Barracas, un des quartiers du sud historique

Le camaïeu de galpones industriels et de façades 1900 donne un cachet tout particulier à ce quartier.

Des origines rurales

Le nom du quartier de Barracas est un héritage des entrepôts ou baraques qui stockaient les marchandises destinées à l’export au XVIIIème siècle. C’est en effet là qu’étaient stockés la viande salée et le cuir issus des élevages extensif des gauchos qui ont fait la richesse de la Pampa. Jusqu’à la fin du XIXème siècle, Barracas était principalement occupée par les résidences de la classe supérieure portègne.

La nostalgie de l'âge d'or

C’est la grave épidémie de fièvre jaune en 1871 qui a brutalement modifié le type de population du quartier, la fuite des habitants vers le nord de la capitale laissant l’espace libre pour les classes populaires et les nouveaux immigrants souvent italiens. Les anciennes demeures luxueuses côtoient les bâtisses industrielles dans un beau contraste. Le Circuit Culturel de Barracas a pour objectif de revaloriser le patrimoine artistique et culturel des alentours, souvent oublié par les circuits touristiques en raison de son emplacement plus au sud et de sa réputation de quartier populaire.

Des légendes envoûtantes

La Plaza Colombia offre un agréable lieu de promenade, entre arbres et cafés de quartier, à l’intersection des rues Isabel La Católica et Brandsen. C’est là que se dresse l’église Santa Felicitas, qui exerce une sorte de fascination magnétique sur les passants. Et ce n’est pas seulement en raison de son architecture néo-gothique… l’histoire de sa construction, à la mémoire d’une jeune fille assassinée par un prétendant transi éconduit fait froid dans le dos.

Un art mural très riche

Avec ses 2000 m2,  la fresque  intitulée Le retour de Quinquela a battu le record de la plus grande oeuvre de street art. C’est un hommage au peintre Benito Quinquela Martín réalisé à l’aérosol par Alfredo Segatori. Adresse : rue Pedro de Mendoza et San Antonio.
La rue Lanín est tout à fait dépaysante avec ses façades couvertes de mosaïques colorées par l’artiste Marino Santa María qui, après avoir décoré sa propre maison, a continué avec 35 maisons voisines depuis 1990. Adresse : rue Lanin.

Où prendre un café

El Progreso est le café le plus ancien dans le sud de l’avenue Montes de Oca. En témoignent les photos en noir et blanc qui montrent une époque aujourd’hui révolue où il faisait office de relais entre la campagne et la ville; on a du mal à s’imaginer les champs des alentours! Il fait partie du réseau des bars notables, et reçoit à ce titre régulièrement des événements musicaux et littéraires. Une adresse hors du temps ou il fait bon déguster un sandwich de miga ou une viennoiserie en feuilletant Cortazar ou Borgès (bilbliéthoèque des classiques argentins à libre disposition).
Adresse : Manuel A. Montes De Oca 1702 Esq. California

Où se restaurer

El Puentecito est le restaurant gallego du quartier, c’est à dire fondé par des immigrés galiciens. Une vraie pépite culinaire au bord du Riachuelo où tout un pan de la gastronomie espagnole bien traditionnelle vous attend avec ses calamars frits, paellas, moules et autre riz à l’encre de seiche. D’autant plus savoureux que rares sont les restaurants qui excellent dans la préparation du poisson en Argentine.
Adresse : 2101, rue Pedro de Luján

La Flor de Barracas est un charmant restaurant de quartier qui se cache derrière une façade 1900, récemment restaurée avec goût. Vous pouvez y savourer les classiques de la cuisine de bodegon argentine; pizzas, pâtes, milanaises, bons morceaux de viande grillés ou en sauce.
Adresse : 2095, Av. Suárez

Los Campeones est la pizzeria incontournable du quartier. Installée sur Montes de Oca, non loin de la Plaza Colombia, elle a vu défiler des générations de gourmands depuis son ouverture en 1954 dans une ambiance populaire, où maillots de football côtoient anecdotes de barrio.
Adresse : Av. Montes de Oca 856.

Où voir un spectacle

Los Laureles vous offre l’expérience unique d’une de ces milongas intemporelles où esprit de quartier et passion du tango créent une atmosphère magique. Vous dégustez les spécialités un peu améliorées de  bodegones, cantines populaires, dans un lieu tout à la fois convivial et hors du temps. Attention, lieu puissamment envoûtant; vous ne pourrez vous empêcher d’y retourner encore et toujours…
Adresse : Iriarte 2290

Señor Tango, dans un tout autre style, vous permet d’admirer la virtuosité du tango de scène, dans une salle connue pour des tango show qui justifient un prix élevé par des prestations très spectaculaires.On y perd peut être en authenticité ce qu’on y gagne en esbroufe.
Adresse : Hipólito Vieytes 1653