Ruines jésuites du Paraguay

Ruines jésuites du Paraguay, escapade d’une journée.

Les 3 ruines jésuites du sud Paraguay, Jesús de Tavarangue, Santísima Trinidad et San Cosme et San Damián sont les mieux préservées au regard des estancias jésuites d’Argentine et du Brésil. Outre leur intérêt artistique, ces missions représentent les initiatives sociales et économiques qui ont accompagné la christianisation du bassin du Río de la Plata par la Compagnie de Jésus.

Descriptif de la journée

A l’heure convenue, votre guide se présente à la réception de votre hôtel. Départ pour le Paraguay et les ruines jésuites du Paraguay. Après la douane argentine, vous empruntez le pont San Roque Gonzalez de Santa Cruz reliant Posadas et Encarnación. Après de nouvelles formalités paraguayennes, cap sur la mission Jesús de Tavarangue. Après environ 1 heure sur le site, un court déplacement vous amène à la mission Santísima Trinidad, encore plus vaste que celle de Tavarangue. Vous reprenez la route en coupant la pointe sud du Paraguay pour rejoindre au bord du fleuve Paraná la mission San Cosme y San Damián. Tandis que les deux premières missions sont simplement consolidées et entretenues, cette dernière a été reconstruite. S’y mêlent anciennes et vieilles structures. On y découvre aussi dans l’église restaurée des statues de Jésus et des saints datant du XVIIe et du début du XVIIIe siècles. Votre journée se finit par une nouvelle traversée du pont entre Encarnación et Posadas.

San Cosme y San Damián, Paraguay

Durées et distances:

Centre Posadas > Sortie douane à Encarnacion : 5 km / 30 mn, sans attente aux 2 douanes & migrations.
Sortie de la douane à Encarnacion > Jesús de Tavarangue : 49 km / 42 mn  => 1h à 1h15 de visite
Jesús de Tavarangue > Santísima Trinidad : 12 km / 12 mn => 1h30 à 1h45 de visite
Santísima Trinidad > San Cosme y San Damián  : 115 km / 2h00 => 1h00 à 1h15 de visite. San Cosme y San Damián > Entrée douane à Encarnacion : 90 km / 1h30
Douane à Encarnacion > Centre Posadas : 5 km / Tout dépend de l’attente. Compter 1 à 4 heures. Eviter les vendredis et surtout les samedis et dimanches.
Distance totale depuis Posadas : 276 km
Durées totale des visites : 3h30 à 4h15
Durée totale des trajets : +ou- 5 heures, sans compter l’attente au retour, aux 2 douanes
Chrono: Départ de l’hôtel à 07h30.
Déjeuner: Privilégier le pique nique à demander au prestataire ou à l’estancia, car il n’y a pas de restaurants sur les sites.

Histoire des missions jésuites du Paraguay

En 1580, Philippe II d’Espagne demande à la Compagnie de Jésus de partir en mission auprès des Guaranis du rio Paraguay, dans le but de stabiliser la frontière remise en cause par les attaques répétées des bandeirantes, mercenaires brésiliens en recherche d’or et d’esclaves. De 1609 à 1627, une trentaine de « réductions » jésuites organise la vie de pas moins de 150.000 Guaranis qui sont protégés de l’esclavage des colons en échange de leur conversion au christianisme et leur implication dans des communautés de vie sédentaires. Les Jésuites développent une forme innovante d’organisation sociale, qui repose sur la coexistence entre la propriété privée dite l’aba-mba’e ou de l’indien et la propriété collective traditionnelle appelée tupa-mba’e ou propriété de Dieu sur laquelle chacun travaille 2 jours par semaine. Toute une vie culturelle naît dans ces lieux de vie en quasi autonomie,dont les plus précieux héritages sont les compositions de musique baroque et les sculptures de bois dans le style guarani. Mais à l’apogée de ce système prospère, les colons prennent ombrage du succès de ces organisations égalitaires qui échappent à l’emprise de leurs « encomiendas », et le roi Carlos III d’Espagne ordonne l’expulsion de la Compagnie de Jésus en signant le Traité des limites avec le Portugal en 1749. Après une tentative de retour en 1758 suite à l’échec d’enrichissement des Portugais, les Jésuites sont durablement éloignés de tous les territoires portugais en 1767. Les missions jésuites périclitent alors, et l’on ne peut aujourd’hui en visiter que les ruines.

voir nos photos
Palmiers, Jesús de Tavarengue

altLa mission Jesús, créée par le frère catalan José Grimau, se situe à 30 km d’Encarnación et 8 km de Trinidad. La construction de son église, de 60m sur 24, fut supervisée par le frère Antonio Forcada à partir de 1756, mais interrompue par l’expulsion des Jésuites en 1768 et jamais terminée. Son portail dans le style mudéjar s’inspire de la mosquée de Cordoba en Espagne.

voir nos photos

altLa mission voisine de Trinidad possédait à son apogée 3 élevages, 2 plantations de maté, des champs de canne à sucre, un moulin pour les olives, des ruches, ainsi que des ateliers réputés pour le travail du bois et la confection d’instruments de musique. Conçue de 1744 à 1756 par le frère milanais Juan Bautista Primoli, son église est longue de 58 m sur 11, avec trois nefs surmontées d’une grande coupole et d’un clocher. Un bas relief en pierre orné d’une trentaine d’anges musiciens témoigne de la richesse perdue de ce lieu sacré.

Ruines jésuites, San Cosme y San Damián

altLa mission jésuite de San Cosme et Damian est la seule à avoir toujours ses deux étages, des fresques en bon état de conservation, ainsi que des statues en bois d’une grande valeur. Fondée en 1632 par le père Adriano Formoso, elle devient rapidement le centre principal d’observation astronomique du continent.  Dès 1703, le père Buenaventura Suárez y installa des télescopes et cadrans solaires d’une précision incroyable pour l’époque.