Tita Merello, l'artiste des faubourgs argentins

Tita Merello, l’artiste des faubourgs argentins

Fille des faubourgs de Buenos Aires, elle est née dans la plus extrême misère avant de devenir la Piaf argentine.

Tita Merello, 1925
																															

Tita Merello, la fille des faubourgs, née dans la plus extrême misère, devenue une immense chanteuse et actrice, incarnant à elle seule Buenos Aires et le tango, une sorte de Piaf argentine. Elle est née Ana Laura Merello le 11 octobre 1904 dans le quartier de San Telmo. Sa mère ne la reconnaît que quatre ans plus tard, elle grandit dans un foyer, entre la faim, la peur et la honte, sans aller à l’école.

Analphabète, elle travaille à l’âge de 10 ans comme bouvière dans une estancia, loin, très loin des fastes de la Belle Époque dans la capitale argentine.

Portrait Tita Merello café Tortoni
																  															  

Elle revient à Buenos Aires, et c’est par une toute petite porte qu’elle rentre dans le monde du spectacle : elle se présente et est engagée comme choriste dans un théâtre du port de mauvaise réputation.

Celle que l’on appellera bientôt Tita Merello ou Tita de Buenos Aires a de l’énergie et de la volonté à revendre. La jolie brune n’oubliera jamais d’où elle vient, de la rue, et se construit peu à peu le personnage d’une femme de caractère, rude et déterminée. Dans les années 1920, elle débute en chantant du tango et en décrochant de petits rôles. Elle joue dans le premier film parlant d’Argentine, Tango, en 1933, et se révèle dans La fuga, en 1937.

Tita Merello
																															

Sa carrière d’actrice est lancée, elle jouera dans une quarantaine de films jusqu’en 1985. Les plus célèbres restent Arrabalera, où elle incarne une mère célibataire, Los Isleros, où elle joue une paysanne, La Morocha ou Mercado de Abasto. Dans ce film de 1954, elle interprète une milonga d’anthologie, Se dice de mi, écrite par Francisco Canaro, dont elle sera l’une des chanteuses emblématiques.
Tous les tangos chantés par Tita Merello n’ont malheureusement pas été enregistrés. Les premiers datent de 1927 avec Te acordás reo de Fresedo et Volve mi negra de Rizzutti et Diez Gomez.

Gloria Ferrándiz y Tita Merello
																  															  

Elle enregistre son premier disque en 1929 chez RCA Victor, se distinguant par des textes satiriques. Elle chantera ensuite dans plusieurs orchestres de l’âge d’or du tango, avant de s’exiler un temps au Mexique après la chute de Perón en 1955.

Tita Merello a aussi été une animatrice de programmes radio et télé, beaucoup consacrés au tango, d’autres aux femmes, dont elle a toujours défendu l’émancipation, comme sa contemporaine Victoria Ocampo. Une grande artiste, extrêmement populaire et présente sur scène ou à l’écran presque jusqu’à sa mort le soir de Noël 2002, à l’âge de 98 ans.

Lire
Un site web consacré à Tita Merello.