Anniversaire de la mort du Gauchito Gil, Mercedes, Argentine

Anniversaire de la mort du Gauchito Gil

Le 8 janvier de chaque année, à l’occasion de l’anniversaire de la mort du Saint profane, des milliers de personnes se rassemblent près de la ville de Mercedes pour lui rendre hommage.

gaucho girl argentine
																															

Si vous avez déjà eu l’occasion de voyager à travers l’Argentine, vous aurez certainement remarqué de petits sanctuaires aux couleurs rouges, situés sur le bord des routes : ces petites chapelles sont érigées en l’honneur d’une figure nationale : le Gauchito Gil. Objet de dévotion populaire en Argentine, Antonio Mamerto Gil Núñez est un saint non reconnu par l’église du Vatican. Cependant, une grande majorité d’Argentins a adopté la légende et le vénère comme un saint à part.

À cette occasion, des centaines de milliers de personnes venues de toute l’Argentine, d’Uruguay ou encore du Paraguay se retrouvées pour l’anniversaire de la mort du Gauchito Gil. Les fidèles se rendent en procession jusqu’au sanctuaire, situé à l’emplacement de la tombe à quelques huit kilomètres de la ville de Mercedes près des Esteros del Ibera dans la province de Corrientes, sur la route nationale 123. C’est à cet endroit que le Gauchito Gil fut exécuté. Beaucoup de gauchos viennent traditionnellement à cheval rendre hommage au saint profane.

Sanctuaire Gauchito Gil
																  															  

Une messe est aussi célébrée à la mémoire du Gauchito Gil. Après la cérémonie, une longue procession accompagne la croix rouge du saint profane jusqu’au sanctuaire. L’occasion pour les nombreuses personnes présentes d’adresser leurs prières au Gauchito, mais aussi d’apporter des offrandes, traditionnellement de couleur rouge, rappelant les couleurs de l’armée  » colorada « , à laquelle appartenait Antonio Mamerto Gil Núñez. Ce rassemblement est aussi festif, puisque les chants et les danses accompagnent la procession et les célébrations.

sanctuaire gaucho gil tupungato
																															

On ne connaît pas précisément la vie du Gauchito Gil ; au fil du temps, la légende a pris le pas sur l’histoire. Selon la version la plus vraisemblable, ce gaucho , né vers 1840 dans le village de Pay Ubre, fut assassiné le 8 janvier 1878 pour avoir déserté l’armée du Parti Libéral (los colorados) qui affrontait alors le parti d’opposition Autonomiste. Selon la légende, le Gauchito Gil dit à son bourreau qu’il devrait prier en son nom pour la vie de son fils, qui était très malade ; le bourreau fit ainsi et son fils guérit miraculeusement. Ce fut le premier miracle imputé à Antonio Mamerto Gil Núñez.

Si le sanctuaire du Gauchito Gil est très visité en cette période, les gens viennent toute l’année se recueillir sur sa tombe ; les fidèles apportent des offrandes et allument des bougies pour demander la protection du saint. L’endroit est pittoresque. En effet, chaque personne souhaitant obtenir la protection du Gauchito amène sur le site une partie de l’objet ou du lieu à protéger : un pare-choc pour une voiture, par exemple … Au fil du temps les objets les plus hétéroclites s’y sont donc accumulés.