Règles du polo : un sport de rapidité et de précision

Règles du polo : un sport de rapidité et de précision

Le polo est un sport collectif équestre, une équipe est constituée de 4 joueurs, équipés d’un casque et d’un maillet.

Equipes

Le polo est un sport collectif équestre. Une équipe est constituée de 4 joueurs, équipés d’un casque et d’un maillet : un attaquant, un défenseur et deux centres. Les couleurs des chemises des deux équipes doivent être distinctes. Si elles ne le sont pas, c’est l’équipe au plus faible handicap qui doit en changer.

Chevaux

Toutes les races sont admises en polo mais les chevaux, appelés poneys, doivent être rapides, agiles et vifs. Les chevaux ayant un comportement considéré comme dangereux pour les autres sont exclus. Les joueurs changent plusieurs fois de cheval au cours d’un match. Dans la Pampa, les Argentins se sont faits une spécialité dans l’élevage de chevaux de polo : croisement de la race « criolla« , des chevaux de petite taille, rustiques et robustes, avec des pur-sang de course. Les principales qualités d’un cheval de polo sont la docilité et la rapidité.

Handicaps

Des handicaps sont attribués aux joueurs afin de donner à chaque équipe une chance égale. Le système de handicaps va de –2 (débutant) à +10 (meilleurs mondiaux) et un minimum de 4 est nécessaire pour disputer des tournois internationaux. Chaque équipe se présente avec la somme des handicaps de ses joueurs. Celle qui cumule le plus faible handicap se voit attribuer un avantage initial de buts.

Déroulement du jeu

Les deux équipes s’affrontent sur un terrain en gazon de 275 mètres de long par 145 de large. Les joueurs doivent marquer des buts entre deux poteaux sans barre transversale et sans gardien, en frappant une petite balle en bois ou en plastique avec leur maillet. A chaque but, les équipes changent de côté et remettent en jeu au centre du terrain. Les deux arbitres sont également à cheval sur le terrain, le juge sur la touche.

Afin d’éviter tout risque de collision entre les chevaux, il est interdit de couper la ligne de la balle et de son titulaire, un joueur adverse ne peut reprendre la balle qu’en ligne parallèle. Le match se joue en 4 à 8 périodes de 7 minutes. Ce jeu exige des cavaliers une grande rapidité, de la précision, de la force, de la stratégie et du fair-play.