Bailecito, danse folklorique et métissée originaire du NOA

Le bailecito

Un art musical représentatif du folklore argentin

danseurs Feria de Mataderos
																															

Le bailecito est une danse folklorique de Bolivie et d’Argentine, héritée des danses européennes apportées par les immigrés, qui ont été intégrées aux coutumes et à la culture inca. Il s’agit donc d’une danse métisse puisqu’elle résulte de la rencontre de deux mondes.

Cette danse est née au Sud de la Bolivie, où elle est appelée bailecito de la tierra pour la différencier d’El Gato, le bailecito originaire d’Argentine.

En Bolivie, cette danse s’est étendue du Sud au reste du pays et a emprunté de légères différences propres à chaque région.

Le bailecito, dans sa forme traditionnelle, est syncopé et se répète trois fois. Il se décompose en rythme ternaire. Il se danse en couple, les mouvements sont simultanés et cadencés. Les danseurs tiennent un foulard dans leur main droite et leurs pas sont empreints d’une coquetterie qui représente le jeu amoureux qui les unit. Le bailecito est l’une des plus belles danses folkloriques.

Les paroles abordent des thèmes de la vie quotidienne comme la nostalgie, l’amour, la peine, la joie et sont habilement structurées.