Festival de Doma et Folklore de Jesús María, Cordoba, Argentine

Festival de Doma et Folklore Jesús María

Le plus grand festival de dressage et de folklore d’Amérique Latine se tient en janvier dans le bourg de Jesús María, Córdoba.

Festival de Domo y Folklore, Jesús María
																															

Chaque année le village de Jesús María, dans la région de Córdoba, rassemble cavaliers, musiciens et danseurs afin de célébrer le festival national de dressage et de folklore argentin.

La première édition remonte à 1966, lorsque la Coopérative de l’école Primer Teniente Morandini décide d’organiser pour la première fois un grand événement pour récolter des fonds destinés à la scolarisation des enfants. Dans un premier temps ont été conviées à y participer toutes les écoles de Jesús María, puis se sont ajoutées les coopératives de Colonia Caroya et Estación Caroya formant ainsi l’Union des Coopératives Scolaires. Ce premier festival de dressage incluant également des concerts et représentations de danses folkloriques fût un grand succès, rassemblant plus de 45 000 personnes.

Festival de Doma et Folklore, Cordoba
																  															  

Depuis, la localité de Jesús María accueille ce grand événement chaque année au début du mois de Janvier. Ce sont dix nuits consécutives où l’on peut assister à des rodéos et autres démonstrations de dressage et jeux gauchos, le tout dans une ambiance festive et conviviale.

Les festivités ont lieu dans l’amphithéâtre José Hernández qui dispose d’une scène où viennent se produire les plus grands noms du folklore argentin, et d’une piste de rodéo où s’affrontent les gauchos sur leur monture. Jineteada, tropilla, sortija… toutes les disciplines se succèdent et les vainqueurs sont décorés sous les applaudissements des spectateurs. Les payadores qui font également parti du paysage traditionnel argentin s’affrontent dans des joutes verbales. Plusieurs stands proposent de quoi se régaler d’un asado ou d’authentiques plats créoles.

Festival de Doma y Folklore, Jesús María
																															

Aujourd’hui l’organisation du festival est gérée par une ONG qui réunit vingt coopératives scolaires des localités de Jesús María, Colonia Caroya et Colonia Vicente Agüero. Il s’agit de l’un de la plus grande représentation folklorique du continent. Pour l’occasion, les spectateurs se déplacent des quatre coins du pays. Chaque année, les fonds recueillis sont répartis équitablement entre les 20 écoles membres.