Architecture de Buenos Aires, Argentine: le style néogothique

Architecture à Buenos Aires

Le style néogothique

NOTRE SÉLECTION DE MONUMENTS DE STYLE NÉOGOTHIQUE À BUENOS AIRES

																	  																  

Dans l’histoire de Buenos Aires, le style néogothique, péjorativement appelé « pseudo gothique », n’occupe pas une place très importante.

Mouvement apparu au XVIIIe siècle en Angleterre, il a connu son essor au XXe siècle, lorsque l’Europe toute entière vécut une authentique fièvre pour le néogothique, ce qui permit notamment de restaurer les cathédrales.

Considéré comme l’un des plus importants styles architecturaux avec le classicisme, il reprend toutes les caractéristiques du gothique médiéval.

Utilisé la plupart du temps pour la réalisation de monuments religieux, il est souvent perçu comme tenant un caractère moral ecclésiastique.

Plus techniquement, il se caractérise par l’arc ogive et par l’arc-boutant, utile comme élément de support pour élever les colonnes, ainsi que par les murs perforés et fermés par des vitraux.

1. La Faculté d'Ingénieurs - Av. Las Heras 2214

L’édifice de la Faculté d’Ingénieurs de l’Université de Buenos Aires, à l’origine construit pour le siège de la Faculté de Droit, est l’unique construction de style néogothique qui ne soit pas de caractère religieux dans Buenos Aires, même s’il ressemble à une cathédrale. Le projet initial était de construire un bâtiment de trois étages, avec des petits jardins internes et une grande tour centrale.
Les travaux débutèrent en 1912, pour être interrompus en 1938 face aux coûts importants demandés. Elle ne fut ainsi jamais terminée. Aujourd’hui, outre la faculté, elle abrite le Musée de sciences et techniques.

2. La Cathédrale de La Plata - Entre les avenues 51 et 53 à La Plata

Cet édifice de style néogothique s’élève dans le centre de La Plata, capitale de la province de Buenos Aires. Projet de l’ingénieur Pierre Benoît, sa construction commença en 1885 et elle fut inaugurée en 1932. Elle couvre une superficie de 7.000 m2, ce qui en fait la plus grande cathédrale gothique d’Amérique.

La croix qui couronne la Lanterne s’élève à 111 m de hauteur, tandis que les deux gigantesques tours, terminées en 1999, atteignent 117 m. Le vitrail de la rosace, dont les couleurs brillent sur la grande ogive centrale de la façade, est l’un des fleurons de l’église. Avec une surface de 180 m² , il se compose de 25 000 pièces. Le carillon de 25 cloches fonctionne comme un instrument de musique, et peut être contrôlé à distance par ordinateur.

3. La Basilique Notre Dame de Luján - Rue San Martín 51 à Luján

La première pierre de la basilique de Luján, monument de style gothique ogival, a été posée le 8 mai 1887 par le père J. M. Salvaire. Très impressionnante de l’extérieur, sa majestueuse façade est flanquée de deux tours qui s’élèvent à plus de 100 m de hauteur. Sa large nef possède une magnifique rosace qui surplombe les tubes de l’orgue au dessus de la porte principale.
La pièce la plus importante du sanctuaire est l’image de la Vierge de Luján, sainte patronne de l’Argentine: petite statue de 38 cm, moulée en argile, vêtue d’une tunique blanche et d’un manteau bleu ciel, qui veille sur les fidèles depuis sa niche giratoire.