Visite de El Chaltén, Patagonie Argentine

Informations touristiques pour découvrir ce charmant village, point de départ pour le trekking vers le majestueux Fitz Roy notamment.

Géographie et climat à El Chaltén

El Chaltén, considéré comme la capitale nationale du trekking et de la randonnée, se trouve dans la province de Santa Cruz, au Sud-Ouest du pays, en Patagonie andine. De fait, le village est niché dans l’un des plus beaux endroits de la région. Il est plus précisément situé au confluent des Río Fitz Roy et de las Vueltas, non loin de l’entrée Nord du Parc National Los Glaciares, près de la rive septentrionale du lac Viedma.

Avec ses 900 habitants (2011) en été (400 en hiver), le village est particulièrement connu pour sa proximité avec les majestueuses aiguilles granitiques Fitz Roy et Torre, de, respectivement, 3 405 m et 3 128 m d’altitude. C’est d’ailleurs le point de départ de randonnées qui mènent à cet endroit magique et merveilleux.

Fitz Roy El Chalten

A 215 km au nord de la ville de El Calafate, El Chaltén ne manque pas de charme avec ses petits chalets en bois. La route provinciale nº23, qui traverse une steppe désertique avant de donner accès à la commune, a été goudronnée et est désormais en bon état.

Un climat de pampa patagonne caractérise El Chaltén. Ainsi, le vent d’ouest y est puissant et persistant, surtout en été (décembre à mars), les précipitations sont plutôt faibles et reparties sur l’année (pluie en été, neige en hiver). Particulièrement imprévisible, le temps peut changer très vite et les températures peuvent varier subitement au cours de la journée. Il y a peu d’amplitude thermique à El Chaltén : les températures sont moyennes et ne différent pas énormément d’une saison à une autre. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire de El Chaltén

La Patagonie Australe connaît des conditions climatiques assez extrêmes. Malgré cela, des espèces végétales et animales, puis des hommes, se sont installées dans la zone il y a plus de 10 000 ans.

Les Tehuelches furent les derniers indiens à peupler El Chaltén. Le Fitz Roy fut d’ailleurs baptisé par ce peuple « La Montagne qui fume », car son sommet, souvent enrobé de nuages cotonneux (ce qui est toujours le cas), leur faisait penser à un volcan.

Vint ensuite le temps de la colonisation espagnole au XVIIe siècle, qui s’accompagna du génocide de la « Campaña del Desierto « , pendant lequel les conquistadors ont violemment imposé leur pouvoir sur les populations Mapuche et Tehuelche des villages de la région.

C’est en 1981 que commence véritablement l’histoire de El Chaltén en tant que village, lorsque l’Argentine et le Chili signent le « Tratado de los Límites », comme solution aux conflits frontaliers qui opposent les 2 pays. Cependant, le traité n’est pas respecté et le 12 octobre 1985, la commune d’El Chaltén est créée pour permettre au territoire argentin de s’approprier enfin concrètement l’endroit et ainsi de consolider les frontières.

Fêtes et événements à El Chaltén

La Fiesta del Pueblo – octobre : le 12 octobre, El Chaltén célèbre la « fête du village », qui commémore sa fondation. A cette occasion sont organisés notamment un bal dans le gymnase de l’école, des barbecues, des concerts ou encore des activités équestres.

La Fiesta Nacional del trekking – fin février, début mars : El Chaltén est fier de son titre de capitale national de la randonnée, et lui consacre un événement chaque année. Escalade libre, concours de varappe, course à pied ou VTT animent la manifestation, pour le plus grand plaisir des sportifs.

Musées et monuments : que visiter à El Chaltén ?

Quand on fait escale à El Chaltén, il faut avoir conscience que le respect de l’environnement est primordial dans le village, et qu’il est important d’adopter des pratiques écologiques, comme le tri des déchets.

L’hiver, peu d’activités vous seront proposées et les infrastructures (transport, hébergement, restauration) sont limitées.

Le réseau de communication est faible également dans le village : si l’on peut utiliser internet dans certains cafés, restaurants ou hôtels grâce au wifi, les téléphones mobiles en revanche, n’interceptent que très peu (voire pas du tout) de réseau.

Enfin, l’idéal est de venir à El Chaltén avec suffisamment d’espèces : en effet, il arrive fréquemment que le distributeur soit à cours de billets et certains établissements n’acceptent aucun paiement en carte bancaire.

La Capilla de los Escaladores : cette petite chapelle de style autrichien est un lieu de recueillement, qui rend hommage à tous les andinistes qui ont trouvé la mort depuis 1953, pendant leur ascension du Fitz Roy.

Trekking au départ de El Chaltén

Quelques conseils utiles et avisés : Avant de partir en randonnée, il est important de se renseigner de l’état des sentiers (auprès du poste des gardes forestiers par exemple). En effet, de mauvaises conditions météorologiques comme la pluie peuvent rendre les chemins de randonnée peu, voire pas praticables du tout.

Equipez-vous de vêtements chauds, imperméables et qui sèchent vite de préférence, car même si les températures ne sont jamais extrêmes dans les environs, le vent peut être glacial.

Laguna Torre

Emmenez avec vous également des chaussures de marche et de quoi vous ravitailler (nourriture surtout, vous pouvez vous hydrater avec l’eau des torrents rencontrés en route).

Enfin, les chemins sont, pour la plupart, bien balisés et l’accompagnement d’un guide n’est pas forcément nécessaire.

Promenade à la Laguna Capri : 3 à 4h aller-retour. Plusieurs espèces de canards ont trouvé refuge à la Laguna Capri. La marche est un peu difficile au début mais il ne faut pas s’y méprendre, elle devient plus facile par la suite. Peu après avoir commencé la randonnée, on aperçoit de splendides vues sur « La Montagne qui fume ».

Marche Loma del Pliegue Tumbado : 8 à 10h aller-retour. Cette randonnée offre l’une des plus belles vues panoramiques de la région et elle est la seule qui permet de contempler, du belvédère final et par temps dégagé, le mont Fitz Roy et Cerro Torre en même temps.

Trek jusqu’à la Laguna Torre : 6 à 7h aller-retour. Un peu plus physique, cette randonnée se sépare en deux sentiers différents qui finissent par se rejoindre pour aboutir au même endroit.

Croquis randonnées massif du Fitz Roy

L’un (départ du Nord-ouest de El Chaltén) traverse un environnement composé de rochers imposants et impressionnants et de la flore typique de la Patagonie, avant de pénétrer une prairie humide : un mallín.
L’autre (départ du Sud du village), longe un fleuve avant de traverser un petit bois et d’arriver au Mirador de la Laguna Torre, où le panorama sur le pic Cerro Torre est grandiose.

Si vous souhaitez effectuer des excursions plus poussées, pour faire de l’escalade de glacier ou de la randonnée sur glace par exemple, adressez-vous à des agences spécialisées.

Gastronomie : que manger à El Chaltén ?

Agneau de Patagonie (cordero patagónico : impossible de ne pas goûter LA spécialité de Patagonie. Le plus souvent, l’agneau est grillé à la parrilla (barbecue), en croix, mais on le prépare aussi au four et en sauce. On mange beaucoup l’agneau en ragoût à El Chaltén.

Le chocolat : spécialité patagonne, les deux chocolateries du village fabriquent leur chocolat de manière artisanale. Les gourmandises, connues sous le nom de bombones, se déclinent à El Chaltén en plusieurs sortes pour la plus grand plaisir des papilles : aux amandes, aux noisettes ou aux pignons. De plus, plusieurs restaurants et cafés servent des chocolats chauds onctueux, crémeux et savoureux.

La truite: ce poisson peuple les rivières de Patagonie, et certains spécimens peuvent peser jusqu’à 10 kg. De nombreux restaurants de la ville proposent des plats à base de truite.

Restaurants : où manger à El Chaltén ?

La Tapera: cette adresse est l’une des meilleures de la ville, l’atmosphère y est cosy et chaleureuse, notamment car le restaurant est un petit chalet en bois, dans lequel on est cordialement accueilli et où il fait bon se mettre au coin du feu de cheminée. On y déguste une cuisine fraîche et succulente, concoctée à base de plats typiques du pays et de la région. Le lieu dispose d’une bonne carte des vins et de bières locales, le service est attentif et tous les plats, que ce soit le locro, le bife de chorizo, la soupe de potiron ou encore les gnocchis faites-maison, sont un délice.

La Senyera : ce restaurant, l’un des plus anciens de la ville, est très populaire. Et ce à juste titre, une bonne cuisine régionale y est servie dans un cadre convivial. L’espace est charmant, les tables en bois donnent un petit côté rustique qui n’est pas pour déplaire. Ne manquez pas la spécialité du lieu, le ragoût d’agneau provençal.

Ruca Mahuida

Ruca Mahuida : tranquillement situé à l’écart de la rue principale, cet établissement ne manque pas de caractère. L’intérieur est simple mais confortable, et l’ambiance est définitivement montagnarde et patagonne : en effet, le bois qui façonne le lieu, les peaux de moutons qui couvrent les banquettes et le poêle, posent l’atmosphère.
Quant à la cuisine, elle est plutôt gastronomique et créative, mélangeant les saveurs et s’inspirant des spécialités de la région. Les plats à base d’agneau et de truite sont excellents. A goûter : le lomo et sa sauce cassis avec son quinoa, ou encore le croquant de tournesol et son coulis anglais.

Les options gourmandes : pour satisfaire un petit creux ou juste une envie, l’Heladería Domo Blanco propose de délicieuses glaces artisanales faites avec des fruits récoltés dans les environs, comme les baies de Calafate.
La Chocolatería Josh Aike est l’endroit idéal pour s’approvisionner en gourmandises ou prendre un remontant : les chocolats que propose la maison sont goulument aromatisés au gingembre, à l’orange, aux raisons secs, et l’onctueux chocolat chaud servit est le bienvenu après une longue journée de randonnée.

Bars et peñas : où sortir à El Chaltén ?

La Cervecería : cette bonne brasserie dont l’hôte est sympathique, bénéficie d’un cadre chaleureux et d’une ambiance joyeuse. La bière artisanale est bonne et le choix est large : brune, blonde, rousse, il y en a pour tous les goûts.

Zafarrancho : à quelques mètres derrière l’Hôtel Rancho Grande, le Zafarrancho accueille ses visiteurs dans son bar-restaurant, qui possède une carte des vins intéressante. Un moment dans ce lieu est aussi l’occasion de se réchauffer et/ou de se détendre avec un thé, un café ou un chocolat chaud.
Le plus : trois fois par semaine, un film est projeté dans la petite salle de projection de l’établissement.

Shopping : qu'acheter sur El Chaltén ?

SOUVENIRS/ARTISANAT:

Viento Oeste : vous pouvez trouver dans la boutique de souvenirs de El Chaltén des livres, affiches, cartes postales, vêtements, plans, bijoux, et quelques objets artisanaux comme des céramiques ou des étoffes de laine.

La chocolaterie Josh Aike : elle permet de se ravitailler en barres chocolatées traditionnelles et en alfajores de Patagonie.

SUPERMARCHÉS :

Pour faire des courses alimentaires : le supermarché La Tostadora, le Super Lago del Desierto ou encore El Montañes.

Hôtels et estancias : où se loger à El Chaltén ?

Notre sélection d’hôtels à El Chaltén et ses environs :

À El Calafate :

Hôtel Los Notros : au cœur de la Patagonie des glaciers, ce lieu est l’unique auberge installée face à l’imposant glacier Perito Moreno. L’harmonie entre ce paysage exubérant et la chaleur de cet hôtel d’architecture rustique, rend cet endroit magique. Les chambres, toutes très confortables, ont chacune une identité et ont été décorées avec raffinement. Vous dégusterez à l’hôtel une cuisine autochtone et artisanale dont les spécialités sont le cerf, la soupe aux champignons ou encore la truite.

Hôtel Los Senderos

À El Chaltén :

Hôtel Los Cerros del Chaltén : au sommet d’une colline, fait de pierre naturelle, revêtu de bois, l’hôtel Los Cerros surprend par la qualité de son confort et de son raffinement. Les chambres, dont les grandes baies vitrées laissent entrer la lumière et les jolies teintes extérieures du soir, bénéficient d’une intimité et d’un calme absolu. La cuisine du restaurant est élégante et savoureuse et une équipe de professionnels est à vos côtés pour vous conseiller sur les excursions des environs.

Hostería El Pilar : sans conteste l’une des meilleures adresses dans les environs de El Chaltén (à 17 km du village). Située sur la route du Lago del Desierto, cette auberge fut construite dans le style classique des demeures pionnières de Patagonie. Elle bénéficie en outre d’un cadre exceptionnel. En effet, lotie dans une forêt de hêtres, la plupart des chambres, le jardin et le restaurant offrent une vue imprenable sur le majestueux mont Fitz Roy. La salle commune, avec sa cheminée et son salon de lecture, créent une atmosphère cosy. La cuisine est copieuse et savoureuse, tandis que le personnel est particulièrement accueillant.

Transports : comment se rendre à El Chaltén ?

Depuis la ville de El Calafate au Sud (que l’on peut rejoindre en avion grâce à l’Aeropuerto Internacional El Calafate), on accède à El Chaltén en voiture en parcourant 215 km sur la Route nationale nº40 puis la Route provinciale (RP) nº23. Le trajet est agréable : il longe les rives Est des lacs Argentino et Viedma à travers la steppe andine. Même chose si l’on vient du Nord : il faut emprunter la Route nº 40 puis nº23.

Si l’on se rend à El Chaltén par l’Est, les routes principales concernées sont la nº3, puis la nº288 et enfin la nº40 et nº23.

En bus : la liaison se fait depuis El Calafate au Sud (215 km) d’octobre à mai (plusieurs bus par jours, durée du trajet : 3h) ou Perito Moreno au Nord (220 km), de façon plus irrégulière (mieux vaut se renseigner au préalable).

Dans les environs de El Chaltén

Campo de Hielo Sur: c’est l’une des plus grandes calottes glaciaires au monde, à cheval entre le Chili et l’Argentine. D’une superficie de 13.000 km2, elle forme un paysage impressionnant, aux portes du Parc National Los Glaciares. Des excursions sont proposées au départ du village pour aller découvrir ce décor stupéfiant et hors-du-commun.

Le Lago et le glacier Viedma : avec ses 80 km de long, et sa superficie de 1.000 km2 le lac Viedma est imposant et splendide. Le glacier du même nom colore les eaux du lac, qui se parent d’un joli et apaisant bleu-turquoise.

Entouré de cimes à plus de 3 000 m, dont le Cerro Torre et le Fitz Roy, le lac offre à ses visiteurs un cadre majestueux. Des balades en bateaux sont possibles sur le lac, ainsi qu’une marche sur les parois bleutées du glacier.

Le Lago del Desierto : les eaux tranquilles du Lago del Desierto reposent sereinement au pied des montagnes, dans un espace chatoyant de verdure. L’endroit est privé et il faut s’acquitter d’un droit d’entrée pour accéder au site. Une randonnée permet d’observer le glacier Huemul et de profiter du paysage environnant.

Circuits passant par la ville de El Chaltén

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie andine, en passant par El Chaltén ou à proximité. Voici quelques exemples:

Circuit thématique – trekking d’El Chaltén à Torres del Paine : 14 jours d’exception à la découverte des trois plus belles régions de la Patagonie des Glaciers : celle des pics granitiques mythiques comme le Fitz Roy, celle des grands glaciers qui se jettent dans des lacs au bleu laiteux, et celles des lagunes de montagne. Un grand bol d’air dans une des régions les plus préservées de la planète, pour les amoureux de randonnée. Logement en catégorie charme.

Circuit sur la Route 40 : 38 jours exceptionnels pour une aventure unique, de l’Argentine tropicale à la Puna, en passant par la Route des Vins et les lacs et glaciers de Patagonie. De Salta à Ushuaia, avec une incursion au Chili, sur la mythique Route 40. Logement en catégorie charme.

Autotour en Terre de Feu et Patagonie : 11 jours d’exception à la découverte des majestueux glaciers de la Patagonie australe et du fascinant bout du monde à Ushuaïa, avec en temps fort, un séjour inoubliable en estancia.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine.