Musée Ethnographique Juan B. Ambrosetti

Musée Ethnographique Juan B. Ambrosetti

Fondé en 1904 par la Faculté de Philosophie et de Lettres de l’Université de Buenos Aires, le Musée Ethnographique Juan B. Ambrosetti se dédie à la recherche, la diffusion et la conservation du patrimoine anthropologique argentin.

Le musée porte le nom de Juan Bautista Ambrosetti, premier archéologue moderne argentin ; il fut en effet un des premiers à adopter une démarche scientifique pour reconstituer la chronologie de faits dont il étudiait les vestiges. Autodidacte de génie, il reçut en 1910 le titre de Doctor Honoris Causa de l’Université de Buenos Aires pour ses nombreux ouvrages historiques, ethnographiques, linguistiques, archéologiques et anthropologiques. A peine âgé de 20 ans, il publia son compte rendu des expéditions de naturalistes auxquels il s’était joint pour explorer le Chaco. Il apprit beaucoup de Pedro Scalabrini, professeur de géologie et Florentino Ameghino, responsable de l’archéologie au Musée de sciences naturelles Bernardino Rivadavia.

musee ethnographique buenos aires
																  															  

Il posa les bases de l’étude ethnomusicologique du folklore musical Misiones en 1893. Nommé directeur de la section de zoologie du Musée provincial de Paraná, il donna divers enseignements à l’Institut Géographique Argentin, la Société scientifique argentine, l’Assemblée des historiens et numismates américains, ou encore au Musée archéologique et anthropologique de Buenos Aires Il fut même choisi comme le premier représentant argentin au Congrès Scientifique de New York en 1902. Dès 1908, il fit des découvertes archéologiques et anthropologiques majeures en fouillant le Pucará de Tilcara dans la Quebrada de Humahuaca.

Il y recueillit plus de 3000 pièces lors de fouilles qu’il réalisa avec son élève Salvador Debenedetti trois étés durant. Il a laissé plus de 70 essais, dont un catalogue qui recense plus de 20.000 espèces observées dans la faune et la flore argentine, ainsi que les livres de référence « Archéologie argentine, superstitions et légendes, les monuments mégalithiques de Tafí del Valle » et « La civilisation des Calchaquies, les cimentières préhistoriques de l’Alto Paraná ». En 1960, le premier congrès de folklore à Buenos Aires lui conféra le titre de Père de la science folklorique argentine.

musee ethnographique juan b ambrosetti buenos aires
																  															  

Les objets réunis sous le même toit au Musée Ethnographique Juan B. Ambrosetti sont très éclectiques: tissus des Andes incas, vases de Grèce antique, offrandes funéraires d’Amérique centrale, parures de plumes du Chaco, céramique préhistorique du Japon, statues de l’Ile de Pâques, masques africains ou océaniens, horloges japonaises, ornements de guerre maoris se mêlent aux vestiges indigènes d’avant la colonisation argentine …

La collection d’anthropologie biologique compte 10.000 fragments de squelettes ou de momies. La plupart des objets issus de Patagonie et du Nord Ouest de l’Argentine proviennent de fouilles réalisées et financées à l’instigation directe du musée. La bibliothèque aussi renferme des trésors pour ceux qui veulent approfondir un sujet, ainsi que d’intéressantes archives photographiques.

Horaires : de mardi à vendredi de 13h à 19 h, we de 15h à 19 h.

Adresse : Moreno 350 Tel: (54-11) 4345-8196