Voyage La Payunia, Province de Mendoza, Cuyo argentin

Informations pour découvrir La Payunia et ses environs, au sud de la province de Mendoza.

Au sud de la province de Mendoza, plantée sur les premières terres patagonnes, la réserve provinciale La Payunia est un site exceptionnel. Parcourez des paysages lunaires, au milieu de volcans millénaires. Empruntez des labyrinthes de pistes (guide obligatoire) pour découvrir un paysage surprenant, ou les guanacos traquent les quelques herbes jaunes disséminées sur ces terres arides. Sur 450 000 hectares, plus de 800 cônes retracent l’histoire géologique de la région. Bienvenue dans la Payunia, l’une des plus grandes concentrations de volcans sur terre.

Réserve de la Payunia
Le Payún Matru et le volcan Herradura
Sur le chemin du cratère du volcan Morado

Près de l’ancienne route 40, la zone de la Pasarela est la porte d’entrée de la Payunia. Cette zone vous permettra de comprendre comment la lave en fusion a façonné le paysage : au cours d’une éruption, les coulées de lave sont arrivées jusqu’au río Grande, transformant instantanément le liquide en solide au contact de l’eau. Les parois volcaniques ainsi créées adoptent une couleur noire et des formes parfois étranges.

Roches volcaniques, la Pasarela
 Los Colores
Le Payún Matru

Vous parcourez dans cette réserve des paysages étonnants. Les couches de lave ou de rejets volcaniques, étalées sur le sol, donnent l’impression d’une peinture grandeur nature. Des coulées basaltiques et des champs pyroclastiques composent cette palette de couleurs digne d’une autre planète. Vous observez aussi des zones de sable noir, connues sous le nom de Pampas Negras, résultat d’anciennes éruptions. Les « bombes volcaniques » sont éparpillées, témoignage de la puissance des volcans. Vous trouverez ici toute sorte de volcans, effusifs ou explosifs. Parmi eux, les plus importants sont le Payún Matru (3680 m) et le Payún liso (3715 m) ; parmi les plus beaux, on remarquera le volcan Herradura, ainsi que le volcan Morado, dont le cratère est facilement observable.

Cratère du volcan Morado
Bombe volcanique
Bombe volcanique fragmentée

Le volcan Morado
Vue depuis le sommet du volcan Morado
Volcan Herradura

On trouvera dans cette zone une flore caractéristique, avec des herbes clairsemées et de petits buissons, peu gourmands en eau. On trouvera entre autres du coirón et du solupe negro. Les inévitables colimalil (leñas amarillas) sont très prisées par les guanacos. Sur des terres moins arides, les petits arbres appelés Molles sont facilement reconnaissables. Quant aux animaux,  beaucoup sont facilement observables. Les guanacos sont très bien représentés, avec quelques 11 000 individus. Les chinchillas, une sorte de grand lièvre, sont peu timides et se devinent parfois au milieu des roches ocre. Parmi les autres espèces présentes, on remarquera le nandou de Darwin (appelé choique par les argentins), de nombreux lézards, le tatou de Patagonie ou encore le renard gris d’argentine. Avec un peu de chance, peut-être pourrez-vous apercevoir un puma ou un condor !

Les guanacos, très nombreux dans la Payunia
Pampas negras
Une chinchilla

Mirador los Colores
Le volcan Herradura, avec en arrière-plan le Payún Matru
Les pistes de la Payunia

Pour visiter la Payunia, l’idéal est de consacrer une journée entière à la réserve. Un guide est obligatoire pour pénétrer dans cette zone protégée. Depuis Malargüe, compter 160 km jusqu’à l’entrée de la Payunia. La période idéale pour s’y rendre est comprise entre le début du mois octobre et la fin du mois d’avril. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.