Faune aviaire d'Argentine : les oiseaux échassiers

Faune aviaire : les oiseaux échassiers

Les oiseaux échassiers s’observent dans les milieux aquatiques de l’Argentine.

Voir notre carte de la faune aviaire en Argentine

Spatule rosée, Espátula rosada (Platalea ajaja)

La spatule rosée fut longtemps chassée pour le commerce de ses plumes. Son bec est une spatule grise longue de 15 cm. Haute de 80 cm, elle est juchée sur de longues pattes rougeâtres. Elle a le cou et le dos blancs avec un collier noir, les yeux rouges, les ailes et le ventre rose pâle rehaussés de rouge carmin et queue orangée. Une tache rose carmin orne le haut de sa poitrine. Elle vit sur tout le continent américain, notamment au nord de l’Argentine. Elle apprécie les marais, lagunes et mangroves. Elle se nourrit de petits poissons, invertébrés et insectes aquatiques qu’elle pêche dans la vase.

Jabirú d'Amérique, Jabirú o Tuyuyu (Jabiru mycteria)

Le jabirú d’Amérique est un échassier blanc de la famille des cigognes qui peut mesurer 1,40 m. Il vit près des plans d’eau d’Amérique latine, comme les Esteros del Iberá. Son bec noir, long de 30 cm et terminé par une collerette rouge, est très pratique pour pêcher.

Cigogne maguari, Cigüeña maguari o Tuyango (Ciconia maguari)

La cigogne maguari mesure plus d’1 mètre. Toute blanche, elle a juste le bout des ailes et de la queue noir. Son long bec droit va du gris au rouge, et ses longues pattes sont rouges. Elle vit dans les zones aquatiques de toute l’Amérique du sud, à l’exception de l’Équateur et du Pérou. Son nid est une sorte de plateforme de branches et joncs au bord des marais. Les couples durent toute leur vie, soit 20 à 25 ans. Opportuniste, elle mange des serpents, rongeurs, amphibiens, mais aussi des œufs et des d’oisillons, qu’elle capture d’un coup de bec fort et précis. Elle chasse en marchant dans les eaux peu profondes, la tête inclinée en avant, ou encore elle reste immobile, à l’affût.

Courlan brun, Carrao ou caraú (Aramus guarauna)

Le courlan brun est haut de 70 cm pour une envergure d’1 m. Tout son plumage est couleur chocolat, avec des reflets vert bronze sur les ailes et la queue. Il a la tête, le cou, le dos, le dessous des ailes et le ventre mouchetés de blanc. Ses longues pattes sont vert-grisâtre et son long bec jaunâtre, avec un petit espace qui lui permet de transporter ses aliments. Il se nourrit surtout d’escargots d’eau douce, moules, lézards, grenouilles, insectes, crustacés et vers. Il sait voler sur de courtes distances et nager, mais ne plonge pas et se préfère sur un perchoir ou à même le sol. Il vit dans les forêts marécageuses et mangroves depuis la Floride et les Antilles jusqu’en Argentine. Il se marche sur la végétation flottante et dans l’eau peu profonde.

Ibis plombé, Bandurria mora (Theristicus caerulescens)

L’ibis plombé est un oiseau gris de 75 cm, avec des taches brun clair sur le dos, une tête grise au front blanc, et de longues plumes gris pâle en crête sur la nuque. Son long bec recourbé noir adapté pour sonder la vase qu’il fend aisément avec ses longues pattes rouges. Il vit dans les lagunes, étangs et marais de Bolivie, Brésil, Paraguay, nord de l’Argentine et Uruguay. Il se nourrit d’insectes, mollusques et escargots d’eau. Il niche dans les arbres qui touchent l’eau, en cimentant des brindilles avec de la boue.

Ibis rouge, Corocoro rojo (Eudocimus ruber)

L’ibis rouge est un oiseau grégaire dont certaines colonies regroupent des milliers d’individus. Il s’installe à l’embouchure des fleuves ou dans les marais côtiers, sur la côte pacifique des États-Unis à l’Amérique centrale et à l’Argentine du nord est. C’est l’emblème national de Trinité-et-Tobago. Sa vive couleur rouge provient du carotène qu’il assimile en se nourrissant de crevettes et crabes de mangrove. Seule l’extrémité de ses ailes est noire. Il fut longtemps victime de braconnage pour ses belles plumes. Il se nourrit d’insectes qu’il attrape avec son bec crochu dans la vase des marais.

Ibis à face noire, Bandurria de collar o bandurria austral (Theristicus melanopis)

L’ibis à face noire est un oiseau migrateur qui va pondre en Terre de Feu et passe les hivers dans le nord de l’Argentine. Il s’adapte aux milieux traversés et peut faire son nid dans les roseaux des marais, les rochers des falaises ou les arbres. C’est un bel oiseau gris, dont le cou et les ailes sont blancs, la queue plus foncée et irisée, et le ventre noir, orné d’un collier gris. Ses pattes et ses yeux sont rouges. Son bec long et fin lui permet de fouiller la terre pour se nourrir d’insectes, vers, grenouilles et même petits rongeurs.

Ibis mandore ou Ibis à cou blanc, Bandurria baya (Theristicus caudatus)

L’Ibis mandore est répandu dans les milieux ouverts de l’est et du nord de l’Amérique du Sud. Haut de 75 centimètres, il a le cou blanc, le dos gris et le ventre noir. Son bec et la peau autour de ses yeux sont noirs et ses pattes sont rouges. Il a le même régime alimentaire à base d’insecte que les autres ibis.

Héron cocoi, Garza cuca (Ardea cocoi)

Le héron cocoi est le plus grand héron d’Amérique du Sud. Il a longtemps été chassé pour son beau plumage blanc. Il est présent sur tout le continent sud-américain, du Panama au sud de l’Argentine, excepté dans les Andes. Il grimpe sur les pierres des rivières ou marche lentement dans l’eau en inclinant la tête pour chercher ses proies. Il s’alimente de poissons et de petits reptiles.

Héron flûte-du-soleil, Garza chiflona o garza silbadora (Syrigma sibilatrix)

Le héron flûte-du-soleil tient son nom des couleurs de son long cou jaune. Il a un dos et des ailes bleus, une poitrine et des flancs jaunes, un capuchon noir et un ventre et une queue blancs. Son bec, long et mince, est rose avec la pointe noire, et ses pattes sont noires. Il vit en zone humide au Venezuela, en Bolivie, en Uruguay et en Argentine. savanes ouvertes. Il se regroupe en dortoir pour dormir dans les arbres. Il passe la majeure partie de son temps immobile, à l’affut de sa nourriture. Carnivore, il mange des vers de terre, des grenouilles, des scarabées, des têtards, des anguilles, des mollusques et des lézards.

Héron strié, Garcita azulada o garcita estriada (Butorides striata)

Le héron strié est vert grisâtre, à l’exception de ses côtés, l’arrière de sa tête et son cou qui sont gris pâle. Il a la gorge est blanche et le capuchon vert bouteille. Son bec et ses pattes sont jaunes. Il s’installe dans les mangroves des estuaires et les rochers volcaniques qui sont directement au contact de la mer des Galapagos. Il racle la vase avec ses attes pour attirer les poissons et sait même appâter une proie avec un insecte. Il capture également des amphibiens, des crabes, des crevettes, des petits reptiles, des sauterelles et des libellules et des isopodes.

Héron garde-bœufs, Garcilla bueyera, garza ganadera (Bubulcus ibis)

Le héron garde-bœufs est un échassier blanc qui niche en colonies près de l’eau. Il est souvent perché sur le dos des bovins à qui il ôte les tiques et mouches. Il fait 1 mètre d’envergure, et 50 cm de longueur de cou, qu’il rentre souvent dans les épaules. Il a le bec jaune et les pattes grises. Il se nourrit d’une grande variété d’insectes ; sauterelles, grillons, mouches, araignées, et asticots, mais aussi d’œufs et de poussins

Grande aigrette, Garza blanca o garceta grande (Ardea alba)

La grande aigrette est le plus grand de tous échassiers, avec ses 104 cm de haut pour une envergure de 140 à 170 cm et un poids de plus d’1 kg. Elle a été quasiment exterminée pour fournir les plumes des chapeaux de dames et des costumes de music-hall du XIXe. En effet, lors de sa période nuptiale, elle s’orne de longues plumes sur le dos, blanches comme le reste de son corps. Elle a le bec jaune, plus foncée à son extrémité. Elle vit au bord de l’eau dans la forêt tropicale entre le Brésil et l’Argentine. Elle apprécie les zones humides boisées comme les mangroves. Elle se nourrit d’insectes, de petits vertébrés, de poissons, de crustacés, de petits mammifères, de reptiles et de petits oiseaux. Elle reste aux aguets, puis projette son bec pour transpercer sa proie. Elle procède aussi à des fouilles de la vase qu’elle remue en marchant lentement dans l’eau.

Aigrette neigeuse, Garceta nívea o Garza chica (Egretta thula)

L’aigrette neigeuse est un oiseau tout blanc de 60 cm. Son bec et ses pattes sont noirs, longs et minces. Elle vit sur tout le continent américain, du Canada à l’Argentine. Elle occupe les vasières, lagunes, mangroves, marais et bras de mer peu profond. Elle vole à la manière des hérons, le cou replié, la tête droite, et les pattes étendues à l’arrière. Elle se nourrit surtout de poissons, mais aussi de vers, insectes, crabes, crevettes, coquillages, grenouilles et serpents.

Onoré rayé, Avetigre colorada o hocó colorado (Tigrisoma lineatum)

L’onoré rayé est une sorte de héron brun, orné de longues stries rougeâtre qui lui donnent son nom. Il a le cou rouge, en contraste avec sa tête châtain avec sa gorge blanche. Son dos et sa queue sont noir verdâtre, ses ailes et son ventre sont gris sombre. Son bec jaunâtre est long de 10 cm et ses pattes sont vert-olive. Il se plait dans les marais tropicaux, les mangroves et les forêts inondées des Chiapas mexicaines, d’Equateur, de Guyane, du Brésil, de la Bolivie, du Paraguay, de l’Uruguay et du nord de l’Argentine. Il se nourrit de nuit en harponnant ses proies d’un coup de bec. Il peut consommer jusqu’à 40 perches ou carpes par jour, des crustacés, des sauterelles, des coléoptères aquatiques et des libellules. Son nid est une plate-forme de branches dans un arbre près d’un marais.