Voyage de 15 jours, 2 semaines en Argentine. Circuit & séjour

Voyage de 2 semaines en Argentine

Nous vous aidons à choisir les régions d’Argentine qui rendront votre séjour inoubliable.

Si vous disposez de deux semaines pour découvrir l’Argentine, il est préférable de ne pas tenter de tout voir en un seul voyage pour éviter de s’épuiser dans les transports. Nous vous suggérons plutôt deux circuits complémentaires, à réaliser successivement pour de ne pas perdre une miette des paysages argentins. Cette stratégie présente en outre le grand avantage de pouvoir choisir la meilleure période pour chacune des régions. On peut ainsi choisir d’explorer le nord lors des mois compris entre mai et novembre pour le premier voyage en Argentine, tandis qu’on optera préférablement pour le sud entre novembre et avril, lors d’une seconde visite.

Le Nord offre une mosaïque de paysages très différents, du Noroeste désertique et minéral aux spectaculaires chutes d’Iguazú au milieu d’une végétation tropicale exubérante. L’immensité des sites vous permet de profiter pleinement de votre visite en dépit de la haute fréquentation touristique. Pour s’économiser un détour inutile par la capitale, il existe cinq vols directs par semaine entre le Noroeste argentin et Iguazú. Profitez d’être dans le nord est du pays pour faire un tour aux missions jésuites de la province argentine de Misiones, que vous pouvez compléter par un crochet au sud du Paraguay. Si vous appréciez la nature à l’état sauvage, vous pouvez consacrer un peu de temps aux Esteros del Iberá situés plus au sud de la province de Misiones. Il s’agit d’une immense zone de savane, lagune et marais où l’on observe une nombreuse faune exotique, dont 350 espèces d’oiseaux.

Le Sud exerce une véritable fascination via les récits de voyages qui entretiennent les mythes de la figure du gaucho, de l’immensité patagonne, du bout du monde… En vous rapprochant de la Cordillère des Andes, vous arrivez à la Patagonie des Lacs qui vous accueille avec ses paysages riants et apaisants, entre lacs et forêts natives. Vous mettez cap vers le sud, et vous voilà en Patagonie des Glaciers, au pied de sublimes sommets que vous n’auriez cru accessibles qu’après des semaines d’escalade ! Si vous continuez dans la même direction, vous atteignez le Parc de Terre de Feu, où la faune australe vous dépaysera totalement. Pour compléter l’observation d’animaux et oiseaux, vous pouvez faire aller plus à l’est sur la route du retour pour longer la Péninsule Valdès réputée particulièrement pour ses baleines.

Pour les indécis, ou ceux qui veulent goûter un peu à tout en deux semaines, il est aussi possible de faire 2 voyages en 1 avec une combinaison de quelques uns des éléments décrits ci-dessus, pour le nord et pour le sud. Nous vous recommandons alors de choisir les saisons du printemps ou de l’automne. Vous pouvez par exemple décider d’atterrir à Buenos Aires, repartir aussitôt pour le Noroeste puis prendre un vol direct pour Iguazú. Il vous reste alors juste assez de temps pour mettre le cap sur El Calafate au sud, avant de rentrer à Buenos Aires.

Nous recommandons fortement de toujours compter au minimum deux nuits à Buenos Aires, une au début et une à la fin du séjour. Cela donne une marge de manœuvre pour tout imprévu regardant votre vol international, et vous donne l’opportunité de découvrir cette ville à l’architecture contrastée.

Voilà des exemples de circuits, pour rentabiliser au maximum le temps passé dans le pays sans perdre en qualité de voyage. Vous pouvez sans problème faire se succéder Buenos Aires, le Noroeste, Iguazú, El Calafate et même ajouter Torres del Paine, à condition de ne pas passer plus de 2 nuits à Iguazú. Pour le Noroeste argentin, il faut au minimum passer 5 nuits sur place entre Salta, Cachi, Cafayate et Purmamarca. Si vous disposez de moins de temps, il est préférable de choisir entre la province de Jujuy et celle de Salta.

Notre conseil : rester trois nuits au même endroit permet d’avoir 2 journées pleines sur place, et de ne pas perdre trop de temps dans les transferts et bagages. Pour les sites riches en faune, vous vous assurez ainsi qu’un impondérable climatique ne vous empêchera pas de sortir.

Pour accéder aux Esteros del Iberá, il faut compter 4 à 5 heures de 4×4 depuis Posadas. Une fois arrivés, laissez-vous bercer par le chant des oiseaux et les parfums de la flore sauvage. Sur la péninsule de Valdès, vous pouvez profiter de la faune terrestres, marine, aviaire et de l’excursion de baleines. A El Calafate, vous dédiez vos journées aux deux excursions incontournables : le glacier Perito Moreno et l’excursion nautique sur le lac Argentino. A Ushuaia, le plus intéressant est aussi de prendre le bateau, pour s’approcher de la faune marine et du phare du bout du monde. Enfin, à Torres del Paine, deux journées ne sont pas de trop pour randonner entre glaciers et montagnes. Pour Iguazú, il est mieux de compter trois nuits, même s’il est possible de tout voir avec deux nuits sur place, si les horaires de vols entre Salta et Iguazú concordent.