Visite d’Esquel, Patagonie Nord Argentine

Découvrez notre guide de voyage sur la Patagonie et l’Argentine.

Géographie et climat d'Esquel

Fondée par des gallois au début du XXe siècle, la petite ville d’Esquel est située dans un cadre naturel splendide, dans la province du Chubut, à la limite Sud de la Patagonie Nord et de la région des Lacs. Elle se trouve à 296 km au sud de San Carlos de Bariloche, et à 163 km de El Bolsón.

La vallée environnante, verdoyante en été et enneigée en hiver, est située entre la cordillère des Andes à l’Ouest et les steppes désertiques de la Patagonie à l’Est. 36.000 habitants (2011) peuplent la petite ville, mais pendant les vacances estivales des argentins, à savoir en janvier et février, la population d’Esquel devient bien plus importante avec de nombreux touristes en villégiature.

Lac Futalaufquen, Puerto Limonao, Esquel

Connue pour la station de ski La Hoya et le Parc National Los Alerces à proximité, Esquel est aussi le lieu propice à la randonnée dans les contreforts andins de l’Ouest de la province. La ville est parcourue par l’Arroyo (le ruisseau) Esquel, affluent du Río Percey, lui-même affluent du Río Futaleufú. En outre, d’importantes et charmantes estancias sont parsemées aux alentours d’Esquel. Enfin, Esquel a abrité la gare la plus méridionale et le terminal du célèbre petit train à vapeur La Trochita.

Le climat de la région est caractérisé par des étés (novembre à mars) tempérés et doux, qui ne connaissent pas vraiment de grosses chaleurs, et des hivers (juin à septembre) relativement froids et humides. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire d'Esquel

Au départ, la zone était habitée par les populations indiennes, comme les Tehuelches, Chulilaken ou Mapuches. D’ailleurs, Esquel signifie chardon en Mapuche, en référence à la flore environnante.

Ensuite, en 1865, la région au Sud du Chubut connu l’immigration de colons gallois, en quête de terrains fertiles. Au fil du temps ils investirent plus de lieux et édifièrent plusieurs villes dont Rawson, Trelew ou Gaiman. C’est au début du XXe siècle, en 1906, que la commune d’Esquel fut officiellement fondée, conjointement à l’arrivée du télégraphe.

Esquel fut aussi réputé pour sa gare ferroviaire, qui accueille toujours la ligne de La Trochita, l’ancien Express de Patagonie, aujourd’hui attraction touristique et transport pour les habitants de la région. Avec une moyenne de croisière de 45 km/h (et des pointes à tout de même 60 km/h…), La Trochita effectue un trajet qui va d’Esquel à El Maitén.

Malgré quelques péripéties qui ont failli lui coûter sa suppression, ce célèbre petit train fonctionne toujours, notamment grâce aux subventions de la ville d’Esquel et du gouvernement des provinces de Chubut et Río Negro.

Fêtes et événements à Esquel

Fiesta Nacional del Tren a Vapor – mi-février : les manifestations ont lieu à El Maitén. C’est l’occasion de prendre place à bord du fameux train La Trochita, qui fait la liaison Esquel-Maitén, et de participer aux différentes activités organisées : promenades à cheval, expositions de photos autour des chemins de fer, trekking dans les canyons environnants, matchs de football ou encore diverses animations menées par des organisations provinciales et locales.

Semana de Esquel – février: pendant une semaine, Esquel va vivre au rythme de nombreuses manifestations pour célébrer la fondation de la ville. Au programme, des animations toutes plus variées les unes que les autres, comme l’organisation de tournois de basket de rue, des spectacles musicaux tous styles confondus (hip-hip, cumbia etc…), des représentations de groupes folkloriques, des œuvres théâtrales ou encore des défilés de chars, musiciens, et gens déguisés.

Fiesta Nacional de esquí – mi-septembre : à la station de ski La Hoya. L’événement se compose d’une foire artisanale qui met à l’honneur les produits régionaux et artisanaux de la région, de spectacles d’artistes locaux, d’une course de garçons de café (avec leur plateau) dans les rues d’Esquel, de l’élection de la reine du festival et d’une descente en torches.

Musées et monuments : que visiter à Esquel ?

Musée historique de Leleque : situé dans l’estancia de Leleque, dont la famille Benetton est propriétaire, le musée se trouve à 75 km au nord d’Esquel, dans le hameau de Leleque, en bordure de la Route Nationale nº40. Le lieu a ouvert ses portes en 1998, et retrace l’histoire de la Patagonie, de la période préhistorique à aujourd’hui. Il abrite des collections qui abordent les thématiques suivantes : les peuples indigènes, la rencontre des deux mondes, la colonisation, et l’époque pionnière. On peut y découvrir d’anciens écrits, des photographies, des armes, et d’autres objets historiques. Le musée est ouvert de 11h à 17h tous les jours sauf le mercredi.

La gare ferroviaire : elle abrite un petit musée du train, mais elle représente surtout l’endroit idéal pour assister à une arrivée ou un départ du célèbre train la Trochita, qui, avec ses wagons en bois, créé un spectacle d’un charme pittoresque exceptionnel.

La Laguna la Zata : elle se trouve à 5 km de Esquel (compter environ 1h30 de marche). La lagune paisible est encadrée par les montagnes et une riche flore, donnant un très joli cadre bucolique à l’endroit.

Le village d’Esquel est particulièrement propice aux activités de plein air comme : le VTT (dans les chemins et collines avoisinantes), le ski, à la station la Hoya en hiver, la pêche (surtout de novembre à fin avril dans les lacs et les rivières de la région environnante), ainsi que la randonnée en montagne.

Gastronomie : que manger à Esquel ?

Agneau de Patagonie (cordero patagónico) : impossible de ne pas goûter LA spécialité de Patagonie. Le plus souvent, l’agneau est grillé à la parrilla (barbecue), en croix, mais on le prépare aussi au four et en sauce. On mange l’agneau avec des pommes de terre rôties à Esquel.

Le chocolat : spécialité patagonne par excellence. Esquel ne déroge pas à la règle : on trouve dans le village plusieurs boutiques dans lesquelles on peut acheter du chocolat, souvent fabriqué de manière artisanale.

La truite: ce poisson peuple les rivières de Patagonie, et certains spécimens peuvent peser jusqu’à 10 kg. De nombreux restaurants de la ville proposent des plats à base de truite.

Le puchero : sorte de pot-au-feu local, ce plat est très apprécié en hiver car très riche. Les ingrédients qui le composent sont : des morceaux de bœuf type ossobuco, de la saucisse et du boudin noir éventuellement, du maïs, des carottes, des pommes de terre, du céleri, du poireau, des herbes aromatiques et des pois chiches.

Restaurants : où manger à Esquel ?

Casa Grande : le cadre de ce restaurant est très sobre mais on peut lui concéder une certaine élégance. Les lustres en bois participent à créer un cadre singulier, dans ce lieu spécialiste de la cuisine patagonne. Le sanglier, la truite, et l’agneau font partie des plats typiques de la maison.

Parrilla la Barra : cette adresse est assez pratique: ici, on accepte les cartes bancaires (ce n’est pas le cas de tous les établissements de la ville), et le service est rapide. L’ambiance y est très populaire, la cuisine est bonne et les portions sont généreuses. L’établissement est réputé pour son excellente viande.

Cumbres Blancas : restaurant chic à l’ambiance raffinée, Cumbres Blancas bénéficie d’une salle charmante, avec ses bois blonds et ses grandes baies vitrées. Succulente, la cuisine sert les plats patagons traditionnels comme la truite, et l’établissement est riche d’une cave à vins bien fournie.

Bars et peñas : où sortir à Esquel ?

El Bodegón : cet établissement est apprécié des visiteurs et des locaux, notamment car il est très bien placé dans le village. C’est aussi un bon endroit pour se réunir entre amis ou boire un verre en écoutant de la musique. Des concerts live de jazz, blues et rock sont organisés en fin de semaine.

Wilkinson : ce pub à l’ambiance irlandaise sert des bières du monde entier. Des bougies, des tables en bois et une ambiance design définissent l’atmosphère de ce lieu. A goûter : la bière  » Negra del Bolsón « .

Bar Argentino : dépendance de l’Hôtel Argentino, le bar Argentino se situe dans un édifice datant de 1916, et abrite des vestiges et des sculptures en tous genres. Le charme de ce lieu réside dans le fait que c’est le bar de référence pour les gens du coin. Salle de billard à disposition.

Shopping : qu'acheter à Esquel ?

Esquel est un bon endroit pour faire du shopping : plusieurs boutiques vous proposent des produits et des objets artisanaux, comme la Casa de Esquel, la Casa Logacio ou encore Taller Mamull Kaman, et des gourmandises locales telles les tiendas Ahumadero las Piedras ou Aiken Dulces Regionales.

Braese : cette chocolaterie fabrique ses produits de manière artisanale, selon une technique allemande, héritée de l’immigration passée. On trouve, dans cette boutique gourmande, des chocolats, des sucreries, ainsi que des liqueurs de fruits de la région.

Hôtels et estancias : où se loger à Esquel et ses environs ?

Notre sélection d’hôtels à Esquel et ses environs:

À Esquel :

Hôtel Las Bayas : cet hôtel boutique de charme allie à merveille son architecture avec l’environnement naturel avoisinant. L’ambiance est intimiste, élégante et chaleureuse, les chambres sont spacieuses et ont été décorées avec raffinement. Quant à la cuisine du restaurant, elle est traditionnelle et excellente.

Hostería Angelina : rien d’extravagant dans ce petit établissement hôtelier, mais dont le charme est manifeste. Bien tenu, propre et confortable, l’hôtel bénéficie d’une situation idéale dans Esquel. Une jolie fontaine se tient dans la cour et le petit-déjeuner est particulièrement complet et copieux (fromage, jambon, gâteaux, pains, spécialités patagonnes, meringues…).

À Río Pico :

Estancia Tres Valles : ce parc de 7.000 hectares, en pleine Patagonie, aux pieds de la Cordillère des Andes, ne manque pas de charme. Les chambres ont vue sur le lac et la montagne, et bénéficient d’une terrasse privée pour profiter pleinement du paysage environnant. Vous dégusterez au restaurant des plats patagons délicieux, et vous pourrez vous adonner à la pêche, l’activité reine de la région.

Transports : comment se rendre à Esquel ?

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusqu’à Esquel :

En avion : l’aéroport d’Esquel se trouve à 20 km à l’Est de la ville, par la route 40. La compagnie aérienne nationale Aerolíneas Argentinas fait la liaison entre Bariloche et Buenos Aires plusieurs fois par semaine.

En bus : Esquel se trouve à 296 km au sud de San Carlos de Bariloche, et à 163 km de El Bolsón. La gare routière d’Esquel est proche du centre et bien organisée (de nombreux services existent sur place). Les trajets sont fréquents vers Bariloche, notamment avec la compagnie Vía Bariloche et Don Otto.
En outre, il y a un départ quotidien pour Comodoro Rivadavía, El Bolsón, Neuquén, Puerto Madryn, Río Gallegos et Trelew.

En voiture : si vous venez du nord il vous faudra emprunter la Route Nationale 40, pour arriver à Esquel, depuis le Sud, la route 40 puis 259, et depuis l’est, la route 25 puis 40.

Dans les environs d'Esquel

Parc National Los Alerces : le Parc se trouve à 50 km au Sud-ouest d’Esquel. Connu pour ses magnifiques spécimens d’alerces (arbres très hauts), il a été créé en 1937 afin de protéger une flore particulièrement incroyable. Plusieurs sentiers et itinéraires de randonnées permettent de découvrir certains trésors du lieu.
A ne pas manquer : l’Alerzal Milenario, un bois constitué d’alerces dont certains peuvent atteindre jusqu’à 50 m de hauteur et sont âgés de plus de 3.000 ans. On y accède grâce à une excursion lacustre, au départ de Puerto Limonao et Puerto Chucao, avec un voyage en bateau sur le lac Menéndez, et une randonnée. Sur la route, vous admirerez le glacier Torrecillas, perché dans la montagne.

La Hoya : station de ski conviviale et bon marché, à seulement 13 km d’Esquel. La Hoya est certes plus modeste que la station de Bariloche, mais la neige y est de bonne qualité et elle abrite 24 pistes pour une longueur de 14 km au total (information mai 2012), tout de même. La saison hivernale s’étend de juin à octobre, et les magasins de ski et agences spécialisées font la liaison d’Esquel vers la Hoya. Très fréquenté par les argentins, ce lieu est propice à la randonnée pédestre et équestre en été.

Lac Puelo, El Bolsón

El Bolsón : refuge des hippies dans les années 1960, El Bolsón s’est déclaré quelques années plus tard zone non nucléaire et municipalité écologique. Dans une vallée fertile, les fermes de la commune produisent du houblon, de la bière, des fruits rouges et de l’artisanat, vendus deux fois par semaine dans une foire en plein air. Au pied du Cerro Piltriquitroón, El Bolsón se trouve également à quelques kilomètres du parc Lac Puelo sur la route 40 entre Bariloche et Esquel.

Forêts pétrifiées de Sarmiento :

Aussi appelé Don José Ormaechea, du nom de celui qui l’a découverte en 1927, ce site lunaire s’étend à une centaine de km à l’ouest de Comodoro Rivadavia. Il témoigne de la présence d’une grande forêt il y a plus de 60 millions d’années, qui fut recouverte par un marécage, dans lequel peu à peu la matière organique s’est transformée en minéral. On distingue aisément les nœuds du bois, et parfois même des fleurs ou des graines elles aussi pétrifiées.

Circuits passant par la ville d'Esquel

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie Nord, en passant par Esquel ou à proximité. Voici quelques exemples :

Circuit sur la route 40 : 38 jours exceptionnels pour une aventure unique, de l’Argentine tropicale à la Puna, en passant par la Route des vins et les lacs et glaciers de Patagonie. De Salta à Ushuaia, avec une incursion au Chili, sur la mythique Route 40.

Autotour San Martin de los Andes et Bariloche : 10 jours d’exception pour découvrir la région emblématique de la Patagonie. Il s’agit ici d’une rencontre unique avec la nature. Chaque décor est plus féerique que le précédent : cône volcanique blanc surplombant un miroir d’eau, torrents et eaux translucides, plages et forêts d’araucarias, cyprès de Patagonie et lenga.

Circuit thématique : trekking en Patagonie : 11 jours incroyables pendant lesquels vous domptez 2 géants mythiques qui se font face à 173 km de distance : le mont Tronador et le volcan Lanín. Deux ascensions de nature bien différente, deux sommets relativement accessibles, deux panoramas qui mettent l’âme en éruption.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine