Inti Raymi, la Fête du Soleil, en Argentine

Inti Raymi, ou Fête du Soleil

Chaque année au moment du solstice d’hiver les communautés indiennes du Nord de l’Argentine célèbrent l’Inti Raymi.

fete inti raymi jujuy
																  															  

L’Inti Raymi est la Fête du Soleil, qui célèbre le solstice d’hiver chaque 21 juin, et marque l’entrée dans une nouvelle année juste après la nuit la plus longue. La cosmogonie andine y voit un moment clé où un cycle est bouclé, d’où naît le suivant selon le calendrier quechua-aymará. Ce jour est aussi fêté en Bolivie, au Paraguay et jusqu’au Guatemala, en Équateur et en Colombie.

Des vestiges archéologiques prouvent que cette tradition andine remonte au moins à la civilisation inca. Les Indiens du Tahuantinsuyu (quatre régions du soleil) se retrouvaient autrefois à l’Inti Huasi (temple du soleil) pour une immense ode à l’espérance de la nouvelle année et l’unité de la communauté. Aujourd’hui la Fête du Soleil renaît, après avoir été interdite par les colons espagnols pendant des siècles pour paganisme.

fete inti raymi humahuaca nord ouest argentin
																															

Les communités indigènes qui fêtent le plus l’Inti Raymi sont celles du Nord de l’Argentine; du Chaco, de Formosa, de Salta, de Tucumán, de La Rioja et de Catamarca. Les habitants de la Quebrada de Humahuaca se réunissent ainsi à Huacalera, à 100 km de San Salvador de Jujuy. Les festivités ont lieu autour du monolithe qui marque l’emplacement du tropique du Capricorne. Dans le village de Palpala, les festivités se concentrent sur la Place des origines, sous la houlette des organisations communautaires indigènes. Même si le ministère du tourisme et la maison régionale de Catamarca font la promotion de cette fête, il est essentiel de respecter la démarche spirituelle des pèlerins locaux, pour qui ces rituels ont une valeur cruciale pour l’année à venir.

inti raymi fete du soleil argentine
																  															  

Toute la nuit, des danses et des festins se succèdent au son des tinka mullo (conques marines) et des cris de joie traditionnels Jallalla, Yasurupai et Muranta. Toutes sortes de réjouissances sont organisées pour recevoir comme il se doit le nouveau cycle solaire. Certains offrent aussi des sacrifices à Wiracocha (créateur de l’univers) pour encourager sa prodigalité pour cette nouvelle saison, concernant les récoltes agricoles, le travail et la santé. Les cérémonies incluent aussi des représentations des mythes fondateurs en costumes traditionnels. Les Imillas (jeunes filles) invitent à partager la chicha (boisson andine à base de maïs). Les warmis (femmes) servent de la viande grillée accompagnée de muti (maïs cuisiné avec des pommes de terre et du fromage).

inti raymi argentine
																															

Les indigènes se réunissent au petit matin autour de prières et d’offrandes au Tata Inti, (père-soleil), pour qu’il réchauffe et apporte la vie à la Pachamama (terre-mère). Quand les premiers feux de l’aube franchissent la barrière des montagnes, tous se tournent vers le soleil. Ils lèvent les bras vers le ciel pour accueillir pleinement l’énergie cosmique du soleil, et faire le plein de force et vitalité.