Neuquén : Caviahue, Pehuenia et Aluminé

 

La double localité de Caviahue-Copahue est gérée par une seule et même municipalité. Les deux villages sont perchés respectivement à 1 600 et 2 000 mètres d’altitude, dans la province de Neuquén, tout près de la frontière chilienne.

Volcan de Copahue

Né il y a 7 000 ans, le volcan Copahue qui culmine à 2997 mètres d’altitude a un seul cratère encore actif. Profond de 300 mètres, il abrite un lac de 3 hectares, dont les eaux restent à une température de quasiment 40 °C. Il présente une forte teneur en acide sulfurique et chlorhydrique, ainsi qu’en toutes sortes de minéraux ; magnésium, soufre, calcium, ammoniac, arsenic, chrome, plomb, zinc, magnésium, soufre ou calcium. Le río Agrio achemine ces eaux vers l’est jusqu’au lac Agrio. Des excursions à cheval permettent de parvenir au cratère depuis Copahue. On peut admirer en route 4 cascades superbes : el Basalto, la Culebra, la Caballera de la Virgen et del Gigante.

Río et lac Agrio

Le río Agrio naît dans le cratère du volcan Copahue, passe par le lac Agrio et se jette dans le río Neuquén, lui-même affluent du río Negro. Un circuit pédestre permet de faire une boucle le long du le río Agrio de Caviahue jusqu’au volcan. En forme de fer à cheval, le lac Agrio occupe une cuvette de 10 km² formée il y a deux millions d’années. Ses eaux saturées en minéraux sont trop toxiques et acides pour une activité piscicole dans le lac Agrio. Ce qui n’est pas le cas des petits lacs de Trolope, Achacosa, Rincón, Larga et Escondido, qui offrent de beaux sites de pêche tout le long du río Trolope.

Saut del Agrio

Le Saut del Agrio est une cascade très impressionnante de 35 mètres de hauteur. Elle marque l’entrée d’un cañon creusé par la rivière dans le basalte volcanique. Un mirador offre une vue à couper le souffle sur ces roches colorées qui s’éclaboussent de cataractes d’eau. Lors du dégel, d’octobre à décembre, le débit est encore plus puissant. C’est une énorme explosion de gaz piégé par le refroidissement de la lave en fusion qui est à l’origine de cet amphithéâtre naturel. Le basalte prend la couleur des minéraux les plus présents, et offre ainsi toute une gamme du rouge ferreux au jaune sulfureux.

Villa Pehuenia

Villa Pehuenia tire son nom du Pehuén, nom mapuche des arbres millénaires aussi connus sous le nom d’Araucaria. Située à 1200 m d’altitude, entre Villa La Angostura et Villa Unión, ce village est surplombé par la cordillère chilienne et le volcan Batea Mahuida. Ses miradors Pehuenia et des Cipreses offrent une vue superbe sur les lacs Pollo Laufquen, El Manzano et Aluminé. Quelques tribus Mapuches ont survécu aux massacres perpétrés à l’instigation de Roca lors de la conquête du désert, et s’organisent aujourd’hui pour mettre en valeur le milieu naturel qu’ils connaissent mieux que personne. C’est ainsi que les Puels, communauté métisse de Pehuenches et de Créoles, sont à l’origine du village de montagne de Pehuenia né en 1989. Il se trouve à 155 km de la ville de Zapala, terminal de la ligne de train Roca qui part de Buenos Aires.

Lacs Aluminé et Moquehue

Les deux lacs Aluminé et Moquehue, d’une extraordinaire couleur bleu ciel, sont reliés, ce qui permet de passer de l’un à l’autre au choix en marchant ou en ramant. Le lac Aluminé est le plus grand de la zone, et abrite de petites îles que l’on peut atteindre en bateau ou admirer de la rive. Il est alimenté à l’ouest par les eaux du petit lac Moquehue. Le lac Moquehue borde Villa Moquehue sur 22 km. Il reflète dans ses eaux claires de superbes bois de coihues, ñires, lengas et pehuenes. Le parc naturel des Araucarias permet de se promener sur de jolis sentiers le long de Quillahue, jusqu’à la communauté Mapuche Puel.

Volcan Batea Mahuida

Le volcan Batea Mahuída offre de beaux paysages de lacs et des cratères jusqu’à son sommet frontalier avec le Chili. Il a un point de vue imprenable sur les lacs Aluminé et Moquehue, ainsi que la chaîne de volcans chiliens Villarica, Llaima, Tolhuac et Lonquimay. La station de sports d’hiver de Villa Pehuenia, installée sur les pentes du volcan Batea Mahuída, est entièrement gérée par la coopérative Puel formée par les indigènes mapuches. Le volcan bénéficie d’un enneigement exceptionnellement long, de sept mois par an d’avril à octobre, grâce au vent permanent, à l’altitude de 1900 m, aux fortes chutes de neige et à l’exposition Nord des pentes praticables.

Lac Rucachoroi

Le lac Rucachoroi s’étend sur 4,3 km. Il appartient au bassin du río Aluminé, qui via le río Limay fait partie du bassin du río Negro. Son nom veut dire maison de perroquets en mapudungun, langue des Mapuches. De belles forêts d’araucarias et de lengas le bordent. Son éloignement et la faible fréquentation touristique aident à une excellente conservation de sa flore et sa faune.

Cerro Impodi

Le sommet du Cerro Impodi présente de superbes pentes boisées visibles de loin. En effet, il culmine à 1566 m et domine donc largement la vallée qui s’étend aux alentours. Sa fière silhouette verte devient rapidement familière pour le promeneur.

Río Quillen

Le río Quillén prend sa source à l’embouchure du lac du même nom, reçoit les eaux du río Malalco et se jette 35 km plus bas dans le río Aluminé. Son courant faible laisse proliférer toute une végétation aquatique dense. Ses eaux transparentes et poissonneuses se prêtent à merveille à la pratique de la pêche sportive, notamment pour les férus de la truite patagonne arc en ciel ou marron.