Le tango aujourd'hui, le renouveau d'une passion

Le tango aujourd’hui, le renouveau d’une passion

Le tango connaît une renaissance spectaculaire en Argentine, et Buenos Aires redevient un temple dédié à la danse et à la musique.

milonga dans la rue buenos aires
																															

Aujourd’hui, dans la seule ville de Buenos Aires, on compte près de 200 lieux où danser ou assister à un spectacle de tango. Le meilleur répertoire est réenregistré et de nouveaux orchestres de jeunes musiciens se lancent sur le créneau, comme la Orquesta Típica Fernández Fierro.

En 1983, le succès du spectacle Tango Argentino, d’abord à Paris puis à New York, réanime le feu. Avec les danseurs Juan Carlos Copes et María Nieves, le monde entier redécouvre la passion tango, des spectacles se montent, des cours et des milongas ouvrent. Les chorégraphies présentées par Miguel Angel Zotto et Milena Plebs avec la compagnie Tango x2 parachèveront le mouvement.

 

une des 200 milongas de buenos aires
																  															  

Nombre d’étrangers qui séjournent à Buenos Aires viennent exclusivement pour le tango et les autorités locales ont compris qu’elle disposait d’un patrimoine à défendre et à mettre en valeur. Plusieurs festivals et concours sont organisés au long de l’année.

Signe de ce renouveau, le 11 décembre a été décrété Journée nationale du tango, jour de la naissance (à Toulouse) de Carlos Gardel et de Julio de Caro, et une université du tango a été créée en 1991. Une loi de 1996 a déclaré le tango « partie intégrante du patrimoine culturel de la nation ».