Récit de voyage de la péninsle Valdés à El Calafate, avis et conseils

De la péninsule Valdés à El Calafate

De la péninsule Valdés à El Calafate
4 5 1 1

Tout d’abord, d’une manière générale, nous avons beaucoup apprécié tous les lieux que nous avons découverts. L’équilibre entre les différentes régions était bon avec une répartition optimale du temps passé à chaque endroit, compte tenu du temps total dont nous disposions. Nous avons beaucoup apprécié les Argentins, sympathiques, soucieux de rendre service et de faire plaisir aux touristes. J’ai été impressionnée par la propreté des toilettes dans les lieux publics, parcs, aéroports et gare routière : on a des progrès à faire en France ! Enfin l’organisation était parfaite et n’a connu aucun grain de sable (retard dans les vols intérieurs ou les voitures de location ou autre), ce qui est particulièrement appréciable dans un timing un peu tendu comme le nôtre… Nous avons aussi beaucoup apprécié votre assistance 24h/24 pour répondre à nos questions.

Péninsule Valdés

Péninsule Valdés :

Nous n’avons pas apprécié notre courte étape à Puerto Madryn : station et hôtel  impersonnels et assez déserts en cette saison (ou ce jour-là), repas assez médiocre dans un restaurant pourtant recommandé par l’hôtel, arrivée très tardive le soir et départ assez tôt le lendemain. Finalement si les horaires des vols le permettent, il serait préférable d’arriver à Trelew tôt le matin le lendemain (à J+2 par rapport au jour d’arrivée à Buenos Aires) et d’aller directement en voiture de location à Puerto Piramides pour l’excursion Baleines de 15h. Nuit le soir à Puerto Piramides ou Punta Delgada, pour 2 nuits. Cela aurait en plus le mérite de permettre d’avoir une journée complète la veille (soirée comprise) à Buenos Aires à J+1.

Punta Delgada : le rêve ! un hôtel certes rustique mais comme la péninsule constitue un bout du monde, ça ne choque pas. Les gens qui gèrent l’hôtel sont très gentils, proposent 2 safaris par jour (un le matin et un le soir) sur des plages (à chaque fois différentes) proches de l’hôtel où on approche les éléphants de mer de vraiment très près (quelques mètres).

L’excursion baleines : le mois de décembre étant limite pour les baleines, il serait mieux d’avoir l’info avant si elles sont déjà parties ou encore là et en conséquence d’abandonner l’excursion si les baleines sont parties. Toutes les personnes que nous avons vues nous ont dit que pour nous c’était trop tard d’au moins 15 jours.

Renard, Patagonie

Les autres animaux: éléphants et lions de mer, pingouins de Magellan, Guanacos, nandous, tatous et maras… C’est vraiment très riche. On les voit de très près et c’est magique…

Les routes: vous nous l’aviez dit, c’est de la piste, assez lisse. Malgré tout c’est limite pour une chevrolet prisma, notamment au niveau des pneus (et d’ailleurs nous avons crevé).

Région des lacs :

Le trajet en bus: c’est top, hyper confortable (par rapport à l’avion et pas très long). Nous avons ensuite beaucoup apprécié le trajet et le paysage de Esquel à Bariloche. Cette région apparemment moins touristique que Bariloche mérite un peu plus de temps pour ce qui ont quelques jours de plus à y consacrer…

Villa la Angostura: Compte tenu du temps de trajet important depuis Esquel, nous n’avons pas eu le temps de faire l’excursion vers le parc des Arrayanes mais avons énormément apprécié le site et l’hôtel (le plus charmant de tous avec sa vue imprenable sur le lac, depuis les chambres ou le restaurant, sa grande chambre tout en bois).

Volcan Lanin

Nous n’avons jamais trouvé le restaurant Raices que vous recommandiez, pourtant a priori assez proche de l’hôtel. Mais nous avons été très satisfaits du diner à l’hôtel, très raffiné.

San Martin de los Andes: Nous avons fait l’excursion en catamaran José Julian et avons adoré les vues sur le volcan Lanin et les lacs Huechulafquen et Epulafquen.

Pour la piste nous n’avions pas un vrai 4*4 mais un duster et si le terrain avait été un peu détrempé, cela aurait pu être un peu délicat dans les passages pentus…

C’est la raison pour laquelle, le lendemain, compte tenu de la météo qui annonçait de plus de la pluie dans l’après-midi, nous avons préféré faire le détour par les routes 234, 40 et 237. Mais nous n’avons pas été déçus car nous avons beaucoup aimé ces grandes étendues de steppes désertiques entrecoupées de canyons…

San Carlos de Bariloche: C’est vrai que le centre-ville est assez vilain… Mais les alentours somptueux, en particulier quand on prend de la hauteur. J’ai été un peu déçue par l’hôtel Cacique Inacayal, qui pourtant me faisait rêver d’après son site internet … Mais en fait un peu vieillissant et assez impersonnel. Beaucoup moins charmant que « El Faro » à Villa Angostura par exemple !

Fitz Roy, El Chalten

Région des glaciers:

El chalten: Nous avons eu la chance de faire le trajet de El Calafate à El Chalten par temps dégagé, avec au début des vues somptueuses sur les eaux turquoises des lacs Argentino puis Viedma et ensuite avec en point de mire le Fitz Roy… Une approche Magique !

Nous avons fait l’excursion de la lagune de Los Tres et nos jambes s’en sont souvenues pendant plusieurs jours… Mais ça valait la peine!

L’hôtel los Senderos et assez charmant avec son côté chalet de sport d’hiver et son accueil très sympathique. Le seul côté désagréable est qu’il est assez proche et sous le vent du groupe électrogène qui alimente tout le village… D’où un bruit incessant dérangeant même fenêtres fermées la nuit… Dommage pour un bout du monde !

El Calafate: Les glaciers sont magiques, aussi bien Perito Moreno depuis les passerelles que Upsala et Spegazzini depuis le bateau.

Navigation Lago Grey

En revanche (et vous nous aviez prévenus), l’excursion nautique pour Upsala et Spegazzini est vraiment très très touristique… avec photographes pour prendre les touristes devant les icebergs etc… Un peu pénible mais difficile de faire autrement j’imagine !

L’hotel Cauquenes de Nimez était sympathique par son accueil et sa situation près de la lagune. Beaucoup de charme dans la déco des chambres ou des pièces communes. En revanche dans la partie neuve où nous étions nous n’avions pas accès au wifi et le débit d’eau de la douche était plus qu’insuffisant (un tout petit filet, quelle que soit l’heure de la journée). A voir avec la propriétaire si dans le bâtiment principal (qui me semble également refait à neuf) ces inconvénients existent également.

Voilà donc toutes nos impressions à chaud. Comme vous pouvez le constater, à part quelques points de détail, elles sont très positives.

Je vous remercie une nouvelle fois pour le temps et la patience que vous avez consacrés à optimiser ce voyage pour nous. J’ai bien conscience d’avoir été parfois un peu pénible (mais on ne se refait pas !) mais au final vous nous avez concocté un voyage à la carte à l’image de ce que nous voulions, dans nos contraintes de temps et de budget. Bravo et mille mercis.

El Ateneo, Buenos Aires

Je ne sais pas si nous referons d’ici quelques années un nouveau voyage en Amérique du sud mais si tel est le cas nous vous consulterons sans nul doute. Et d’ici là nous ne manquerons pas de faire l’éloge de vos services autour de nous.

Encore grand grand merci.

Très bonne continuation à toute l’équipe,

Nathalie et Jérôme.