Centre Culturel La Recoleta

Centre Culturel La Recoleta

Jouxtant la basilique Notre Dame de Pilar, le Centre Culturel La Recoleta possède d’innombrables salles présentant l’art sous toutes ses formes; musique, arts visuels, peinture, sculpture, photo, vidéo.

Le Centre Culturel La Recoleta  a son siège dans un des édifices coloniaux les plus anciens de Buenos Aires; c’est le riche marchand Juan de Narbona qui y construisit une chapelle consacrée en 1732 à la Vierge du Pilar dont il était dévot, ainsi que quelques cellules dédiées aux premiers franciscains du pays. En 1822 fut inauguré le premier cimetière public catholique de la ville. Le couvent, exproprié cette même année par le gouverneur, fut tour à tour utilisé comme école d’agriculture, jardin botanique, prison et asile pour les mendiants.

																  															  

En 1880, l’ingénieur Juan A. Buschiazzo mit l’asile aux normes higiénistes de l’époque. Le bâtiment fut classé monument historique national en 1948. Ce n’est qu’en 1979 que sa propriété fut transférée au Secretariat de la Culture et que les architectes Jacques Bedel, Luis F. Benedit et Clorindo Testa le convertirent en complexe muséologique. Le Buenos Aires Design Center fut développé au sous sol du centre culturel dans les années 90 par les architectes Clorindo Testa, Giselle Graci et Juan Genoud.

Le CeDIP est le Centre de documentation, de recherche et de publication du centre culturel. On peut y avoir accès aux archives de tous les événements, ateliers et expositions organisés depuis sa fondation en 1980. Le centre culturel édite aussi la revue Transvisual qui reprend le programme exposé durant l’année, et mêle impressions personnelles et analyses fouillées. L’Auditorium El Aleph a été inauguré après une complète rénovation en 2010.

peinture centre culturel la recoleta
																  															  

Autrefois chapelle de l’asile construit en 1885, il conserve son style néo-gothique et la fresque peinte par Francisco Paolo Parisi en 1906. Le centre culturel abrite aussi le LIPM : Laboratoire de recherche et de production musicale, il a pour objectif de diffuser la musique contemporaine, notamment électroacoustique, et d’offrir aux compositeurs un lieu d’expression doté de toutes les installations à la pointe de la technologie. Il organise nombres de cours, ateliers, conférences et concerts.

Il faut accepter de se perdre dans le labyrinthe de couloirs et salles du Centre Culturel La Recoleta pour apprécier les diverses expositions qu’il propose en permanence; la photographie, la sculpture, la peinture et l’art digital y trouvent leur place, au gré d’un programme sans cesse renouvelé. Certains rendez vous sont réguliers, concours de photographes amateurs ou professionnels sur les facettes de Buenos Aires, ou expression de nombreux artistes sur même thème, comme la main ou les étrangers en Argentine. Il y en a pour tous les goûts, et le lieu protéiforme invite d’ailleurs à sauter d’une œuvre à l’autre selon son envie et le temps dont on dispose.

Horaires : lundi au vendredi de 14h à 21h, samedi et dimanche de 10h à 21h.
Adresse : Junín 1930 / Téléphone : 4803 1040.