Messi, la Pulga argentine du football

Messi, la Pulga argentine

A l’instar de son illustre prédécesseur, Diego Maradona, Lionel Messi est entré dans la légende du football. Acteur incontournable de la scène footballistique d’aujourd’hui, la Pulga (la Puce) affole les compteurs et régale les foules.

Une graine de champion

Né à Rosario le 24 juin 1987,  Lionel Messi est un gamin introverti et peu passionné par les études. Mais sur les terrains de foot, c’est une toute autre histoire. Selon les dires de son père, le petit Leo « se transforme » lorsqu’il touche le ballon rond. Fervente supportrice, sa grand-mère, Célia, l’inscrit dès l’âge de cinq ans dans le club local de Grandoli où son père est entraîneur et où ses frères évoluent comme joueurs. Malgré les réticences de l’entraîneur du club en raison de la petite taille du jeune rosarino, ce dernier réalise des prouesses face aux autres joueurs plus grands et plus âgés. Très vite, il devient la star du quartier et les habitants se pressent chaque week-end pour admirer les exploits de ce génie haut comme trois pommes.

portugal vs argentine
																  															  

Maladie rare et exil européen

En 1995, à seulement 8 ans, Leo Messi intègre un grand club de la ville, les Newell’s Old Boys. Entre dribbles, passes et autres jeux de jambes, le petit argentin impressionne déjà les dirigeants de football. Mais à 9 ans, il ne mesure que 1,10 m, une taille bien au dessous de la courbe normale de croissance, cette anomalie lui valant d’ailleurs le sobriquet de El Enano (le Nain). A l’âge de 11 ans, on lui diagnostique une insuffisance hormonale qui l’empêche de grandir. Le traitement de cette maladie, sans lequel Leo ne dépassera pas 1,50 m à l’âge adulte, est extrêmement coûteux. Après deux ans de traitement, les hormones de croissance ne sont plus financées par la fondation Acindar à cause de la crise économique qui mine le pays. De nombreux clubs argentins sont intéressés par le jeune prodige mais rechignent à régler les lourds frais médicaux qui vont avec lui. Seul le FC Barcelone accepte de prendre en charge son traitement. Leo et sa famille quittent l’Argentine pour l’Espagne, en 2000.

Un palmarès impressionnant

Depuis lors, Messi fait une progression spectaculaire et bat tous les scores dans les différentes catégories jeunes, confirmant ainsi son statut d’étoile du foot. Il fait ses débuts en première division, le 16 novembre 2003, lors d’un match amical contre le FC Porto. Un an plus tard, il joue son premier match officiel contre le RCD Español de Barcelone et devient à 16 ans, le plus jeune joueur barcelonais à participer à un match de première division de la ligue espagnole. Quelques mois plus tard, le 1er mai 2005, il établit un nouveau record en inscrivant son premier but en championnat contre l’Albacete Balompié à seulement 17 ans, 10 mois et 7 jours. Au mois de juin, il revêt pour la première fois le maillot de l’équipe nationale argentine, dans la catégorie moins de vingt ans, lors d’un match amical contre le Paraguay. Au fil des années, l’argentin devient le leader footballistique d’une équipe du Barça qui n’a jamais étais aussi forte.

En 2006, Messi remporte avec son club la Liga (Ligue espagnole) et la Ligue des Champions. La même année, il participe à la Coupe du Monde, devenant le plus jeune joueur argentin à participer à cet événement footballistique d’ampleur mondiale. L’Argentine est éliminée en quarts de finale.

En 2007, à seulement 20 ans, il est le meilleur attaquant et un élément clé du Barça avec 14 buts marqués en 26 matches de championnat. Durant les Jeux Olympiques de Pékin, en 2008, Leo Messi est le capitaine de l’Argentine et remporte avec son équipe la médaille d’or. Lors de la saison 2009-2010, Messi marque 47 buts toutes compétitions confondues, égalant le record de Ronaldo à Barcelone. La Pulga progresse chaque saison et pulvérise ses propres records.

En 2010, il dispute une deuxième Coupe du Monde sous le numéro 10 et aide l’Argentine à atteindre les quarts de finale mais l’Albiceleste perd malheureusement 4 buts à 0 face à l’Allemagne. Messi admet qu’il désespère de jouer un jour une finale de Coupe du Monde, dernière épreuve restante pour entrer dans l’histoire du football. Un de ses idoles, le brésilien Pelé, a fait partie trois fois de l’équipe gagnante en 1958, 1962 et 1970.

Pourtant Messi est largement considéré comme l’un des joueurs les plus techniques de l’ère moderne du football. Sa capacité incroyable de dribbler et de prendre par surprise ses adversaires est louée par ses pairs et les médias. Maradona décrit son contrôle de balle comme excellente : « La balle reste collé à son pied ; j’ai vu de grands joueurs dans ma carrière, mais je n’ai jamais vu quelqu’un avec le contrôle de balle de Messi. » Ce dernier déclare souvent à la presse qu’il souhaite conserver la joie qu’il a ressenti lorsqu’il a pour la première fois frappé le ballon rond.

Fin 2011, il est élu personnalité de l’année par le Time ; il est d’ailleurs l’unique sportif à être nominé sur une liste de 32 personnalités. En 2012, Messi entre dans la légende en battant le record du monde de nombre de buts marqués dans une année civile. Il termine l’année 2012 avec un total de 91 buts sous les couleurs du Barça et de l’équipe nationale argentine et bat ainsi le record de 85 buts de l’Allemand Gerd Muller et celui de 75 buts de Pelé en 1958.

Cette même année, il refuse un contrat en or en Russie. Le meilleur buteur 2012 se voit ainsi proposer 3 fois son salaire, soit 30 millions d’euros par an, pour un contrat de trois ans qui aurait fait de lui le joueur le mieux payé au monde. Le club dont le nom reste secret était également prêt à payer la clause libératoire, fixée à 250 millions d’euros. Pourtant, Messi refuse et montre son allégeance au FC Barcelone en prolongeant son contrat jusqu’à la fin 2018.

Le 7 janvier 2013, il reçoit son quatrième Ballon d’Or consécutif devant son rival de toujours Cristiano Ronaldo.  Capitaine de l’Albiceleste lors de la Coupe du Monde 2014, le joueur emmène ses coéquipiers jusqu’en finale qui se termine par une défaite un but à zéro face à l’Allemagne après les prolongations. Malgré la perte de la finale, Messi est nommé meilleur joueur du tournoi.

Parfois critiqué en raison de ses performances jugées moins impressionnantes avec l’Albiceleste qu’au FC Barcelone :  « Quand il joue au FC Barcelone, Lionel Messi n’est pas le même qu’avec l’Argentine. Avec la sélection nationale, c’est un autre Messi » (Pelé pour  le quotidien espagnol la Marca), la Pulga est pourtant reconnu comme l’un des plus grands joueurs de football au monde, toutes générations confondues. Malgré sa petite taille, le lutin des stades à tout d’un grand.