Guide de voyage péninsule Valdés

Notre agence de voyage locale vous propose l’essentiel de l’information touristique sur la Péninsule Valdés.

Géographie et climat dans la péninsule Valdés

Peu d’endroits au monde permettent d’observer autant d’animaux dans leur habitat naturel comme la péninsule Valdés. Un sanctuaire de la nature si exceptionnel qu’il a été déclaré Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1999. Un seul village, Puerto Pirámides, sur ce plateau découpé de 4.000 km² balayé par les vents de Patagonie. Quand les voyageurs s’en vont, la presqu’île revient à la nature, aux mammifères marins et aux oiseaux qui s’y réfugient le long de 110 km de côtes ouvertes sur l’Atlantique et 150 km le long des golfes Nuevo et San José.

La rencontre de courants chaud venant du Brésil et froid des Malouines assure des conditions maximales pour la nourriture et la reproduction des animaux. La péninsule Valdés se convertit ainsi en une gigantesque maternité pour les baleines, les éléphants de mer, les lions de mer, les oiseaux…

La péninsule Valdès est ponctuée par quelques villes dans un environnement préservé. En venant de la ville de Puerto Madryn, à 77 km, il faut traverser l’isthme pour rentrer dans le parc. Le village de Puerto Pirámides se situe au sud, sur le golfe Nuevo, c’est le point de départ des bateaux d’observation des baleines. À la pointe sud, Punta Delgada avec ses éléphants et lions de mer, au pied du phare. Les manchots élisent domicile sur la côte Atlantique en remontant vers la Caleta Valdés, au nord, une langue de graviers qui constitue un refuge pour les éléphants de mer. Tout au nord, Punta Norte et son immense colonie d’éléphants et lions de mer. Retour par le golfe San José jusqu’à l’île aux oiseaux, interdite d’accès à l’homme mais que l’on peut observer depuis la côte.

Le climat est sec sur la péninsule. Les températures descendent largement en dessous de 0° la nuit en hiver pour un maximum de 15° la journée. Les nuits restent fraîches en été mais les journées peuvent être très chaudes (près de 40°). Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire de la péninsule Valdés

La péninsule Valdés a été « découverte » par la couronne espagnole à la fin du XVIIIe siècle, quand le roi décide de peupler la Patagonie, quasi inexplorée. Une petite colonie est fondée en 1779, un fortin construit, qui sera détruit par les indiens Ahonikenk en 1810. La péninsule n’intéresse personne, à part quelques pionniers qui exploitent les salines, jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle. Les premières mesures de protection de l’environnement ont été prises en 1967 avec la création d’une réserve sur une partie de la presqu’île. Elle a ensuite été étendue et la péninsule constitue aujourd’hui une aire protégée sous juridiction de la province.

Que voir sur la péninsule Valdés ?

Puerto Madryn est la ville la plus proche de la péninsule Valdés et aussi la plus agréable avec son front de mer et une large gamme de services touristiques. C’est aussi un important centre de plongée sous-marine. Ne pas manquer l’Ecocentro, qui se trouve à 3 km de la ville au bord de la mer. C’est un intéressant centre d’interprétation sur l’océan, la faune marine et la protection de l’environnement. Vue sur le golfe et les baleines exceptionnelle.

L'Île aux oiseaux

Cormorans, pigeons antarctiques, outardes, cygnes à cou noir, flamants, mouettes, huîtriers, hérons… Des centaines de milliers d’oiseaux marins ont choisi comme lieu de reproduction cette île du golfe San José, entre la Péninsule Valdés et le continent. La petite chapelle blanche commémore la première colonie espagnole en 1774. Il est interdit d’accéder à cette réserve ornithologique mais on peut observer facilement les oiseaux depuis l’isthme. Antoine de Saint-Exupéry, qui a survolé cette région pendant quinze mois pour l’Aéropostale, se serait inspiré de la forme de cette île pour le dessin du boa qui digère un éléphant, dans le Petit Prince.

La Punta Norte

Punta Norte, sur la Péninsule Valdés, regroupe une énorme colonie d’éléphants de mer, le plus imposant des membres de la famille des phoques. Ils viennent chaque année à partir d’octobre mettre bas dans la péninsule. Les petits naissent avec une fourrure noire, qui les protège jusqu’à la première mue. Les mâles constituent des harems, qu’ils défendent en se battant et en rugissant de façon impressionnante grâce à leur trompe, qui fait caisse de résonance. Les oiseaux affluent sur la plage pour se nourrir de placenta mais les orques, eux, tentent d’attraper les bébés des éléphants et lions de mer qui apprennent à nager. La chasse de ce prédateur constitue un spectacle fascinant.

La Caleta Valdés

Cette longue plage de graviers, à l’est de la Péninsule Valdés, est une véritable maternité d’éléphants de mer, comme Punta Norte. Un sentier longe la plage et permet de les observer d’assez près. Ils peuvent rester ainsi pendant trois mois, sans se nourrir, mais ils ont une épaisse couche de graisse, accumulée pour se protéger du froid et résister aux jeûnes. L’éléphant de mer passe en réalité la majeure partie de son temps dans l’eau, plongeant pour se nourrir de poissons et calmars. Longue de 35 km, la Caleta Valdés avance en permanence. Les scientifiques pensent qu’elle pourrait se fermer d’ici à 2022, car c’est la terre qui gagne sur la mer et non le contraire.

La Punta Delgada

Punta Delgada, au sud de la Péninsule de Valdés, est encore un paradis pour les éléphants et les lions de mer. Ceux-ci, appelés lobos de mar en espagnol, font partie de la famille des otaries, en l’occurrence l’otarie à crinière (seul attribut des mâles). Ce mammifère amphibie peut plonger jusqu’à 60 m de profondeur pour aller chercher sa nourriture. Ils viennent faire leurs petits en été, en Décembre-Janvier. L’otarie, contrairement au phoque, a des oreilles externes et peut se maintenir sur ses nageoires frontales, ce qui lui donne sa démarche si caractéristique. Elle a aussi de grands yeux tristes.

Le Centre d'interprétation de la faune de Valdès

Le Centre d’interprétation de la faune de Valdès offre un excellent support pédagogique pour apprendre à identifier les oiseaux et mammifères marins qui font la renommée de la région. Il y a aussi un second centre d’interprétation sur les oiseaux à 6 km de piste, juste en face de l’île aux oiseaux dans le golfe San José.

Faune et animaux marins dans la péninsule Valdès - Baleines, éléphants de mer, manchots

Ski cerro Catedral Baleine franche australe : voir notre dossier spécial
C’est le plus grand mammifère de la planète. Classée Monument naturel par l’Argentine, la baleine vient s’accoupler et mettre bas autour de la Péninsule Valdés tous les ans. Plus précisément la baleine franche australe, une espèce à fanons, qui a choisi ces eaux tempérées et peu profondes pour un rassemblement unique au monde. Un must pour les amateurs de safari animalier. Les meilleurs points d’observation sont : depuis le bateau qui part de Puerto Pirámides et depuis l’observatoire de Punta Flecha.

Éléphant de mer

Ski cerro Catedral Eléphants de mer : ce gros phoque doit son nom au mâle, qui a des narines en forme de trompe, et une taille respectable: 4 mètres de long et 2 tonnes. L’éléphant de mer est aussi un remarquable plongeur, allant chercher sa nourriture dans les profondeurs. Les femelles viennent mettre bas dans la Péninsule de Valdés à partir de Septembre. Pendant cette période, les éléphants de mer restent sur la plage sans manger, puisant dans leurs réserves. Le rugissement du mâle, quand il défend femelles et petits, est impressionnant. Les plus importantes colonies sont: Punta Norte, Caleta Valdés et Punta Delgada.

Ski cerro Catedral Lions de mer : le lion de mer ou otarie à crinière (lobo marino en espagnol) est un mammifère vivant en colonie qui élit domicile sur la terre ferme de la Péninsule de Valdés pour se reproduire et faire ses petits. Il doit son nom au mâle, qui arbore une crinière et pousse des rugissements dignes du lion. Les plus importantes colonies sont: Punta Delgada.

Ski cerro Catedral Orques : comme la baleine, l’orque est un cétacé, et comme le requin, il a une nageoire dorsale. C’est aussi un prédateur muni de dents, qui vient dans la péninsule Valdés pour s’attaquer aux petits lions ou éléphants de mer en simulant un échouage sur la plage pour tromper la vigilance des adultes. Le meilleur point d’observation : Punta Norte.

Ski cerro Catedral Dauphins : trois sortes de dauphins peuvent être observés dans la péninsule: le dauphin obscur (lagenorhynchus obscurus), le dauphin commun (delphinus delphis) et le dauphin de Commerson. C’est l’Argentine qui compte la plus importante population de dauphins de Commerson au monde, qui se caractérisent par leur petite taille et leur couleur : corps blanc, tête et nageoires noires.

Ski cerro Catedral Manchots de Magellan : ne pas manquer l’excursion à Punta Tombo pour voir l’extraordinaire colonie de manchots de Magellan, ce curieux oiseau qui ne vole pas. Ils arrivent chaque année à partir de septembre pour faire leurs petits.

Ski cerro Catedral Oiseaux : cormorans, pigeons antarctiques, outardes, flamants, mouettes, huîtriers, hérons… Des milliers d’oiseaux migrent chaque année vers la Péninsule de Valdés, et en particulier sur l’île aux oiseaux, dans le golfe San José.

Saisons pour se rendre sur la péninsule Valdés

Période d’observation des baleines franches australes: de juin à mi-décembre. Meilleurs mois: septembre à octobre.
Période d’observation des éléphants de mer: toute l’année. Meilleurs mois: janvier à mars.
Période d’observation des lions de mer: toute l’année. Meilleurs mois: décembre à mars. Période d’observation des orques: de octobre à novembre et de février à avril.
Période d’observation des dauphins: octobre à mars. Meilleurs mois: janvier à février.
Période d’observation des manchots de Magellan: septembre à mars.

Hôtels et estancias, logements près de la péninsule Valdés

L’estancia Rincon Chico à Punta Delgada est un coin de lande et de mer dépaysant par son éloignement et sa tranquilité. Les propriétaires connaissent les moindres recoins de leurs 16 km de côte où vit un bel échantillon de faune locale (éléphants de mer, guanacos, chevaux, merinos….)

L’estancia La Ernestina est située dans un environnement unique, d’où l’on peut profiter au maximum de la faune marine qui fait l’originalité de la région.

El Faro de Punta Delgada à Punta Delgada est une expérience à part entière; éloigne de 70 km de toute zone urbaine, sans électricité de jour, il invite à se laisser dépayser, en visitant son phare toujours en activité, sa plage et ses loups de mer.

Restaurants : où manger sur la péninsule Valdés ?

À Punta Norte, l’estancia San Lorenzo offre un bon restaurant, où l’atmosphère chaleureuse rivalise avec la fraîcheur des produits. Une bonne adresse pour les gourmets dont l’appétit est ouvert par les promenades dans la région.

À Caleta Valdes, le Parador La Elvira est une excellente option gastronomique. Vous pourrez y déguster les nombreuses spécialités patagones, notamment une belle carte de pêche, dans un décor élégant.

Le restaurant du Faro de Punta Delgada est aussi un lieu agréable pour se rassasier après une longue observation de la faune, une fois l’estomac creusé par l’air marin.

Gastronomie : que manger près de la péninsule Valdés ?

Coquillages, crustacés et poissons : Puerto Madryn est une importante région de pêche et l’occasion de déguster les produits de la mer, pas si courants dans la cuisine argentine.

Agneau (cordero en espagnol) grillé entier au feu de bois dans de grandes parrillas verticales : la Patagonie est une grosse région productrice de mouton et quelques estancias font de l’élevage sur la Péninsule de Valdés.

Spécialités galloises : thé, tarte noire, scones et autres pâtisseries.

Vin de Patagonie : la région de production se situe sur le versant andin, à Neuquén et Río Negro, mais c’est l’occasion de goûter les nouveaux vins de Patagonie.

Transports : comment se rendre sur la péninsule Valdés ?

Puerto Madryn, la ville la plus proche de la Péninsule Valdés, se situe à 1.300 km de Buenos Aires, dans la province de Chubut. Mais c’est la ville de Trelew, à 65 km au sud de Puerto Madryn, qui offre les meilleurs réseaux de communication.

Avion : les compagnies Aerolíneas Argentinas et Lade assurent des vols quotidiens entre Trelew et Buenos Aires, ainsi qu’avec Río Gallegos, Ushuaia, Córdoba, Mendoza. Un service de bus assure la liaison entre l’aéroport et Puerto Madryn.

Bus : de nombreuses compagnies de bus relient Trelew aux principales villes argentines. Pour Buenos Aires, compter au moins 18h de voyage.

Environs de la péninsule Valdés : Punta Tombo, paléontologie, Gaiman

Punta Tombo et les manchots de Magellan : à 175 km au Sud de Puerto Madryn, la visite à Punta Tombo est un incontournable pour tous les amoureux de la nature et des animaux. Cette plage accueille la plus grande colonie au monde de manchots de Magellan, qui viennent chaque année retrouver leur nid pour faire leurs petits, qui naissent à partir de Novembre. Un véritable spectacle.

Musée paléontologique Egidio Feruglio de Trelew : c’est en Patagonie qu’ont été découverts les plus grands dinosaures, une des régions les plus intéressantes au monde pour la paléontologie. Le musée de Trelew propose de retracer l’histoire du règne des dinosaures et expose de nombreux fossiles, dont l’epachtosaurus sciuttoi, le plus complet des titanosauridés. Près de Gaiman, le Geoparque Bryn Gwyn permet de voir des fossiles préhistoriques dans une exposition à ciel ouvert.

Gaiman et ses traditions galloises : Gaiman est la localité qui a le mieux conservé la culture de ses fondateurs, perdue à Puerto Madryn ou Trelew. On peut encore voir la première maison en bois construite en 1874 ou prendre le thé à la galloise.

Comme Trelew ou Gaiman, Puerto Madryn a été fondée par des Gallois, en 1865, dans une région aride inhabitée, appartenant aujourd’hui à la province du Chubut. Elle s’est convertie en ville industrielle et de pêche, ouverte aux nombreux visiteurs qui viennent découvrir la péninsule Valdés.