Visite de Trelew, Patagonie Nord Argentine

Toutes les informations touristiques sur Trelew, authentique village aux traditions galloise, à proximité de la Péninsule Valdés.

Géographie et climat de Trelew

Dans la province de Chubut, au sud de la péninsule Valdés et dans le département de Rawson, Trelew est la ville la plus conséquente de la région. En effet, c’est un carrefour touristique et économique notable : point de passage majeur pour les visiteurs qui rayonnent aux alentours, Trelew, avec son chemin de fer et son aéroport, est aussi un pôle commercial important.
D’ailleurs, c’est l’industrie textile qui prédomine dans la ville : entre 80 et 90% de la laine produite en Argentine est industrialisée et commercialisée. Néanmoins, cette bourgade d’origine galloise est tranquille, peu fréquentée, dans cette zone où l’effervescence touristique règne pourtant en saison. Quelques 120 000 habitants peuplent Trelew.

À une vingtaine de kilomètres de l’océan Atlantique, et 65 km de Puerto Madryn, Trelew doit son nom à Lewis Jones, pionnier gallois qui joua un rôle important dans l’histoire et l’expansion du chemin de fer en Patagonie. En effet, tre signifie ville en gallois, et lew est le diminutif de Lewis. Le centre ville s’articule autour de la Plaza Independencia et l’on trouve la majorité des services dans les rues 25 de Mayo, San Martín et et sur l’Avenida Fontana.

Situé dans la vallée inférieure du río Chubut, région plutôt fertile, Trelew connaît un climat relativement tempéré et sec. En hiver, les températures oscillent entre 0 et 15ºC, mais le ressenti est bien souvent plus froid, alors qu’en été, il peut faire jusqu’à 35-40ºC en journée. Les nuits restent cependant fraîches. Au printemps et en automne, les températures varient entre 10 et 20ºC. Lorsque l’on visite Trelew, il faut quoi qu’il en soit toujours avoir avec soi des vêtements chauds : c’est impératif en hiver et cela peut être utile le reste de l’année, au moins pour les soirées et nuits fraîches. En été, prévoyez de quoi vous protéger du soleil. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Saisons pour observer la faune

Période d’observation des baleines franches australes : de juin à mi-décembre. Meilleurs mois : septembre à octobre.
Période d’observation des éléphants de mer : toute l’année. Meilleurs mois : janvier à mars.
Période d’observation des lions de mer : toute l’année. Meilleurs mois : décembre à mars. Période d’observation des orques : de octobre à novembre et de février à avril.
Période d’observation des dauphins : octobre à mars. Meilleurs mois : janvier à février.
Période d’observation des manchots de Magellan : septembre à mars.

Histoire de Trelew

L’histoire de Trelew est indubitablement liée à la colonisation galloise qui a eu lieu dans la région au XIXe siècle. En effet, en 1865, le navire Mimosa arrive dans le Golfo Nuevo, au nord de la ville. Les gallois à son bord fondent Puerto Madryn. Puis ces derniers descendent dans la vallée, s’installent dans cette zone fertile, développent l’agriculture et édifient la ville de Rawson.

À l’origine de Trelew : quelques fermes, appartenant aux colons Lodwig Williams, Peter Jones et Williams Jasiah. Ces derniers ont l’ambition de développer la vallée en créant notamment des axes commerciaux. La première idée est de commercialiser le blé produit à Trelew, de bonne qualité, mais sans moyens de liaison entre les autres villes de la région et du pays, les colons font face à une impasse.

C’est alors que vient l’idée de créer un lien ferroviaire entre Trelew et Puerto Madryn, pour rallier les deux zones. Le 20 octobre 1884, le projet est approuvé par les autorités du Pays de Galles qui instaurent une loi autorisant les travaux de construction d’un chemin de fer. Cela pourrait correspondre à la véritable naissance de Trelew. Le 25 mai 1889, le Ferrocarril Central Chubut est inauguré et la ville commence à se développer : les commerces se multiplient, la population augmente.

Jusqu’en 1903, Trelew dépend de la circonscription de Gaiman, un autre village gallois très proche, mais le 18 avril 1904, la ville devient indépendante et élit Williams Jones comme premier maire de Trelew. Enfin, la région accueille de nombreux immigrés espagnols et italiens. Aujourd’hui, la ville est un important centre industriel, grâce à son chemin de fer et à sa production textile, avec son travail de la laine.

Fêtes et événements à Trelew

El Certámen Internacional de Coros – septembre : l’un des événements les plus importants à Trelew. Ce festival culturel d’une semaine porte les traditions galloises et invite les habitants de la ville et des alentours à se réunir pour constituer des chorales. Il a pour objectif d’exprimer la paix, en un langage commun : celui du chant, et en particulier des chants choraux. Mixtes, d’hommes ou de femmes, les groupes de chanteurs représentent la culture galloise de la ville et promeuvent le chant choral.

Eisteddford del Chubut – octobre : une manifestation littéraire-musicale, qui met en valeur la poésie. Ce festival gallois s’articule autour de 3 événements majeurs : la nomination du meilleur poème en espagnol qui véhicule les valeurs régionales du Chubut, celle du meilleur poème libre d’interprétation (métrique et thème), et enfin celle du meilleur poème en langue galloise. La figure emblématique de la manifestation est le barde, un poète lyrique qui récite ses poèmes en gallois. Parallèlement à Eisteddford del Chubut a lieu un événement similaire à Gaiman : Eisteddfod de la Juventud.

Trelew

Expo Trelew – novembre : grand salon commercial et artisanal autour duquel ont lieu différentes activités et manifestations. L’Expo Trelew créé la rencontre entre l’industrie et les consommateurs. Au programme : spectacles, concerts, expositions artisanales…

Exposición Ganadera – décembre : mettant en valeur la culture agricole de la région, cet événement donne l’occasion aux éleveurs et agriculteurs d’échanger entre eux, et avec les visiteurs. De nombreux animaux ainsi que des produits locaux sont exposés. Des activités familiales, un coin gastronomique, plusieurs stands, une remise de prix font partie de la manifestation.

À lieu également en juillet à Trelew, Gwyl Glaniad (Fiesta del Desembarco), qui commémore l’arrivée des gallois dans la région (la tradition veut que l’on aille prendre le thé dans les nombreuses chapelles galloises des environs), et l’Aniversario de la Ciudad, qui célèbre la fondation de la ville le 20 octobre.

Musées et monuments : que visiter à Trelew ?

Museo Paleontólogico Egidio Feruglio : ce musée paléontologique, inauguré en 1999, expose l’histoire géologique de la Patagonie et la naissance de la vie animale et végétale. Cet espace fascinant nous plonge à l’époque quaternaire (quelques 300 millions d’années en arrière) notamment, sur les traces des dinosaures.
Abritant la plus grande collection de fossiles (animaux marins, plantes, dinosaures) découverts en Patagonie, le musée révèle également des vestiges incroyables comme par exemple des œufs de dinosaures dans lesquels on a trouvé du quartz et de l’opale ou encore un fémur de 200 kg !
Les salles se consacrent à différentes époques, celle des animaux terrestres, marins, volants, exposant un décor et des sons jurassiques qui posent l’atmosphère. En outre, les dinosaures reconstitués sont impressionnants.
Particulièrement bien conçu et agréable à visiter, ce musée est l’atout phare de Trelew et un incontournable lorsque l’on passe dans la région.

centre de trelew chubut

Le centre historique : une balade dans le centre de Trelew permet d’observer quelques beaux édifices Belle Époque.
À voir entre autres : le Salón San David qui accueille le Bingo, et le bâtiment de Banco Nación, avec sa tour-horloge, connu pour avoir été attaqué par le bandit américain Butch Cassidy, célèbre pilleur de banques et de trains de la fin du XIXe siècle.

Museo regional Pueblo de Luis : situé dans l’ancienne gare ferroviaire, ce musée retrace l’histoire et l’évolution de la vallée, en évoquant les peuples indiens Tehuelches et Mapuches, les colons gallois et les immigrants espagnols. La visite permet de découvrir le patrimoine culturel à travers du mobilier, des objets, photographies et vêtements…

Museo de Artes Visuales : ce musée, sans grande prétention, accueille des créations prêtées par le Musée des Beaux-arts de Buenos Aires, ainsi que d’intéressantes œuvres qui évoquent la colonisation galloise. L’endroit offre une bonne opportunité d’admirer le travail d’artistes argentins.

L’Observatoire et Planétarium : l’observatoire de Trelew fait partie des 200 observatoires magnétiques du monde. Il mène des recherches et mesures sur le champ magnétique de la Terre et son environnement. Les études de ce lieu scientifique captivant sont dédiées au soleil, à l’intérieur de la Terre ou encore à l’espace qui nous entoure.

Molino Harinero : cet ancien moulin de blé a pu être conservé et est un témoin de l’histoire de Trelew. Reconverti en café-restaurant, cet endroit sympathique accueille également des expositions et activités culturelles.

Fábrica de Torta Negra Galesa : la première usine qui fabriquait la célèbre torta galesa vit le jour à Trelew. Aujourd’hui, deux fabriques sont ouvertes aux visiteurs, permettant ainsi de découvrir les secrets de fabrication de cette traditionnelle pâtisserie galloise, et de voyager dans le passé. La région doit la recette de cette tarte noire aux colons gallois qui, à la recherche d’aliments nourrissants et se conservant longtemps, inventèrent ce gâteau avec les ingrédients qu’ils avaient à disposition.

Gastronomie : que manger à Trelew ?

Agneau de Patagonie (cordero patagónico) : ce plat constitue l’un des classiques de la gastronomie patagone et donc de Trelew, qui abrite plusieurs restaurants parrillas. Dans la région, plusieurs estancias élèvent des moutons, notamment sur la péninsule Valdès. On mange l’agneau généralement grillé à la parrilla (barbecue), au feu de bois, en entier et à la verticale. Mijotée dans la sauce ou rôtie au four, la viande est aussi très juteuse !

Spécialités galloises : le thé que l’on sirote dans un salon de thé traditionnel (Casa de té), la torta galesa ou tarte noire (un genre de gâteau-pudding aux fruits secs), les éternels scones et autres pâtisseries gourmandes.

Le vin : le vin de Patagonie est en fait surtout produit dans la région des versants andins, à Neuquén ou río Negro, mais on trouve à Trelew de bonnes bouteilles des nouveaux vins de Patagonie.

Restaurants : où manger à Trelew ?

Sugar : une des meilleures tables de la ville. Traditionnel, l’établissement est populaire, apprécié des locaux et visiteurs. Bien placé, le restaurant assure une ambiance argentine et animée, dans une jolie maison. L’endroit est agréable, les plats copieux, et l’attention soignée. Le Sugar bénéficie d’options pour les végétariens également.

Miguel Angel: on aime ce restaurant pour sa cuisine élaborée et savoureuse. L’établissement est un sympathique mélange d’élégance et de convivialité, où le bois est très présent dans la décoration. Spécialités italiennes : on y mange de bonnes pâtes et pizzas.
À goûter au Miguel Angel : les gnocchis aux champignons sauvages.

El Viejo Molino : un joli établissement dans un moulin en brique de 1914. L’endroit est populaire et réputé pour sa parrilla, avec sa bonne viande et ses légumes grillés. L’ambiance est rustique, la cuisine savoureuse et traditionnelle. À ne pas manquer : le cordero al asador, la spécialité de Patagonie.

Gaiman

À quelques kilomètres de Trelew, sur la route qui unit la ville à Gaiman, se trouve Finca la Serena, un établissement charmant qui constitue aussi un lieu agréable où dîner.
Autre option intéressante : le Deuce, dans le centre ville, qui propose une cuisine d’auteur.

La tradition du thé
Puisque vous êtes dans une région peuplée de villages gallois, vous ne pouvez pas échapper à l’une de leurs plus célèbres traditions : celle du thé. Plusieurs établissements accueillent les visiteurs pour l’incontournable pause de l’après-midi, à Gaiman notamment, village à quelques kilomètres de Trelew. Les casas de té comme on les appelle ici, sont bien souvent tenues par des grands-mères galloises, qui vous servent la fameuse boisson chaude dans de coquettes théières recouvertes de tissu brodé, accompagnée d’une délicieuse part du gâteau local : la torta negra.
Dans les environs de Trelew : les salons de thé Ty te Caerdydd, Ty Nain, Ty Cymraeg ou encore Ty Gwyn.

Bars et peñas : où sortir à Trelew ?

La vie nocturne de Trelew se concentre autour de la Plaza Independencia.

Confetería Touring Club : bar bien traditionnel, presque antique ! La salle rétro, les photos au mur, les vieilles affiches, les bouteilles dont on ne compte plus les années, créent l’atmosphère de cet espace sympathique qui ne manque pas de cachet. Parfait pour boire une bière ou prendre un café.

Boru Irish Pub : un établissement agréable, où siroter des bières biens fraîches. L’atmosphère du pub est bien là, avec le bar en bois et les boxes rouges.

Vittorio Café : un endroit chic, ouvert jusque relativement tard dans la nuit. Une partie de ce café confortable donne accès au récent centre commercial de Trelew. Le lieu est idéal pour prendre un café, manger une gourmandise (parts de tartes et medialunas à disposition), et enchaîner sur du shopping.

Shopping : qu'acheter à Trelew ?

Boutique régionale :
Memorable Torta Galesa – Soberanía Nacional 850

Boutique artisanale :
Artesanías de la Tierra – Brown 56

Boutique d’articles de cuir :
Remecuer Casa de Cueros – España 267

Hôtels et estancias : où se loger à Trelew et ses environs ?

À Trelew :

L’hôtel Touring Club : certes cet hôtel est simple et plutôt modeste, mais ce lieu est marqué par l’histoire et témoin du passé ! En effet, c’est ici que logeait Antoine de Saint-Exupéry lors du développement de la Ligne N°3 Bahía Blanca/ Río Gallegos entre 1929 et 1931. Le hall est élégant, la salle à manger Belle Époque transformée en bar est conviviale, et c’est indéniablement son caractère pittoresque qui donne du charme et du cachet à l’établissement.

À Puerto Madryn :

Hôtel Territorio Puerto Madryn : cet hôtel luxueux est un habile mélange de modernité et de style traditionnel patagon. Sa situation est idéale pour rayonner dans cette région naturelle et sauvage, où la faune est reine. Les 36 chambres de l’établissement sont agréablement fleuries, lumineuses, et jouissent toutes d’une vue sur le golfe Nuevo. La cuisine du restaurant joue avec les couleurs et les saveurs des produits de la mer, et la cave de l’hôtel Territorio offre l’opportunité de goûter les grands crus du pays. Tranquillité, confort et attention privilégiée sont les principes de cet hôtel haut-de-gamme séduisant.

Lodge El Pedral

À Punta Ninfas :

El Pedral : enveloppée dans une belle nature qu’elle respecte, El Pedral se trouve entre terre et mer. D’un côté il y a la plage, lieu de vie des éléphants de mers et otaries, de l’autre, la steppe, et ses guanacos, renards et pichis. En outre, placée en hauteur, la charmante bâtisse offre une vue imprenable sur le golfe et l’occasion d’observer les baleines. Les chambres de l’hôtel sont quant-à-elles spacieuses et glamours, et la cuisine fait appel aux produits de la propriété.

Transports : comment se rendre à Trelew ?

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusqu’à Trelew :

En voiture : en venant du nord ou du sud, on arrive à Trelew par la route nationale nº3. De l’ouest, il faut emprunter la route nationale nº25 pour accéder à la ville.

En bus : la gare routière se trouve au nord-est du centre ville, au numero 150 de la rue Urquiza. Elle est joignable à pied.
De nombreuses compagnies et bus relient Trelew et ses voisines galloises Rawson et Gaiman, pendant la journée.
La fréquence est bonne vers et depuis Puerto Madryn. Elle l’est moins pour rejoindre Puerto Pirámides mais la liaison existe.
Les trajets longues-distances sont possibles entre Trelew et de nombreuses villes du pays comme Mar del Plata, Buenos Aires, Córdoba, Mendoza, Neuquén, Comodoro Rivadavia…

En avion : l’aéroport Almirante M.A. ZAR de Trelew se trouve à 5 km au nord de la ville sur la Ruta 3. Il accueille les liaisons entre Trelew et Buenos Aires, Esquel, Bariloche, Ushuaia et El Calafate.

Dans les environs de Trelew

La péninsule Valdés et ses sites environnants : l’incontournable de la région, la péninsule Valdés, se trouve à environ 160 km au nord de Trelew. Ce sanctuaire animalier prestigieux et déclaré Patrimoine naturel de l’humanité par l’Unesco en 1999, constitue l’une des réserves naturelles les plus fascinantes de l’Amérique du Sud. La faune de cet espace merveilleux est riche et variée, et se laisse facilement observer : les eaux du Golfo Nuevo sont peuplées de baleines franches australes, les plages abritent des colonies d’éléphants et de lions de mer, les plateaux de la péninsule sont le territoire des renards, pichis, maras, guanacos ou encore nandous.

À voir sur et autour de la péninsule : Punta Norte et sa population d’éléphants de mer, la Caleta Valdés, une longue bande sablonneuse d’environ 35 km, l’île aux Oiseaux, royaume des oiseaux marins, Puerto Píramides, ville dont partent les excursions pour voir les baleines, Puerto Madryn, petite station balnéaire, Punta Delgada, un autre lieu fréquenté par les éléphants de mer, la Playa del Doradillo depuis laquelle on peut admirer les cétacés, et enfin Punta Loma, une réserve provinciale dont la faune est captivante.

Rawson et Playa Unión : à un peu plus de 20 km à l’Est de Trelew, Rawson est un port de pêche et un lieu de villégiature qui bénéficie d’une longue plage : Playa Unión. On s’y rend surtout pour partir en safari nautique depuis Punta Castro notamment, afin d’observer de jolis animaux marins, touchants et surprenants : les dauphins de Commerson, appelés aussi toninas overas. C’est en effet ici que se rencontrent l’eau douce du río Chubut et l’océan, et la zone constitue un véritable garde-manger pour ces petits mammifères noirs et blancs.

Parc paléontologique Bryn Gwyn : à un peu plus de 20 km de Trelew, le géo-parc de Bryn Gwyn vous transporte 40 millions d’années en arrière. Un sentier bien aménagé d’1,5 km dans la steppe patagone vous permet d’observer de beaux spécimens de fossiles, abrités sous des pyramides de verre. Découvrez l’évolution naturelle du site à travers ses strates géologiques et la visite, qui se révèle assez intéressante. Ne pas oublier de faire un tour sur le sommet : la vue sur le désert patagon d’un côté et la verte vallée de Chubut de l’autre, est magnifique.

Gaiman : situé à 17 km à l’ouest de Trelew, Gaiman est le plus gallois des villages de la région. Ici, les traditions et habitudes galloises sont toujours bien ancrées dans le mode de vie des habitants, à commencer par le rite du thé, qui se sirote dans les salons de thé (casas de té) locaux. Les maisons faites de brique rouge, les canaux d’irrigation ou les chorales sont autant d’éléments de l’héritage colonial qui se perpétuent. À voir dans le village : la première maison en bois construite en 1874, et le musée régional qui fait référence à l’expansion du chemin de fer et aux coutumes galloises.

Les chapelles galloises : témoins et héritage de la ferveur religieuse des colons gallois, les chapelles qui s’éparpillent dans les environs de Trelew, Gaiman et Dolavon, trônent sereinement sur la Ruta de las Capillas. Sur les 34 chapelles existantes, 16 d’entres elles sont libre d’accès, et 4 se situent dans la banlieue proche de Trelew. Les édifices sont charmants, parfois situés dans un joli cadre naturel. Leur visite pourrait presque nous faire revivre l’épopée galloise qui eut lieu ici à partir de 1865. À voir : la capilla Moriah, qui abrite les restes de personnalités importantes qui ont joué un rôle majeur dans la région comme Lewis Jones, considéré comme le fondateur de Trelew.

La digue et les arbres pétrifiés de Florentino Ameghino : à 125 km à l’ouest de Trelew sur la Ruta Nacional 25, se trouve la digue de Florentino Ameghino, construite sur le río Chubut. On rencontre à proximité du site un petit village, un lac artificiel et plusieurs belvédères qui offrent une belle vue sur la vallée. Le lieu est idéal si l’on veut pêcher ou se reposer en toute tranquillité, loin des visiteurs de la péninsule Valdès.
En continuant sur la route nº25, vers Esquel, à 96 km de Trelew, la possibilité nous est donné de voir des morceaux d’arbres pétrifiés, certains vieux de quelques 58 millions d’années. Des troncs transformés en pierre de plus de 20 m de long et d’1 m de diamètre se trouvent un peu excentrés le long de la route.

Réserve provinciale de Punta Tombo : à 110 km au sud de Trelew, Punta Tombo est le plus important site de nidification des manchots de Magellan de la planète. Ce lieu à la fois insolite et fascinant, accueille ces amusantes petites bêtes au printemps et en été, lorsque celles-ci viennent parfaire leur confortable nid. Les bébés arrivent à partir du mois de novembre, puis ils grandissent et migrent vers le nord au mois de mars. Le spectacle que nous offre l’observation des manchots est formidable : on peut en effet se tenir relativement près de ces animaux, apprécier leur comportement et réaliser des clichés exceptionnels. De nombreux oiseaux marins peuplent également le site.

Bahía Bustamante : à 263 km au sud de Trelew, Bahiá Bustamante est un petit coin de paradis tranquille, fait d’un magnifique petit golfe aux eaux turquoise, d’une péninsule, et d’un archipel de 70 îles. La presqu’île peut se visiter à pied, lors d’une promenade à cheval, en VTT ou encore en 4×4. Idéal pour observer les oiseaux marins comme le cormoran impérial, la mouette d’olrog ou le héron, le site abrite de petits bassins naturels à marée basse, dans lesquels il est merveilleux de se baigner.
Une excursion terrestre et/ou nautique est possible : elle vous emmène depuis le fleuve Malaspina, à travers les prairies d’algues, goémons que l’on extrait, les cultures de moules, puis en direction du rocher Malaspina, prisé par les loups de mer, pour enfin se terminer aux îles Vernacci, où l’opportunité vous est donnée de voir des manchots de Magellan.
Entre Trelew et Bahía Bustamante, il est possible de faire un écart de route pour aller découvrir le site de Cabo Dos Bahías, un lieu un peu isolé mais qui abrite une faune impressionnante, en toute tranquillité, à l’abri des visiteurs qui se concentrent sur la péninsule Valdés.

Circuits passant par la ville de Trelew

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie Nord en passant par Trelew ou à proximité. Voici quelques exemples

Séjour sur les traces de l’Aéropostale : 11 jours sensationnels avec chauffeur-guide, sur les pas ou plutôt accroché aux ailes de l’histoire de l’Aéropostale, qui a connu de grands moments d’aventure en Argentine. Vous découvrez lors de ce voyage les superbes paysages des Andes et l’attachante faune de Patagonie, à travers le récit des pilotes courageux de la compagnie, mis en lumière (en texte) par Antoine de Saint-Exupéry. Un voyage dans le temps.

Circuit-croisière d’Ushuaia à Punta Arenas via le cap Horn : 19 jours exceptionnels avec chauffeur-guide, à la découverte de la faune de la péninsule Valdès, du légendaire cap Horn, de la grandiose Patagonie chilienne. Ce parcours fabuleux vous immerge dans une nature aussi sauvage que généreuse et touchante, à travers des paysages d’une beauté insoupçonnée.

Autotour en Patagonie, de la péninsule Valdès à río Gallegos : 12 jours merveilleux pendant lesquels vous perdez la notion du temps et vous ne faites plus qu’un avec la nature : de quoi s’enivrer d’une douce folie ! Cet itinéraire vous fait découvrir de magnifiques réserves naturelles, le long des côtes patagones, entre steppe et mer. Au programme : rencontre avec les sympathiques animaux de Patagonie, discrets ou imposants, toujours fascinants !

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine.