Ponchos en Argentine : à chaque région ses couleurs

Ponchos en Argentine : à chaque région ses couleurs

Porté par les gauchos argentins, le poncho était déjà utilisé par les peuples amérindiens.

Retrouvez notre carte des ponchos d’Argentine

gauchos de la estancia bamba de areco
																															

Bien avant la conquête espagnole, les peuples indiens d’Amérique du Sud élaboraient des textiles raffinés, pour se vêtir ou pour offrir, fabriqués avec la laine des lamas domestiqués. Afin de se protéger du froid, ils se couvraient le haut du corps d’un poncho : une pièce carrée ou rectangulaire avec un trou pour passer la tête, qui retombe de chaque côté du corps, parfois jusqu’aux chevilles.

Les couleurs provenaient de teintures végétales ou minérales. Très vite, le poncho sera adopté par les Espagnols de la campagne, notamment dans la région andine et dans la Pampa. Il deviendra aussi l’un des attributs vestimentaires essentiels du gaucho : il lui sert de manteau, de couverture ou d’accessoire lorsqu’il est porté plié sur l’épaule.

gauchos la rural buenos aires
																  															  

Aujourd’hui en Argentine, les ponchos sont toujours tissés en laine de lama, d’alpaca, voire de vigogne pour les modèles de luxe, de mouton, en soie, ou en coton pour les moins chers. Chaque région a ses couleurs, ses dessins et ses habitudes de tissage. La finesse de certains de ces textiles est telle qu’on les utilise comme objets de décoration. Les plus réputés sont ceux de Catamarca, dans le Nord-Ouest. La fabrication d’un poncho avec beaucoup de motifs et couleurs peut prendre des mois de travail.

Caractéristiques de quelques ponchos argentins

Argentine : des ponchos sont fabriqués aux couleurs nationales, blanc et bleu ciel, et portés lors de certaines fêtes ou manifestations.

Salta : le poncho de Salta est rouge foncé avec des bandes et des franges noires. Pendant les guerres d’indépendance, le général Güemes l’avait imposé à ses soldats. Plus récemment, ce poncho a inspiré le drapeau de la province.

Jujuy : bandes de couleur marron, ocre et beige, à la verticale.

gaucho argentin
																  															  

Tucumán : marron avec des bordures bordeaux, selon la tradition des Valles Calchaquíes. Ce poncho a même été officialisé par une loi provinciale en 2004.

Catamarca : les ponchos de Belén sont particulièrement réputés pour la finesse de leur tissage en laine de vigogne. Les femmes qui les fabriquent sont les héritières de la tradition inca. Une Fête nationale et internationale du poncho est organisée en juillet depuis quarante ans, avec exposition des artisans et festival de folklore.

Magasin de ponchos, Argentine
																															

Mapuche : les Mapuches ont une longue tradition dans le tissage des ponchos et le travail des couleurs avec de magnifiques rouges et bleus foncés. Beaucoup de motifs géométriques et/ou symboliques. Dans la culture mapuche, le poncho est beaucoup plus qu’un vêtement, c’est une véritable carte d’identité de la personne qui le porte. Ainsi celui des caciques avait une bordure (guarda) avec un motif géométrique particulier, à angles droits et en forme de croix. Il est aujourd’hui largement reproduit sous le nom de guarda pampa et inspire les ponchos de plusieurs régions. Et même la vaisselle et les accessoires de la classe Business d’Aerolíneas Argentinas.

Voir
Carte des ponchos en Argentine

Et aussi
Argentina Excepción propose plusieurs séjours dans des estancias argentines, pour partager la vie des gauchos.