Voyage au Fitz Roy, Patagonie Argentine

Fitz Roy, Patagonie Australe argentine : guide de voyage, hôtels, transport.

Situation géographique du Fitz Roy

À la fois majestueux, solennel, terrifiant et mythique, le mont Fitz Roy, aussi appelé cerro Chaltén, pointe son aiguille granitique vers le ciel, à 3405 m d’altitude. Le mont est le point culminant de l’impressionnant massif Fitz Roy, lui-même constitué de deux chaînes de montagnes : celle du Fitz Roy et celle du Cerro Torre.

Le massif du Fitz Roy est situé dans le parc national Los Glaciares, à cheval entre la province argentine de Santa Cruz et celle d’Última Esperanza au Chili, et à proximité immédiate du village de El Chaltén. Ce dernier se trouve lui-même à 215 km au nord de la ville de El Calafate, et représente le point de départ idéal pour découvrir la montagne mythique.

Le massif Fitz Roy est délimité à l’ouest par le campo de hielo sur, gigantesque calotte glaciaire patagonne, à l’Est par la vallée Río de las Vueltas, au Nord par la vallée Río Eléctrico, et au Sud par la vallée du Río Tunel. Il est constitué entre autres des aiguilles Saint Exupéry, Guillaumet et Mermoz.

Le cerro Fitz Roy est l’emblème local et le symbole de la province : on trouve sa représentation sur le drapeau de la région ainsi que sur le blason de El Chaltén.

Climat : quand se rendre sur le site du Fitz Roy?

Particulièrement imprévisible, le temps peut changer très vite et les températures peuvent varier subitement au cours de la journée dans la zone du massif du Fitz Roy. Le mont forme une barrière naturelle entre le champ de glace à l’Ouest et la pampa sèche à l’Est : ce sont deux environnements climatiques bien différents.

Les températures sont globalement fraîches et les vents puissants sur le massif montagneux. On note deux zones de précipitations : le versant Ouest, qui connait des précipitations abondantes venant de l’océan Pacifique, et le versant Est dans la vallée, du côté de El Chaltén, où les précipitations sont plutôt faibles, et réparties sur l’année (avec de la pluie en été et de la neige en hiver).

En outre, Louis Lliboutry, fondateur du Laboratoire de Glaciologie de l’Isère et chercheur en géophysique et glaciologie, dénombre pas moins de six climats locaux différents dans la région du Fitz Roy : celui de la pampa, sec et plutôt ensoleillé, des marais, tempéré, de la vallée, humide, froid et venteux, des glaciers, pluvieux, de la forêt, venteux, et enfin celui du champ de glace continental, froid, neigeux et venteux. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire du Fitz Roy

Les Tehuelches furent les derniers indiens à peupler la région avant l’arrivée des espagnols. Le Fitz Roy fut d’abord baptisé par ces derniers cerro Chaltén (« La Montagne qui fume » en Tehuelche) car son sommet, souvent enrobé de nuages cotonneux, leur faisait penser à un volcan.

La première expédition dans la zone du massif Fitz Roy a lieu dans les années 1780 (en 1782 probablement), lorsque Antonio de Biedma y Narváez s’aventure sur le territoire et arrive au lac Viedma. Il fonde la ville de Puerto San Julian et décide ensuite de tenter l’exploration de la partie intérieure de la Patagonie. Les indiens Tehuelches qui guident alors l’expédition, montrent à l’homme espagnol à un moment donné, une montagne qui s’élève dans le ciel : le Cerro Chaltén.

La seconde expédition fut menée par l’anglais Robert Fitz Roy, qui, pendant un voyage en Amérique Australe, décida de partir à la découverte de la région sur le río Santa Cruz, dans le but de remonter le fleuve pour arriver jusqu’au lac Viedma. Il échoue, mais réussi tout de même à parcourir 300 km sur la rivière et aperçoit au bout d’un moment au loin, le sommet du mont Chaltén.

Randonnée par le sentier Laguna Torre

Le nom de la montagne est donc d’origine indienne. Cependant, le 2 mars 1877, le géographe Francisco P. Moreno, en exploration dans la région et ayant pour mission de délimiter précisément la frontière entre le Chili et l’Argentine, change le nom du mont, qui s’appellera désormais le Fitz Roy, en hommage à l’homme qui a mené l’expédition précédente en ces lieux, à savoir Robert Fitz Roy.

La première ascension du mont se produit en 1952, par une équipe d’alpinistes français dont Lionel Terray et Guido Magnone font partis. Ces derniers commencent l’ascension le 31 janvier, et achèvent l’escalade finale le 1er février.

Enfin, le pilier nord du mont Fitz Roy, dont les conditions extrêmes rendent l’ascension particulièrement difficile, est gravit par l’italien Renato Casarotto en 1979. De nos jours, dompter le Fitz Roy représente encore un véritable défi et une performance physique hors-du-commun.

Trekking sur le Fitz Roy

De nombreux chemins de randonnées au départ de El Chaltén entre autres, permettent de profiter du paysage et d’une belle vue sur le mont Fitz Roy (quand le ciel est dégagé).

Quelques conseils utiles et avisés :

Avant de partir en randonnée, il est important de se renseigner de l’état des sentiers (auprès du poste des gardes forestiers par exemple). En effet, de mauvaises conditions météorologiques comme la pluie peuvent rendre les sentiers de randonnée peu, voire pas praticables du tout.

Trekking Laguna de Los Tres, Fitz Roy

Équipez-vous de vêtements chauds, imperméables et qui sèchent vite de préférence, car même si les températures ne sont jamais extrêmes dans les environs, le vent peut être glacial. 

Emmenez avec vous également des chaussures de marche et de quoi vous ravitailler (en particulier de la nourriture, car vous pouvez vous hydrater avec l’eau des torrents rencontrés en route).

Enfin, les chemins sont pour la plupart bien balisés et l’accompagnement d’un guide n’est pas forcément nécessaire.

Promenade à la Laguna Capri : 3 à 4 heures aller-retour. Plusieurs espèces de canards ont trouvé refuge à la Laguna Capri. La marche est un peu difficile au début mais il ne faut pas s’en formaliser, elle devient plus facile par la suite. Peu après avoir commencé la randonnée, on aperçoit de splendides vues sur  » La Montagne qui fume « .

Marche Loma del Pliegue Tumbado : 8 à 10 heures aller-retour. Cette randonnée offre l’une des plus belles vues panoramiques de la région et elle est la seule qui permet de contempler, du belvédère final et par temps dégagé, le mont Fitz Roy et le cerro Torre en même temps.

Randonnée Loma del Pliegue Tumbado

Trek jusqu’à la Laguna Torre : 6 à 7 heures aller-retour. Un peu plus physique, cette randonnée se sépare en deux sentiers différents qui finissent par se rejoindre pour aboutir au même endroit.

L’un (départ du nord-ouest d’El Chaltén) traverse un environnement composé de rochers imposants et impressionnants et de la flore typique de la Patagonie, avant de pénétrer une prairie humide : un mallín.

L’autre (départ du sud du village), longe un fleuve avant de traverser un petit bois et d’arriver au Mirador de la Laguna Torre, où le panorama sur le pic Cerro Torre est grandiose.

Si vous faites parti des passionnés d’escalade, si vous êtes sportif et que vous avez de l’expérience, vous voudrez peut être vous lancer dans l’ascension du mont.

Attention, le Fitz Roy est l’une des montagnes les plus difficiles à escalader, si ce n’est la plus difficile : en effet, sa paroi en granite et les conditions climatiques souvent extrêmes à cet endroit, rendent l’ascension du site particulièrement difficile et vertigineuse.

Demandez conseils sur place auprès des professionnels et agences spécialisées.

Hôtels et estancias : où se loger près du Fitz Roy

Hôtel Los Cerros del Chaltén : au sommet d’une colline, fait de pierre naturelle, revêtu de bois, l’hôtel Los Cerros surprend par la qualité de son confort et de son raffinement. Les chambres, dont les grandes baies vitrées laissent entrer la lumière et les jolies teintes extérieures du soir, bénéficient d’une intimité et d’un calme absolu. La cuisine du restaurant est élégante et savoureuse et une équipe de professionnels est à vos côtés pour vous conseiller sur les excursions des environs.

L’Estancia La Quinta est accessible par un sentier qui part de la route 23 juste 2 km avant El Chalten. Il invite à faire l’expérience du campo patagon traditionnel, avec une vue sur l’immensité de l’horizon, un ruisseau et quelques vaches. Le générateur qui fournit l’électricité est coupé la nuit. La famille des hôtes y vit depuis plus d’un siècle depuis que des ancêtres pionniers ont défriché le lieu.

 

Hôtel Los Cerros

Hosteria Sendero : Idéalement située au sein même du village d’El Chaltén, la Hosteria Sendero est une belle bâtisse inspirée de l’architecture traditionnelle patagonne en bois. Simple et chaleureuse, elle fournit une bonne base pour rayonner dans la région.

Hostería El Pilar : sans conteste l’une des meilleures adresses dans les environs de El Chaltén (à 17 km du village). Située sur la route du Lago del Desierto, cette auberge fut construite dans le style classique des demeures pionnières de Patagonie. Elle bénéficie en outre d’un cadre exceptionnel. En effet, lotie dans une forêt de hêtres, la plupart des chambres, le jardin et le restaurant offrent une vue imprenable sur le majestueux mont Fitz Roy. La salle commune, avec sa cheminée et son salon de lecture, créent une atmosphère cosy. La cuisine est copieuse et savoureuse, tandis que le personnel est particulièrement accueillant.

Transports : comment se rendre sur le site du Fitz Roy?

Une route vous emmène jusqu’à El Chaltén, porte d’accès au mont Fitz Roy :

Depuis la ville de El Calafate au Sud (que l’on peut rejoindre en avion grâce à l’Aeropuerto Internacional El Calafate), on accède à El Chaltén en voiture en parcourant 215 km sur la Route nationale nº40 puis la Route provinciale (RP) nº23. Le trajet est agréable : il longe les rives Est des lacs Argentino et Viedma à travers la steppe andine. Même chose si l’on vient du Nord : il faut emprunter la Route nº 40 puis nº23.

Si l’on se rend à El Chaltén par l’Est, les routes principales concernées sont la nº3, puis la nº288 et enfin la nº40 et nº23.

En bus : la liaison se fait depuis El Calafate au Sud (215 km) d’octobre à mai (plusieurs bus par jours, durée du trajet : 3 heures) ou Perito Moreno au Nord (220 km), de façon plus irrégulière (mieux vaut se renseigner au préalable).

Dans les environs du Fitz Roy

Campo de Hielo Sur : c’est l’une des plus grandes calottes glaciaires au monde, à cheval entre le Chili et l’Argentine. D’une superficie de 13 000 km2, elle forme un paysage impressionnant, aux portes du parc national Los Glaciares. Des excursions sont proposées au départ du village pour aller découvrir ce décor stupéfiant et hors-du-commun.

Glacier Viedma

Le Lago et le glacier Viedma : avec ses 80 km de long, et sa superficie de 1000 km2 le lac Viedma est imposant et splendide. Le glacier du même nom colore les eaux du lac, qui se parent d’un joli et apaisant bleu-turquoise. Entouré de cimes à plus de 3.000 m, dont le Cerro Torre et le Fitz Roy, le lac offre à ses visiteurs un cadre majestueux. Des balades en bateaux sont possibles sur le lac, ainsi qu’une marche sur les parois bleutées du glacier.

Le Lago del Desierto : les eaux tranquilles du Lago del Desierto reposent sereinement au pied des montagnes, dans un espace chatoyant de verdure. L’endroit est privé et il faut s’acquitter d’un droit d’entrée pour accéder au site. Une randonnée permet d’observer le glacier Huemul et de profiter du paysage environnant.

Circuits passant par le Fitz Roy

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie andine, en passant par le mont Fitz Roy ou à proximité. Voici quelques exemples:

Circuit thématique – trekking d’El Chaltén à Torres del Paine : 14 jours d’exception à la découverte des trois plus belles régions de la Patagonie des Glaciers : celle des pics granitiques mythiques comme le Fitz Roy, celle des grands glaciers qui se jettent dans des lacs au bleu laiteux, et celles des lagunes de montagne. Un grand bol d’air dans une des régions les plus préservées de la planète, pour les amoureux de randonnée. Logement en catégorie charme.

Circuit sur la Route 40: 38 jours exceptionnels pour une aventure unique, de l’Argentine tropicale à la Puna, en passant par la Route des Vins et les lacs et glaciers de Patagonie. De Salta à Ushuaia, avec une incursion au Chili, sur la mythique Route 40. Logement en catégorie charme.

Autotour en Terre de Feu et Patagonie :11 jours d’exception à la découverte des majestueux glaciers de la Patagonie australe et du fascinant bout du monde à Ushuaïa, avec en temps fort, un séjour inoubliable en estancia.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine