Voyage sur la Route des 7 Lacs, Patagonie Nord Argentine

Retrouvez les informations touristiques et nos circuits pour parcourir cette route mythique, dans la splendide région des Lacs en Patagonie.

Géographie et climat de la Route des 7 Lacs

Situé dans la région des Lacs, dans la province de Neuquén, le Camino de los Siete Lagos est une section de la route nº231, puis une portion de la route nº234, qui s’étire du village de Villa la Angostura (à 471 km de la ville de Neuquén) jusqu’à San Martín de los Andes (à 428 km de la ville de Neuquén) au nord de Bariloche.

Les 107 km du parcours, dont un peu plus de la moitié sont asphaltés, regorgent de paysages spectaculaires, typiques de la Patagonie des lacs : les forêts de coihues, de lengas et de ñires, les cimes enneigées ou encore les lacs majestueux créent un environnement d’une beauté naturelle époustouflante.

Emprunter la Route des 7 Lacs permet également de traverser 2 parcs nationaux, celui de Nahuel Huapi et celui de Lanín. En outre, même si le trajet peut s’effectuer en une journée, l’idéal est de prendre son temps pour profiter des alentours : il est possible de consacrer 2 ou 3 jours à la découverte des 7 lacs principaux, des sentiers de randonnée et autres lagons tranquilles, que l’on trouve facilement si l’on ose s’aventurer hors des sentiers battus.

Lac Correntoso, route des 7 lacs

Du Sud au Nord, la Route des 7 Lacs vous emmène à la découverte des lacs Correntoso, Espejo, Escondido, Villarino, Falkner, Machónico et enfin Lácar, tous d’origine glaciaire. De plus, en faisant quelques détours, on peut croiser également les lacs Nuevo, Meliquina, Hermoso, Traful et Espejo Chico. Ils ne sont pas forcément visibles de la route mais méritent néanmoins le coup d’œil.

Les saisons les plus opportunes pour parcourir le Camino de los Siete Lagos sont le printemps et l’été. Les nuits sont fraîches, mais les journées sont agréables (chaudes et longues en été). L’automne est sec et froid dans la région de Neuquén, et l’hiver peu enclin à la découverte de la fameuse route : la neige, en particulier, entraîne régulièrement la fermeture de celle-ci. Si possible, renseignez-vous auprès du bureau du Parc national Nahuel Huapi.

Côté températures, elles oscillent entre -2 et 7º l’hiver, et 10 et 30º l’été. Quoi qu’il en soit, peu importe la saison pendant laquelle vous voyagez, prévoyez un coupe-vent et des vêtements chauds, au moins pour la nuit. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Lagos Correntoso et Espejo

Les lacs andins Correntoso et Espejo sont les premiers que l’on rencontre sur la Route des 7 Lacs, lorsque l’on part vers le nord depuis Villa la Angostura. Ils font tous les 2 partie du bassin du Río Negro (via le Río Limay), et se trouvent dans le Parc national Nahuel Huapi. Ils se situent respectivement à l’est et à l’ouest des routes nº231 puis nº234.

Le lac Correntoso abrite une eau d’un joli vert-bleuté, et a comme décor environnant de belles chaînes de montagnes, dont le Cerro Belvedere. L’eau du lac Correntoso alimente le lac Nahuel Huapi qui se trouve à proximité, par le biais du Río Correntoso, l’un des cours d’eau les moins longs du monde. Ces 2 lacs sont un véritable petit paradis pour les pêcheurs de saumon.

À voir dans les environs du lac Correntoso : si vous passez le pont qui surplombe le ruisseau Ruca Malén, vous découvrez un agréable paysage : l’eau translucide a une jolie teinte vert clair, quelques rondins de bois submergés sont éparpillés ça et là et un vieux pont en partie écroulé façonne ce cadre pittoresque.

Entre ce premier lac et le lago Espejo, vous aurez l’occasion d’entrevoir la lagune Los Huillines ou Bullines. On peut la trouver après une courte marche proche du dessin de l’ancienne route. L’étang, situé dans un bel espace vert, constitue une étape idéale pour faire une pause détente ou un pique-nique. Un peu plus loin en continuant sur la Route des 7 Lacs, on découvre le petit mais charmant lac Bailey Willis.

Le lago Espejo ou Espejo Grande est magnifique, avec ses différents points de vue (quelques belvédères bénéficient d’un beau panorama), et ses sentiers le longeant.
On comprend vite pourquoi cet endroit s’appelle le lac Miroir : ses eaux cristallines, limpides, reflètent majestueusement le paysage alentour, entre champs de roseaux et falaises abruptes. Les plages de sable volcanique sur les berges sont également très agréables. Les eaux du lago Espejo Grande alimentent celles du lago Espejo Chico.

Lago Escondido

En continuant la route on rencontre le lac Escondido (le lac Caché), dont l’émissaire (canal qui évacue l’eau d’un lac) est le Río Escondido. Un parking permet de faire un sympathique arrêt photo et de profiter par la même occasion de la beauté du lieu.

Les eaux vert émeraude du lac sont entourées de splendides monts tapissés de verdure comme le Cerro Ventisquero.

Ne manquez pas non plus, non loin, le Río Pichi Traful et le lac du même nom. La grandeur et l’élégance de l’endroit impressionnent. Un chemin de 2 km (praticable à pied) amène à une belle plage encerclée d’une végétation luxuriante, faite de forêts denses d’arbres coihues et de colihues (plantes de la famille des bambous).
En quittant les environs du lac Escondido, vous poursuivez votre chemin en direction du lac Villarino, et atteignez alors la portion de route graveleuse.

Lagos Villarino et Falkner

Les lacs Villarino et Falkner sont situés aux creux d’une vallée exigüe et profonde, parcourue de belles forêts typiques des Andes patagones. On peut y observer de beaux spécimens de lengas, coihues et arrayans. Les lacs font partie du bassin Río Negro, via le Río Limay également. Séparés par un isthme, ils sont probablement les plus beaux du Camino de los Siete Lagos. Le lac Villarino doit son nom au marin espagnol Basilio Villarino, qui explora le bassin du Río Limay à la fin du XVIIIe siècle.

Cette sublime étendue d’eau se situe dans le Parc national Nahuel Huapi et représente un bon endroit pour pêcher le saumon ou la truite. Les eaux du lac coulent vers le lac Falkner via un court émissaire.

Le lac Falkner est admirablement entouré des Cerros Falkner, Alto et Del Buque. Ce dernier est d’ailleurs composé d’impressionnantes tours de pierres noires, qui semblent sortir inopinément de la montagne. Quelques condors andins ont choisi ce territoire pour faire leur nid alors pensez à lever les yeux, vous aurez peut être l’occasion d’observer le vol de ces fiers oiseaux. Le lac déverse ses eaux dans les lacs Nuevo et Filo Hua Hum, via le Río Caleufú.

Le lago Falkner a été nommé en hommage à un prêtre jésuite du XVIIIe siècle, Tomás Falkner. Celui-ci n’a pourtant jamais visité la région : il rédigera cependant une œuvre regroupant d’importantes données géographiques sur la Patagonie andine.

Lago Machónico

La poursuite de la route vous mène au lac Machónico et son spectaculaire belvédère naturel. L’endroit se prête volontiers à la pratique de sports aquatiques lorsque le temps est clément, comme le kayak ou le canoë. Encerclé d’une belle forêt d’Alerces notamment, le lac porte un nom sympathique quand on le traduit de la langue mapuche, qui est à l’origine de la désignation : il signifie « eau aux crevettes ». L’émissaire du lac est le Río Hermoso.

Un peu avant d’atteindre les rives de ce lac majestueux, on rencontre le lac Hermoso, un peu excentré par rapport à la route : une végétation luxuriante recouvre en abondance les monts et les rives environnants, l’eau est d’un bleu élégant et profond, et une jolie plage permet de profiter de l’endroit, à l’abri du vent.

Ouvrez l’œil également pour apercevoir en contrebas de la route nº234 la belle Cascada de Vuliñanco, dont la chute d’eau, haute de 35 m, se divise en 2 à cause de la présence d’un rocher qui se trouve sur sa trajectoire.
Enfin, un peu plus loin en continuant votre chemin, se tient la belle Laguna Fría, qui, en hiver, est parfois gelée. Il n’est cependant pas recommandé de descendre vers la lagune car la zone est marécageuse.

Lago Lácar

Le lac Lácar, dont la taille est conséquente (environ 55 km²) est le dernier lac faisant partie de la Route des 7 Lacs. Il se trouve à l’entrée du Parc national Lanín, dans une zone de vallées appelée Vega de Maipú, dans laquelle se situe également San Martín de los Andes. D’ailleurs, l’accès est limité aux autorités sur la partie ouest du Parc, dans l’optique de préserver la biosphère et l’écosystème (forêt andine et valdivienne), de ce secteur.

Le lac fait partie d’un bassin qui va de San Martín de los Andes à la baie de Corral au Chili : il traverse donc la cordillère des Andes.
La particularité du lago Lácar réside dans le fait que sa partie occidentale porte un autre nom. En effet, un rétrécissement sépare le lac en 2 parties distinctes et donne ainsi naissance au lac Nonthué.

Sur la rive australe du lac, le village Villa Quila Quina accueille les visiteurs au détour de la route nº108. Cette petite station touristique bénéficie d’un spa naturel et d’un microclimat agréable au cœur de la communauté mapuche. La route qui longe la rive nord (route nº19), va vers le Chili. On peut entrer dans le pays via le col Hua-Hum.

À découvrir dans les environs : le Cerro Chapelco et son centre de ski (sur la route nº19), ainsi que la très jolie plage Catritre.

Villa La Angostura

Village chic et tranquille, Villa la Angostura trouve refuge sur la rive nord-est du lac Nahuel Huapi. Chef-lieu du département de Los Lagos, la petite ville est à 70 km de Bariloche et 471 km de Neuquén. Elle fut un temps le lieu de villégiature de la famille présidentielle Perón, qui y avait une résidence.

Villa la Angostura bénéficie d’environs plaisants et idylliques pour la pratique de nombreuses activités de plein air comme le ski, le trekking, la pêche, le VTT ou encore l’équitation.

On rencontre à proximité la station hivernale du Cerro Bayo, le Cerro Belvedere, dont les chemins de randonnée mènent jusqu’à un splendide point de vue sur le lac Correntoso, le lac Nahuel Huapi et les montagnes, ainsi que le Parc national Los Arrayanes.

Ce dernier constitue un bel espace naturel qui occupe un peu plus de 1.700 hectares, sur la péninsule de Quetrihué. Il offre de bonnes options de randonnée pour découvrir les arbres arrayánes, une variété de myrte au tronc couleur cannelle, protégés notamment dans la zone du Parc appelé El Bosque.

San Martín de los Andes

San Martín de los Andes s’apparente à sa voisine Bariloche. Cependant, ce pittoresque village de montagne, avec ses maisons en pierres et en bois, est plus tranquille et presque plus charmant.

Situé sur les rives du lac Lácar, San Martín de los Andes est la porte d’accès au Parc Lanín. À 428 km de Neuquén et 262 km de Bariloche, cette petite ville est une sympathique étape pour faire du trekking, de l’escalade ou de la pêche, notamment.

Rien de mieux pour profiter de la nature environnante et de la beauté du lac que d’embarquer pour une promenade tranquille en bateau.
En hiver, la station de ski Chapelco accueille les visiteurs.

Parcs nationaux Nahuel Huapi et Lanín

Inscrits au Patrimoine mondial naturel par l’Unesco en 1981, les Parcs nationaux Nahuel Huapi et Lanín font partie des plus beaux espaces naturels d’Argentine.

Le parc Nahuel Huapi se situe sur le territoire du premier Parc national argentin, le Parque nacional del Sur, créé en 1922 et agrandi par la suite pour devenir le Parc que l’on connait actuellement. Il abrite admirablement différents écosystèmes. Si sa faune est certes un peu farouche, certains oiseaux et plusieurs espèces de cerfs se laissent volontiers apercevoir.

Des lacs majestueux (Nahuel Huapi, Correntoso, Espejo), des montagnes saupoudrées de neige (Cerro Catedral, Mont Tronador), des forêts andines et patagones, s’éparpillent dans la zone qui occupe plus de 7.000 km2, à la frontière du Chili.

Idéal pour pratiquer la randonnée, la Parc offre à ses visiteurs des sites naturels de toute splendeur. C’est le cas notamment de la Vallee Encantado et son fabuleux paysage d’origine volcanique, des Cerros Otto et Campanario, accessibles notamment en téléphériques, ou encore du paso de Córdoba.

Le Circuito Chico vaut le détour également : ce parcours en voiture va de Bariloche à la péninsule de Llao Llao, en passant par des décors naturels ravissants.
Enfin, il est possible de profiter du lieu en participant à une excursion en bateau sur les eaux du lac Nahuel Huapi ou en kayak sur l’un de ses émissaires.

Parc Lanín

Le Parc national Lanín, créé en 1937, se situe au nord de San Martín de los Andes. Ses 412.000 hectares de nature magnifique sont constitués de majestueuses forêts d’arbres typiques patagons comme l’araucaria, le lenga ou le coihue.

Cet espace regorge également de sentiers de randonnée, qui donnent accès à l’Escorial, un impressionnant champ de lave, à de belles plages de sable noir, à l’imposant lac Huechulafquen (le plus grand du Parc) ou encore au colossal volcan Lanín et sa cime enneigée. L’ascension de cette imposante montagne haute de 3.776 m est possible, selon les conditions météorologiques, de novembre à mars.

La particularité du parc Lanín réside dans le fait qu’il soit en partie géré par les 7communautés Mapuche qui y vivent. La faune, riche et étonnante, compte notamment quelques spécimens de huillín (loutre) et pudú (petit cerf). Une promenade en bateau sur le lac Lácar est possible.

À noter : on se rend dans le Parc à partir de San Martín de los Andes, Junín de los Andes ou Aluminé.

Hôtels et estancias : où se loger sur la Route des 7 Lacs ?

Notre sélection d’hôtels sur la Route des 7 Lacs :

À Villa la Angostura

Hôtel Luma Patagonia : cet établissement jouit d’une situation privilégiée en pleine nature. Son style montagnard s’intègre parfaitement au paysage, fait d’arbres arranyans et du Lago Nahuel Huapi. Toutes les suites de l’hôtel Luma Patagonia bénéficient d’une magnifique vue sur le lac, et le restaurant sert une délicieuse cuisine italienne, concoctée à base de produits régionaux et accompagnée des crus les plus raffinés.

Hôtel Correntoso Lake River : fondé en 1917, cet hôtel fut une halte pour les bateaux et hydravions. Cet établissement luxueux est aujourd’hui une référence, et un lieu particulièrement agréable en bordure de la Route des 7 Lacs. La cuisine du restaurant allie traditions patagones et méditerranéennes, et propose de délicieuses gourmandises artisanales. En outre, la piscine in-out donne véritablement du caractère à l’endroit. Enfin, les amateurs de pêche à la mouche se feront un plaisir de participer à un safari de première classe, organisé pour l’occasion.

Hosteria Le Lac : située dans un superbe cadre verdoyant, cette bâtisse romantique aux colombages apparents surplombe le lac Nahuel Huapi et offre une splendide vue sur le Cerro Bayo. Le joli jardin, fleuri en été et enneigé en hiver, ainsi que les intérieurs, dont le charme rustique est certain, font de l’Hosteria Le Lac un lieu calme et séduisant. L’ambiance cosy et intimiste alliée à l’attention et la gentillesse de l’hôte de maison n’ont pas fini de faire des ravages…

Spa de l'Hôtel Correntoso

À San Martín de los Andes

Hôtel Río Hermoso Lodge : cet hôtel boutique situé dans la verdure du Parc national Lanín, est un havre de paix. En pleine forêt patagone, l’établissement de style montagnard est bordé par une rivière, ce qui lui confère un caractère mystérieux et harmonieux. L’hôtel propose diverses activités comme l’observation des oiseaux, la promenade à cheval ou encore le kayak.

Estancia Tipiliuke : d’origine familiale, cette estancia fondée en 1909 couvre 20.000 hectares qui abritent 2 des plus importantes rivières pour la pêche à la truite brune et arc-en-ciel. Un séjour à l’estancia Tipiliuke est une immersion totale en Patagonie, une expérience authentique faite de la découverte d’une cuisine traditionnelle locale, des activités d’élevage de la région, et d’un environnement naturel formidable.

Transports : comment se rendre jusqu'à la Routes de 7 Lacs ?

On accède au Camino de los Siete Lagos par le nord depuis Villa la Angostura ou par le sud, depuis San Martín de los Andes.

Pour se rendre à Villa la Angostura, depuis le nord (Neuquén), il faut emprunter la Ruta 22, puis la Ruta 237 (au niveau de Arroyito), puis la Ruta 231 (en direction de Portzuelo au Chili).

Depuis le sud, il est possible d’arriver à l’aéroport de Bariloche (aeroparque Jorge Newbery), et de parcourir ensuite la Ruta 231 pour rejoindre Villa la Angostura.

Enfin, plusieurs compagnies de bus font le trajet entre Bariloche, San Martín de los Andes, Neuquén ou encore le Chili.

On accède à San Martín de los Andes du sud via la Ruta 234 ou la mythique Route Nationale 40, et du nord via la Ruta 234 (la Route des 7 Lacs).

L’aéroport de Chapelco donne également les moyens d’arriver à San Martín de los Andes par voies aériennes.

La gare routière du village propose des liaisons entre les principales villes du pays (Bariloche, Villa la Angostura, Buenos Aires…) et San Martín de los Andes.

Circuits passant par la Route des 7 Lacs

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie et la région des Lacs en passant par la Route des 7 Lacs. Voici quelques exemples :

Voyage en Patagonie, à la découverte de la région des Lacs : 10 jours exceptionnels en Patagonie argentine. La nature impose sa force de toute sa beauté et sa splendeur, sur ce parcours hors du monde moderne, où vous admirez cônes volcaniques, étendues d’eau miroirs du ciel, forêts de cyprès de Patagonie, plages sur les rives d’éblouissants lacs…

Circuit sur la route 40 : 38 jours d’exception pour une expérience fabuleuse, à la découverte des plus belles richesses de l’Argentine, à travers sa culture, ses traditions, ses populations et ses paysages. Des chutes d’Iguazú au Nord-ouest, de la Route des vins à la Route des 7 Lacs, jusqu’aux majestueux glaciers de Patagonie, sur la légendaire route 40.

Circuit de pêche en Argentine dans la région des Lacs : 11 jours pendant lesquels vous suivez les professionnels de la pêche à la truite, au saumon ou à la perche. Un séjour magnifique, au cours duquel vous logez au sein de prestigieux lodges patagons et évoluez dans un décor naturel hors-du-commun, constitué de lacs majestueux, de forêts extravagantes et de splendides montagnes.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine