Voyage province de Buenos Aires, Argentine

Retrouvez toutes nos informations de voyage sur la province de Buenos Aires.

 

VILLE DE BUENOS AIRES

Parc Lezama, Buenos Aires

La ville de Buenos Aires, capitale du pays, répond au nom officiel de Ciudad Autónoma de Buenos Aires (CABA). Elle s’étend sur la rive occidentale du río de la Plata, dans la plaine de la Pampa. Avec ses 2 millions d’habitants, mais 15 millions au total en comptant sa grande agglomération, elle est la treizième plus grande agglomération au monde. Elle se démarque par une architecture très éclectique qui mêle gratte-ciels modernes, joyaux de l’Art Nouveau et façades néo-gothiques.

Voir notre vidéo
Voir notre dossier spécial

 

DELTA DEL PARANÁ

Delta de Parana, province de Buenos Aires

Le Delta del Paraná est un grand delta fluvial de 30 km², fruit de la confluence entre le río Paraná et le río de la Plata. À seulement une heure de train de la capitale, le delta permet une escapade dans une nature luxuriante. La meilleure manière de découvrir la ville de Tigre (290 000 habitants) et son delta est le bateau. Une multitude de canaux serpentent au milieu des îles où nombre de personnes ont choisi d’installer leur résidence principale ou secondaire. C’est une promenade très agréable pour échapper au rythme effréné de Buenos Aires, en se laissant promener à bord d’un catamaran ou en s’enfonçant dans la nature avec un canoë ou un kayak. Il est enfin possible de survol le delta en avionnette ou en hélicoptère et de passer une journée sur la pittoresque île Martin Garcia.

Voir nos photos
Voir notre dossier spécial

 

RÍO DE LA PLATA

Rio de la Plata et Buenos Aires vus du ciel
Le río de la Plata est un estuaire immense de la côte Atlantique, large de 48 km et long de 290 km, formé par les fleuves Uruguay et Paraná. Il sépare deux ports majeurs, les capitales argentine et uruguayenne, Buenos Aires et Montevideo. Le « fleuve d’argent » constitue une voie de transport naturelle pour les nombreux échanges entre Buenos Aires et l’Uruguay (Montevideo mais aussi Colonia de Sacramento). À l’époque coloniale, l’intérêt stratégique du delta et de ses environs a été la source de conflits, d’abord entre indigènes et Européens puis entre Espagnols et Portugais. L’Argentine bénéficie donc d’une belle fenêtre sur l’extérieur, facilitant les flux de marchandises mais aussi de personnes tout au long de l’année.

Voir nos photos

 

VILLE DE TIGRE

Tigre, club Casino, Province de Buenos Aire
Tigre est la ville d’entrée du delta de Paraná. Peuplée de 290 000 habitants, elle est le carrefour des échanges commerciaux et touristiques de la zone. Ses principaux lieux d’intérêts sont le musée des beaux-arts, dont la belle bâtisse remonte au XIXe, et le port aux fruits, qui fourmille à toute heure d’incessants commerces de primeurs et d’ouvrages d’osier.

Voir nos photos

 

VILLE DE LA PLATA

La Plata, place Moreno
La capitale de la province de Buenos Aires, La Plata (580 000 habitants), se situe près du río de la Plata, dont elle a hérité le nom à sa fondation en 1882. C’est l’une des rares villes pensées et bâties entièrement en quelques années à partir d’un projet de cité idéale : un carré parfait avec des diagonales reliant les parcs et les places tous les six pâtés de maisons, 12 mètres carrés d’espace vert par habitant, un axe monumental entre la place Moreno, où a été posée la première pierre, et la place Rivadavia, qui s’ouvre sur le Paseo del Bosque, le poumon vert de la ville. La Plata, c’est la ville des diagonales et des tilleuls, disent ses habitants. Cependant, elle est principalement réputée pour son Université, l’une des plus importantes d’Argentine.

Voir nos photos

 

MUSÉE DES SCIENCES NATURELLES DE LA PLATA

Musée des Sciences Naturelles de La Plata
Le musée de La Plata est un musée de Sciences Naturelles, fondé en 1872 dans la ville de Buenos Aires. Tout d’abord édifiée dans la capitale argentine (alors également capitale de la province) sous le nom de musée d’Archéologie et d’Anthropologie, il abritait 15 000 pièces données par Francisco Moreno, son premier directeur. La Plata devint la capitale provinciale en 1882, et le musée y fut transporté en 1884. Le nouveau musée fut définitivement construit en 1889. Il abrite aujourd’hui 3 millions de pièces ; outre l’archéologie et l’anthropologie, il compte également des salles de zoologie, entomologie et botanique. Spécialisée logiquement sur les Amériques, il compte également une salle égyptienne.

Voir nos photos

 

SAN ANTONIO DE ARECO

San Antonio de Areco
À 110 km au nord-ouest de Buenos Aires, le village de San Antonio de Areco est au cœur des traditions gauchesques de la pampa, un endroit idéal pour le tourisme d’estancia, au milieu des élevages de bovins et de chevaux. Le 10 novembre, Jour de la Tradition, s’y donnent rendez-vous tous les gauchos du pays pour une grande fête d’une dizaine de jours. Vêtus de pantalons bouffants, parés d’une ceinture argent et de couteaux, les gauchos paradent à pied ou à cheval au cours d’une fête qui accueille musiciens, poètes et danseurs autour de nombreux asados. Cet hommage aux éleveurs trouve son origine dans la légendaire estancia La Porteña de l’écrivain Ricardo Güiraldes, inventeur du roman gauchesque. Elle est ouverte à la visite. Voir notre escapade pour assister à la fête de la Tradition.

Voir nos photos
Voir notre vidéo

 

PILAR, CAPITALE DU POLO

Ecole de Polo open door
Pilar est l’une des plus anciennes localités de la région de Buenos Aires, dont les premières traces remontent à 1580. C’est aussi là qu’a été signé un traité en 1820 à l’origine du fédéralisme argentin. Mais, aujourd’hui, Pilar est avant tout la capitale nationale du polo, sport équestre dans lequel les Argentins excellent. La bourgade compte 200 terrains de polo, 14 des meilleurs joueurs du monde et l’Association argentine de polo. Pilar est la Mecque pour l’apprentissage du polo encore appelée « clinica de polo ».

VILLE DE LUJÁN

Cathédrale de Lujan
Fondée au début de la colonie, Luján, à l’ouest de Buenos Aires, est le plus haut lieu de pèlerinage argentin. La basilique a été fondée à la fin du XIXe siècle par un père français, Jorge Salvaire, et construite par l’architecte français Ulderico Courtois. Ce temple néogothique de plus de 110 m de haut est dédié à la Vierge de Luján, sainte patronne de l’Argentine, fêtée le 8 Décembre. Tous les ans en octobre, des pèlerins s’y rendent à pied depuis Buenos Aires (65 km). La ville est agréable et compte aussi un intéressant musée historiqueet colonial et un zoo, à 4 km. Voir notre escapade pour visiter Lujan.

PINAMAR

Vue aérienne de Pinamar. Crédit Secretaria de Turismo de Pinamar
Beaucoup plus petite que Mar del Plata, Pinamar (20 000 habitants) est devenue une station balnéaire à la fois familiale et élégante. Ses dunes permettent diverses activités telles que le quad, les balades à cheval ou à pied. Elles donnent aussi à la ville sa physionomie particulière, et de nombreux pins et acacias ont été plantés pour les contenir. D’autres stations balnéaires sont proches de Pinamar, comme Villa Gesell, également dans les dunes, deuxième ville touristique de la côte Atlantique après Mar del Plata.

MAR DEL PLATA

Plaza del Milenio, Mar del Plata
Capitale du tourisme balnéaire argentin, Mar del Plata (540 000 habitants) accueille chaque été des centaines de milliers de vacanciers amateurs de plages. Autrefois station balnéaire élitiste, « la perle de l’Atlantique » a perdu de son cachet en raison d’une construction immobilière effrénée mais garde quelques édifices imposants, comme le casino. Les week-ends d’été, les Portègnes viennent s’y réfugier pour échapper à la chaleur étouffante de la capitale. Pour trouver un peu plus de tranquillité, on peut aller jusqu’à Mar Chiquita, à une trentaine de kilomètres au nord. Mar del Plata est aussi un grand port de pêche et accueille tous les deux ans un prestigieux festival de cinéma.

Voir notre dossier spécial

 

NECOCHEA

Plage Necochea, province de Buenos Aires
Endormie l’hiver, Necochea (65 500 habitants) s’active en été avec l’arrivée des vacanciers, venus profiter des plus larges plages du pays, qui s’étendent sur plus de 70 km. La côte rocheuse, découpée par l’océan, est particulièrement jolie. Les baleines viennent parfois jusque-là. Necochea est aussi un important port de pêche.

VILLE ET SIERRAS DE TANDIL

Tandil, province de Buenos Aires
Tandil (108 000 habitants), à 160 km au nord-ouest de Mar del Plata, est un gros centre de production de fromage et charcuteries. Une curiosité géologique attire les visiteurs : la Piedra movediza, une énorme roche de forme conique en équilibre précaire au bord d’un précipice. Elle a fini par tomber en 1912 et la pierre que l’on peut voir aujourd’hui est une réplique installée en mai 2007 et inaugurée par le chef de l’État en personne. Les Sierras de Tandil, une chaîne de montagne de 2,5 millions d’années, permettent de pratiquer randonnée et escalade.

Voir nos photos
Voir notre vidéo

 

VILLE DE PIGÜÉ

Pigüé, province de Buenos Aires
Pigüé est une jolie petite ville de la province de Buenos Aires, à environ 584 km de la capitale, en plein milieu de la pampa argentine. Elle fut construite au XIXe siècle par des familles originaires de l’Aveyron en France. D’ailleurs, la langue française est encore parlée par les anciens de la ville. L’occitan était aussi parlé, mais a presque totalement disparu. Pigüé vient de la langue mapuche et signifie « lieu de rassemblement » et qui présage déjà un séjour plus de convivial et sympathique.

Voir nos photos
Voir notre vidéo

 

SIERRA DE LA VENTANA

Sierra de La Ventana, province de Buenos Aires
Oasis de fraîcheur et d’écotourisme au cœur de l’été, à 120 km de Bahía Blanca, Sierra de La Ventana offre de nombreuses activités nature : randonnée, équitation, escalade, pêche, etc. L’ascension du Cerro Tres Picos, à 1239 m, prend la journée. Dans le parc Ernesto Tornquist, on marchera jusqu’à la Gorge du diable et au Cerro Ventana, à 1136 m, qui offre un beau panorama sur les collines et la pampa.

La Pampa humide de Buenos Aires

Pampa humide Argentina
Parmi les biomes spécifiques d’Argentine, on trouve dans un rayon de 500 km autour de Buenos Aires un type de pampa, à ne pas confondre avec la province La Pampa plus au sud, qui montre à la fois une pampa semi-humide et une autre sèche. Propre aux alentours de la capitale argentine, la pampa humide se définie par un relief bas, composée de savanes, de brousses, de plaines vertes, de rivières et de lagunes ; une grande partie de son territoire s’inonde, souvent en été, époque des orages. Le reste est occupé par les cultures de céréales et les pâtures. C’est également dans cette région que l’on trouve la plus grande concentration de terrains de polo au monde, sport introduit par les immigrés anglais dès la fin du XIXe siècle. Et pour cause, il y a de l’espace et sans relief.

Voir notre dossier spécial

 

Suipacha

Route du Fromage à Suipacha, province de Buenos Aires
La petite ville rurale de Suipacha est située au nord de la province de Buenos Aires. Elle est au milieu de la Pampa Ondulada, ainsi nommée en raison d’un léger vallonnement de la grande plaine qui entoure la capitale. Ses activités économiques principales sont l’élevage et l’agriculture.

Les terres de Suipacha étaient à l’origine incluses dans la région de Mercedes et d’Areco, où deux fortins avaient été bâtis par le jeune gouvernement issu de la Révolution de Mai. Ce n’est qu’en 1865 que le disctrict de Suipacha acquit sa superficie actuelle, et son nom actuel inspiré de la première bataille gagnée par le Général Antonio González Balcarce en 1810 lors de la Guerre d’Indépendance de Bolivie (Haut Pérou à l’époque). L’année suivante, en 1866, la compagnie ferroviaire de l’Ouest contribua à la croissance du jeune village en le mettant sur le tracé de la nouvelle ligne entre Mercedes et Chivilcoy, et Suipacha devint un bourg indépendant en 1875. En 1915, une vague d’immigration basque initia l’industrie laitière qui est toujours la première ressource économique.

La route du fromage  le long de la route nationale 5 ouvre les portes des lieux d’élevages, des fabriques laitières et des caves à fromages d’une grande variété ; à pâte dure ou molle, de vache, de chèvre, de brebis ou de buffle, natures ou parfumés…

Voir notre dossier spécial
error: Content is protected !!