Belgrano : où les activités citadines se marient avec la vie calme de province

Mélange de quartiers disparates, Belgrano abrite à la fois de somptueuses zones résidentielles, le quartier chinois et de nombreux commerces.

Origines historiques

Fondé en 1855, ce village prend le nom de Manuel Belgrano, héros national et créateur du drapeau argentin, suite à son décès en 1820. En 1880, en raison d’une ultime guerre civile entre les unitaristes et les autonomistes provinciaux, le gouvernement fédéral est installé provisoirement dans la ville de Belgrano, dans l’édifice de la municipalité devenu un musée. Suite à la victoire des nationalistes, Buenos Aires retrouve son rôle de capitale de la République argentine et le village de Belgrano y est rattaché comme quartier.

Des zones résidentielles

Belgrano est un quartier résidentiel divisé en quatre sous-quartiers autour de Belgrano C, le centre du village d’origine où se concentre les activités principales. Belgrano R est l’aire résidentielle  la plus luxueuse, avec ses maisons basses entourées de jardins, et quelques uns parmi les meilleurs collèges du pays. Bajo Belgrano, terrain longtemps délaissé à cause des infiltrations d’eau, est aujourd’hui une zone résidentielle huppée. Récemment déclaré non inondable, il est en pleine réhabilitation avec la construction rapide de logements de haut standing qui changent sa physionomie du tout au tout. Le quartier Chinois s’est formé depuis quelques décennies par les immigrés asiatiques entre les avenues Libertador, Juramento, Monroe et les voies du chemin de fer. On trouve de tout dans leurs échoppes, notamment de nombreux produits gastronomiques importés.

Un lieu où il fait bon vivre

La Plaza Belgrano, lieu central du quartier, est animée par de nombreuses terrasses de café. Le parc Barrancas de Belgrano est quant à lui apprécié pour venir s’y promener, jouer aux échecs ou admirer les danseurs de tango qui investissent la Glorieta de Belgrano durant les soirées et les week-ends. La visite se complète avec l’église de la Inmaculada Concepción et le musée Enrique Larreta, au cœur de l’ancienne demeure de style andalou de l’écrivain, qui a fait don de sa très belle collection d’art.

La passion du foot

Il vous arrive d’entendre une grande rumeur au nord du quartier, ou vous vous retrouvez tout d’un coup pris dans une foule vêtue de blanc et rouge? Ne vous inquiétez pas, c’est simplement qu’un match de football se prépare dans le mythique stade du club River, l’un des plus populaires de l’Argentine avec celui de La Boca. De son vrai nom Antonio Vespucio Liberti, on le surnomme Le Monumental en raison de sa capacité de plus de 60.000 places, la plus importante du pays. Il se trouve à la frontière nord du quartier de Belgrano, dans le quartier de Nuñez.

Statue de la Liberté

Curiosité locale, les Barrancas de Belgrano ont leur propre Statue de la Liberté. Certes plus petite que son homologue mythique qui surplombe New York, elle a été réalisée par le même sculpteur français Frédéric Auguste Bartholdi et même inaugurée 25 jours avant, en 1886. Adresse : intersection des rues 11 de Septiembre et La Pampa.

Cimetière de la Chacarita

Le cimetière de la Chacarita forge l’identité de tout le quartier du même nom situé au sud de Belgrano. Avec ses 10.000 tombeaux, 100.000 tombes et 350.000 niches, il figure parmi les plus grands  au monde et occupe 95 hectares en plein coeur de la capitale. La façade de l’entrée principale est ornée de 28 colonnes doriques, et certains mausolées sont de réels gestes architecturaux. Une des tombes les plus visitées est celle de Carlos Gardel. Il fut créé en 1896 comme cimetière de l’Ouest pour suppléer au cimetière Viejo rapidement débordé par la quantité de victimes de la fièvre jaune en 1871. Adresse : entre les rues Guzmán, Jorge Newbery, Garmendia, del Campo et Elcano.

Où faire du shopping

Belgrano est considéré comme l’un des quartiers les plus agréables pour faire du shopping dans la capitale, que ce soit dans les boutiques de l’intersection de Juramento et Cabildo ou sur le marché artisanal qui prend place tous les samedis sur la place Belgrano. Une multitude de stands colorés où dénicher des souvenirs et spécialités locales.

Autre attrait du quartier, sa collection de boutiques de luxe, adaptées à la clientèle potentielle qui réside dans les jolies demeures voisines. On peut y faire un tour pour s’émerveiller de la maîtrise qu’ont les artisans de métier dans le travail du cuir ou de l’alpaca, alliage d’argent typique de Buenos Aires. La Casa Walton est par exemple un magasin spécialisé dans les bottes, qui pousse ce savoir faire à l’excellence. Adresse : Montañeses 2705.

Où prendre un café

All saints cafe est une adresse sûre à Belgrano. Tout y est soigné, la décoration, l’ambiance, et surtout, la qualité de la torréfaction des précieux grains de café qui garantit un brevage comme il y en a peu à Buenos Aires. L’adresse parfaite pour une pause après la visite du musée Larreta. Adresse : Ciudad de La Paz 2300.

Où se restaurer

Sucre est l’oeuvre du chef Fernando Trocca, à l’origine d’une des bonnes adresses gastronomiques du quartier. Difficile de choisir entre la salade de langoustines et le magret de canard aux pommes de terres andines. Ce qui est certain, c’est qu’il met un point d’honneur à traviller de beaux produits, et ça se note dans les saveurs de ses plats. Adresse : Sucre 676.

La Siesta est le bistrot incontournable du quartier de Chacarita. Situé au nord du cimetière, il accueille habitués et gourmands venus visiter les environs avec des plats roboratifs, mijotés avec amour. On ne sait pas si c’est la décoration de vielle épicerie de quartier, la terrasse sympathique ou les bons plats du jour, mais on a envie d’y retourner.  Adresse : rue Elcano 3902.

Où sortir danser

Santos 4040, nommée d’après son adresse, est un lieu protéiforme inclassable. A la fois salle de concert, de théâtre, club et bar, il offre une grande variété dans sa programation toujours audacieuse où découvrir des artistes de qualité. Il y en a pour tous les goûts, des plus conceptuels aux musiciens déjà connus.

Puerta Uno est un bar à cocktail à la mode qui fut pionnier dans la zone du quartier chinois il y a quasi 10 ans. C’est aujourd’hui un rendez-vous incontournable de la jeunesse branchée porteña, qui s’y retrouve pour danser sur la musique mixée en vivo par des DJs connus. Plusieurs grands noms sont venus mixer dans ce club et en ont fait sa réputation. Adresse : Juramento 1667.