national Terre de Feu

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie australe en passant par le Parc national Tierra del Fuego. Voici quelques exemples :

Voyage en Patagonie, de Ushuaïa à El Calafate : 11 jours d’exception qui parcourent la fantastique région de la Patagonie australe. Outre la découverte du grandiose et mythique glacier Perito Moreno, de la sauvage et légendaire Terre de Feu, ou d’Ushuaïa, la ville du bout du monde, vous aurez l’opportunité grâce à ce voyage, de vous immerger dans l’esprit argentin, en logeant dans de fabuleuses estancias tenues par des descendants de familles pionnières… Une expérience insolite et profonde.

rencontre manchot terre de feu

Autotour « Route 40 » : 38 jours exceptionnels avec chauffeur-guide, qui façonnent une aventure renversante. Vous découvrez sur le parcours les plus beaux trésors de l’Argentine, en vous immergeant dans sa splendide nature et sa fascinante culture. Votre itinéraire comprend les plus belles merveilles : vous parcourez le pays, des majestueuses chutes d’Iguazú aux traditionnels villages du Nord-ouest, vous traversez la savoureuse Route des vins puis la superbe région des Lacs, pour arriver en Patagonie australe, terre des glaciers. Un parcours mémorable sur la mythique Route 40. Logement en catégorie charme.

Croisière Stella Australis en Patagonie argentine et chilienne : 19 jours dont 3 à bord du luxueux bateau de croisière Stella Australis. Un magnifique voyage au bout du monde qui met en lumière la nature, belle et sauvage, de la partie la plus australe de l’Argentine et du Chili. Cette aventure vous entraîne à la découverte du mythique cap Horn, du fascinant Parc national Terre de Feu, de l’attachant village de Punta Arenas ou encore de la vibrante capitale argentine, Buenos Aires.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine