Parc 3 de Febrero : le poumon de Buenos Aires

Plus grand espace vert de la capitale, le parc 3 de Febrero attire pour sa beauté et son calme.

 

Un peu d’histoire du bois de Palermo

Monument des Espagnols, Palermo

Le parc du 3 Février, aussi appelé Bois de Palermo, est conçu par l’architecte français Charles Thays en 1875. Inspiré par le Bois de Boulogne à Paris, il forme une véritable bulle d’oxygène en pleine ville, avec ses 25 hectares. Il s’étend de l’avenue Casares à l’avenue Libertador, à 600 mètres à pied de la station de la place Italia. Au cours d’une balade au sein de ce parc, on prend plaisir à découvrir la flore locale, riche et variée ; mais aussi les fontaines, les statues, les pergolas à l’italienne, les lacs, les ponts menant sur une petite île.

 

Les trésors du Bois de Palermo

Patio Andalou, Rosedal, Palermo

El Rosedal, ou roseraie, est créé en 1917 par Thays lui-même. Cette partie du parc comprend environ 18 000 rosiers et une très grande pergola tout au long du lac. C’est un rendez-vous de choix pour les amoureux des fleurs et du romantisme.

Voir nos photos

Le Patio Andalú est offert à Buenos Aires par Séville en 1929. Il s’agit plus précisément d’une terrasse faite de faïences espagnoles où le bleu domine. Ombragé d’un treillage de plantes, le patio dispose d’une fontaine en son centre et de petits bancs.

 

Les activités dans le parc 3 de Febrero

Parc 3 de Febrero, Palermo

Le parc 3 de Febrero attire beaucoup les habitants de la capitale, friands d’espaces verts et de sport en plein air, surtout les week-ends et durant les beaux jours. On peut y venir pour se promener, pique-niquer, faire du vélo, du pédalo, son jogging ou encore assister à des concerts et à des ferias organisées principalement durant le printemps et l’été.

error: Content is protected !!