Parcs naturels du Nord-Ouest, Argentine

Salta et Jujuy

Parc national Los Cardones (Salta)

Le Parc national Los Cardones, créé en 1996, s’étend sur 65 000 hectares entre 2 700 et 5 000 m d’altitude, au centre-ouest de la province de Salta. La végétation dominante est le cactus candélabre, qui étire ses bras au milieu de la végétation rase de la Puna. A l’époque précolombienne, cette région était un carrefour important, traversé par des bergers et leurs troupeaux et par un réseau routier construit par les Incas. Le parc protège aussi un patrimoine paléontologique : les scientifiques réalisent actuellement des études sur des traces de dinosaures datant de 70 millions d’années.

Quebrada de Humahuaca (Jujuy)

L’Unesco a inscrit la Quebrada de Humahuaca au Patrimoine mondial de l’humanité en 2003, pour des raisons culturelles et naturelles. Le paysage de cette vallée, avec ses montagnes multicolores, est ainsi considéré comme remarquable et à protéger.

Laguna de los Pozuelos

Dans la Puna du nord de la province de Jujuy, ce monument naturel a été créé en 1981 sur 15 000 hectares pour conserver le riche écosystème du lac Pozuelos, et notamment les oiseaux. La Laguna de Pozuelos fait aussi partie de la Convention de Ramsar, traité international pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides, et du réseau mondial de la biosphère de l’Unesco.

Parc national El Baritú (Salta)

Créé en 1974 sur 72 000 hect., Baritú est le seul parc tropical d’Argentine. Il protège plusieurs espèces en voie d’extinction comme le yaguareté et aussi le puma, l’ocelot, le tapir… dans une forêt humide et difficile d’accès.

Parc national El Calilegua (Jujuy)

Ce parc, créé en 1979, conserve sur 76.320 hect. l’écosystème d’un secteur représentatif de la forêt des Yungas. Plusieurs rivières de la région ont leur source dans le Parc national  El Calilegua. La faune et la flore sont particulièrement abondantes dans ce climat humide. Des communautés koyas et guaranis sont associées au programme de conservation. En 2002, l’Unesco a intégré les Yungas au réseau mondial de la biosphère, sur toute la superficie de cette forêt pluvieuse qui s’étend sur les provinces de Salta et Jujuy. Il s’agit d’un écosystème exceptionnel, qui concentre près de la moitié de la biodiversité de l’Argentine.

Parc national El Rey (Salta)

Ce parc créé en 1948 sur 44 162 hect. est l’un de ceux qui protègent le riche écosystème de la forêt des Yungas, à une centaine de km de Salta.

Monument naturel Taruca

Le taruca (hippocamelus antisensis) est l’une des deux espèces de la famille des cerfs andins, la plus menacée aussi. De petits groupes survivent en altitude dans les provinces de Salta, Jujuy, Tucumán, Catamarca et La Rioja. L’Argentine en a interdit la chasse et l’a déclaré monument naturel.

Monument naturel Yaguareté

Le yaguareté (panthera onca), de la famille du jaguar, est le plus grand félin d’Amérique. La destruction de son habitat et la chasse l’ont décimé et il ne reste aujourd’hui que quelques spécimens dans les provinces de Salta, Jujuy, Misiones, Santiago del Estero, Chaco et Formosa.