Architecture de Buenos Aires, Argentine: le style colonial

Architecture à Buenos Aires

Le style colonial

Eglise de San Pedro San Telmo
																															

Il s’agit d’une architecture souvent simple et sans ornement qui apparut au XVIIIe siècle. La majorité des monuments coloniaux de Buenos Aires se trouvent être des églises.

On peut cependant difficilement parler de style colonial au sens strict du terme. En effet, la dénomination regroupe ici, de manière assez large, les édifices à l’architecture claire, cohérente et spontanée au temps de la colonisation.

Peu d’ouvrages de ce style ont été par ailleurs conservés à Buenos Aires, contrairement au Nord Ouest où les églises coloniales fleurissent dans tous les petits villages.

Les bâtisseurs, aux premiers temps de la colonie, étaient pour la plupart des jésuites venus d’Europe pour évangéliser les aborigènes d’Amérique latine à partir de 1568. Ils modernisèrent les constructions en introduisant la brique qui succéda ainsi à l’adobe (mélange de terre humide et de paille) et au pisé utilisés au début, et ils remplacèrent la paille des toits par des tuiles.

Le style se caractérise notamment par l’utilisation de moulures pour les encadrements de portes, du fer pour les barreaux des fenêtres, ou encore par des murs blancs avec de profondes niches pour les fenêtres et les portes.

Dans ces bâtiments très homogènes, seuls les tapis donnaient un ton de couleur, les carreaux de faïences bleus n’existant pas à Buenos Aires. Ceux qui furent malgré tout utilisés ont été pour la plupart importés du Pas-de-Calais et des Bouches-du-Rhône en France.

NOTRE SÉLECTION DE MONUMENTS DE STYLE COLONIAL À BUENOS AIRES

																	  																  

1. Le Cabildo -Rue Bolivar 65

Situé sur la Plaza de Mayo, le Cabildo de Buenos Aires fut le siège des autorités du vice-royaume du Río de la Plata. Il s’agit d’un monument colonial qui renferma jusqu’en 1822 l’administration politique, judiciaire et économique d’Espagne. Il abrite aujourd’hui le Musée historique national du Cabildo de Buenos Aires et de la Révolution de Mai.

De 1608 à 1940, il a souffert diverses modifications architecturales, dont la plus importante en 1894 fut l’ouverture de l’avenue de Mai. Déjà amputé de ses trois arcades du côté Nord, on lui démolit ses trois autres arcades Sud en 1931, ce qui lui permit de retrouver une certaine harmonie et d’ouvrir la diagonale Julio A. Roca. Bien que n’ayant plus que cinq arcades au lieu des onze originales, le Cabildo conserve tout son charme au milieu des architectures multiples de la place de Mai.

2. La Basilique Notre Dame de Pilar - Rue Junín 1898

La basilique Notre Dame de Pilar, située Plaza Alvear dans le quartier de La Recoleta, est voisine du célèbre cimetière et du Centre culturel du même nom.

La construction de l’édifice date du XVIIIe siècle. En 1866, l’actuelle grille en fer fut installée, et une horloge anglaise montée sur son clocher. La façade principale, composée d’une tour surmontée par une flèche et un clocher en carreau de faïence du Pas-de-Calais, est l’œuvre de l’architecte Andres Blanqui. L’église, restaurée dans les années 1930 et 40, fut repeinte en blanc et reprit ainsi sa couleur originale.

3. Le Musée d'Art Hispano-américain Fernández Blanco - Rue Suipacha 1422

Ce musée, au style colonial représentatif de la décennie du XXe siècle, doit son nom à Isaac Fernández Blanco, descendant d’une riche famille argentine. Il hérita d’une grande fortune qui lui permit de réunir une ample collection d’orfèvrerie de l’époque coloniale, ainsi que de nombreuses coiffes gigantesques des années 1830. Le musée renferme par ailleurs une bibliothèque spécialisée en art hispano-américain et un magnifique jardin à l’espagnole offrant l’été des spectacles en plein air.

Ouverture du musée : du mardi au dimanche, et jours fériés, de 14h à 19h. 3$ ARS
Ouverture de la bibliothèque : du lundi au vendredi de 11h à 14h.

4. La Manzana de las Luces et San Ignacio - Rue Bolívar 225

La Manzana de las Luces, construite par les jésuites pendant la colonie, est constituée d’un pâté de maisons situé à 100 m au sud-ouest de la Plaza de Mayo. Elle se compose du Collège national de Buenos Aires, de l’église de San Ignacio, de l’ancien édifice de l’Université de Buenos Aires, de l’ancien bâtiment de la Bibliothèque nationale d’Argentine et d’autres édifices historiques qui accueillirent les membres de la Compagnie de Jésus. L’église de San Ignacio, la plus ancienne de Buenos Aires, fut construite par les jésuites Kraus, Wolf, Bianchi, Pffmoli et Webber. Inaugurée en 1722, elle joua le rôle de bastion durant les Invasions anglaises. Sa façade comporte une influence baroque. Au milieu du XIXe siècle, on lui ajouta la tour nord, similaire à celle sud déjà existante, ornée de petites coupoles en carreaux de faïence bleus du Pas-de-Calais.

Visites Guidées de la Manzana: du lundi au vendredi à 15h, le samedi et dimanche à 15h, 16h30 et 18h.