Cumbia

La cumbia argentine

La cumbia argentine, une adaptation de la cumbia colombienne

La Yegros
																															

La cumbia est un genre musical et une danse folklorique traditionnelle originaire de la côte caraïbe colombienne. La forme la plus authentique de cumbia est exclusivement instrumentale.

À partir des années 1940, la cumbia commerciale colombienne s’étend au reste de l’Amérique Latine et devient populaire dans tout le continent. Plusieurs adaptations en sont faites, dont la cumbia argentine.

Danseurs cumbia
																  															  

Origines de la cumbia

La cumbia est née de l’union de trois cultures distinctes : la culture indigène, la culture afro-colombienne et la culture espagnole. Son apparition est le fruit du métissage entre celles-ci durant la Conquista et la colonisation espagnole.

Ainsi, au niveau instrumental, on retrouve dans ce genre musical les percussions d’origines africaines ; les maracas, la gaita (instrument à vent) et la flûte (flauta de millo) d’origines indigènes ; et enfin les chants et les couplets, qui représentent les apports de la poésie espagnole.

Les mouvements sensuels et séducteurs présents dans la cumbia sont caractéristiques des danses africaines.

Quant aux vêtements, leur origine espagnole ne fait pas aucun doute : jupes longues, dentelles, paillettes, coiffures à fleurs et maquillage prononcé pour les femmes ; chemise et pantalon blancs, foulard rouge autour du cou et chapeau pour les hommes.

groupe cumbia kumbia queers
																															

La cumbia en Argentine

Lucho Bermúdez, chanteur colombien, introduisit la cumbia en Argentine en 1946. Mais ce fut à partir des années 1960 que la cumbia fut popularisée dans tous le pays, grâce au groupe Boyeya y sus vallenatos. L’Argentine créa par la suite, dans les années 1990, une variante appelée cumbia villera. Ce genre est né dans les quartiers pauvres de Buenos Aires, les bidonvilles appelés villa miseria. Les principaux thèmes abordés par les groupes et chanteurs sont le sexe, la drogue, l’alcool et la délinquance. La cumbia villera a été critiquée, tant sur le plan musical que social, car on lui reprochait d’inciter à la violence et à la délinquance.

Mais la version la plus raffinée de la cumbia argentine est sans aucun doute la cumbia Santafesina, ou cumbia con guitarra. L’instrument principal est la guitare et les compositions sont plus élaborées, échappant ainsi à la monotonie des rythmes de cumbia habituels.

Depuis le début du XXIe siècle, une nouvelle vague de cumbia a déferlé dans plusieurs endroits du globe. Ainsi, on peut désormais écouter de la cumbia électronique ou cumbia digitale, un style qui tend à se diffuser assez rapidement et qui rencontre un certain succès, notamment en France.

Où écouter de la cumbia à Buenos Aires ?

Niceto Club : Le Niceto Club propose une programmation riche et variée, dont des concerts de cumbia.
Plus de renseignements sur : http://nicetoclub.com
Adresse : Niceto Vega 5510