José Gabriel del Rosario Brochero, cura gaucho, Argentine

José Gabriel del Rosario Brochero, el cura gaucho

José Gabriel del Rosario Brochero, aussi connu sous le surnom populaire de cura gaucho, est un prêtre catholique argentin né en 1840 et décédé en 1914. Il est entré dans la postérité lors de sa canonisation par le Vatican en octobre 2016.

Quatrième d’une famille de dix enfants, José Brochero est né à Villa Santa Rosa, dans la province de Córdoba. C’est dans sa région d’origine qu’il restera toute sa vie, développant l’évangélisation, prodiguant des soins aux malades, enseignant aux enfants et participant au développement de la région.

Tout jeune, il entre au séminaire puis à l’Université nationale de San Carlos, où il devient notamment ami avec le futur président argentin Miguel Celman. Ordonné prêtre à 26 ans, il commence par s’occuper notamment des malades du choléra, particulièrement nombreux dans la région suite à une épidémie.

Statue du cura Brochero
																  															  

En 1869, son premier poste l’envoie à Villa del Transito, village de la Vallée de Traslasierra qui deviendra Villa Cura Brochero en 1916. Cette région est alors particulièrement isolée et désolée, séparée de la capitale régionale par des sierras à 2000 m. Plus de 10 000 personnes vivent de manière éparse sur une zone de 4300 km², souvent en grande précarité.

Outre les prêches et les soins, il y construit des écoles, des chapelles et des églises. Il est à l’initiative du camino de las Altas Cumbres, reliant son village à la ville de Córdoba, ainsi que de la construction d’un aqueduc, d’un centre de poste et de l’arrivée du télégraphe.

Plus tard, il met en place une maison spirituelle, ainsi que des retraites auxquelles assistent des centaines de milliers de personnes. Il meurt en 1914, atteint de la lèpre, contracté lors de ses soins. Aujourd’hui la maison où il rendit l’âme est un musée qui porte son nom.

En 1968 on ouvre sa cause en béatification et en canonisation, qui finalement aboutira presque 50 ans plus tard. Il est ainsi béatifié en 2013 devant 200 000 fidèles et 80 évêques, dans le village de Villa Cura Brochero, après la reconnaissance d’un premier miracle.

Pèlerinage en hommage au Cura Brochero, le 10 mars
																  															  

En l’an 2000 suite à un accident de voiture, un enfant du nom de Nicolas Flores est atteint de plusieurs arrêts cardiaques et de problèmes au crâne. Son père, invoquant le Cura Brochero, aurait permis sa guérison.

Le second miracle attribué au curé permet sa canonisation. Il s’agit de la guérison miraculeuse de Camila Brusotti, victime de maltraitance parentale, dont ont pu témoigner sept médecins. José Gabriel del Rosario Brochero est canonisé le 16 octobre 2016, en présence du Pape Francisco. Il est célébré chaque 16 mars. C’est le second argentin canonisé, mais le premier et le seul à être né et mort en Argentine.