Visite de Villa la Angostura, Patagonie Nord Argentine

Retrouvez toutes nos informations touristiques sur ce splendide village de la Patagonie des lacs et des volcans, aux portes du Parc National Nahuel Huapi.

Géographie et climat de Villa la Angostura

Villa la Angostura est une petite station touristique assez chic, située au sud de la province de Neuquén, et chef-lieu du département de los Lagos. Elle fut un temps la destination de villégiature de la famille Perón, qui y avait une résidence de vacances.

À 870 m d’altitude, le village se trouve sur la route entre Bariloche (à 85 km) et San Martín de los Andes (à 107 km) et compte 12 000 habitants (2011). La ville est située dans un cadre bucolique, au pied des cerros Bayo, Inacayal et Belvedere, au bord des eaux translucides et paisibles du majestueux lac Nahuel Huapi, et entourée de magnifiques forêts andines. A noter que se trouve non loin la station de sports d’hiver du Cerro Bayo, dont on peut profiter aussi bien pendant la saison hivernale qu’estivale.

Las Balsas

Cette petite ville tranquille est divisée en deux parties : d’un côté El Cruce, le centre ville commerçant, et de l’autre La Villa, à quelques kilomètres, un quartier résidentiel qui donne accès au lac.

Villa la Angostura est également une porte d’entrée parfaite pour découvrir la région, splendide. Elle est ainsi le point de départ (ou d’arrivée si l’on vient du nord) de la merveilleuse Route des 7 Lacs, ou du Parc national Los Arrayanes, qui offre de bonnes opportunités de randonnée et de trekking, et l’endroit idéal pour pratiquer d’autres activités de plein air, divertissantes et intéressantes, comme du ski au Cerro Bayo, de la pêche à la mouche dans le Río Correntoso (émissaire du lago Correntoso), mais également du canoë, de la promenade en bateau ou du VTT.

Villa la Angostura se trouve entre la cordillère des Andes et la steppe de Patagonie, région qui connait des variations climatiques entre l’est et l’ouest. L’hiver est froid et les précipitations souvent neigeuses. Les températures oscillent entre -2 et 7º de juin à septembre. L’automne est frais et humide, mais les paysages se teintent de couleurs flamboyantes. Le printemps est caractérisé par des journées douces et des nuits froides. L’été, qui représente la saison sèche, connait des températures variant entre 10 et 30º.

Les journées sont donc chaudes, mais les nuits toujours un peu plus fraîches. Il est recommandé, quelle que soit la saison, de s’équiper de vêtements chauds, ne serait-ce que pour être à l’aise lors des nuits froides, et de quoi se protéger du vent, souvent frais dans la région. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Histoire de Villa la Angostura

Au XVIIe siècle, la région était habitée par les peuples Poyas et Puelches, de la communauté des Tehuelches. Ils s’étaient installés sur les rives du lac Nahuel Huapi et l’île Victoria.

Le XVIIIe et XIXe siècle furent marqués par l’arrivée dans la zone d’une population Mapuche venant du Chili. Cette dernière imposa alors sa culture au peuple Tehuelche.

Puis, en 1881, dans le cadre de la Campaña del Desierto, une expédition fut menée par Villegas Conrado, dans la région qui à l’époque était habitée plus précisément par le peuple Inacayal, de la communauté Mapuche huiliche. La « Campaña » ou « Conquista del desierto » fut une campagne militaire initiée par le gouvernement argentin, qui avait pour objectif d’imposer son pouvoir sur les populations Mapuche et Tehuelche dans les régions pampéennes et en Patagonie.

À la fin de la campagne en 1902, les colons se partagèrent les terres de Nahuel Huapi, et 30 ans plus tard, l’acte attestant de la création du village fut signé. Le 15 mai 1932, Villa la Angostura est fondé. En 1934, le Parc national Nahuel Huapi est créé.

A noter que l’architecte Alejandro Bustillo joua un rôle très important dans le développement architectural de Villa la Angostura. En effet, il est l’auteur des bâtiments et sites les plus emblématiques du village, comme la Capilla de la Asunción, l’école nº104, la maison du garde-forestier, le parc au bord du lac, l’édifice qui abrite le musée ou encore le château d’El Messidor.

Fêtes et événements à Villa la Angostura

Fiesta Provincial de los Jardines – février : fondée en 1991, cette jolie manifestation haute en couleurs récompense les plus beaux jardins fleuris de Villa la Angostura (la gagnant se voit exonéré de la taxe foncière). Pendant 3 jours s’enchaînent plusieurs événements sympathiques comme des défilés de chars, d’enfants à cheval ou encore des spectacles de rue (musique, cirque…).
Une foire artisanale et gastronomique est également organisée pour l’occasion, et un grand espace de restauration invite les visiteurs et les habitants du village à déguster des spécialités patagones et argentines.

Fiestas Mayas – mai : cet événement est l’occasion pour les habitants de Villa la Angostura d’exposer leur mode de vie et de célébrer leurs coutumes et l’histoire des leurs populations. De petits « musées » sont créés, dont les collections sont alimentées notamment grâce aux trésors des habitants eux-mêmes. Des groupes folkloriques locaux viennent animer les rues du village, et des démonstrations équestres sont menées par des associations gaucho locales.
Le jour anniversaire de la création de la ville, on assiste à un défilé militaire, puis à la cérémonie de la « Mutisia de plata » qui récompense certaines des personnalités qui ont contribué au développement de la ville, et enfin, à l’élection d’une reine de beauté.

La Bajada de antorchas – les mois d’hiver : cette descente en torche illumine pendant la saison hivernale la piste principale de la station du Cerro Bayo, chaque vendredi. L’événement est organisé par l’école de ski du Cerro Bayo. Au programme : vin chaud et récitals de musique, entre autres.

Desafío invierno – septembre : cette manifestation met en compétition des équipes composées de 3 membres, qui doivent terminer ensemble l’épreuve. Elle aborde généralement 8 disciplines : la marche en raquette, le ski, la tyrolienne, la descente en rappel, le trekking sur neige et en montagne, l’équitation et le kayak. Le circuit s’étend sur près de 160 km, à Villa la Angostura et ses environs.

Carrera de aventura – octobre : cet événement de renommée internationale accueille quelques 700 coureurs et amateurs de sports lors de « l’Adventure Race », un parcours de 30 km qui traverse les magnifiques forêts environnantes, que les équipes (de 2), doivent terminer en marche ou course à pied.

Día de la Tradición – novembre : cet événement populaire et sympathique vit au rythme de nombreuses manifestations, comme des jeux et des concours équestres ou encore le festival folclórico qui se tient le soir dans le Gimnasio Municipal, et qui rend hommage aux artistes de la région de Neuquén.

Musées et monuments : que visiter à Villa la Angostura ?

Les édifices dignes d’intérêt à Villa la Angostura se trouvent essentiellement dans le quartier de La Villa, au bord du lac. On y accède en quittant le centre El Cruce et en empruntant le boulevard Nahual Huapi, après 2 km.

La Capilla Nuetsra Señora de la Asunción : construite en 1936, cette chapelle de 98 m2 bénéficie d’une architecture montagnarde caractéristique du style de son auteur, Alejandro Bustillo. Les différents matériaux utilisés (pierre, bois, vitrail, plastique noir, brique), et le bois verdoyant constitué de pins, cyprès et autres espèces de la flore locale qui l’entourent, lui confèrent un charmant aspect pittoresque.

Esucale nº104 : la bâtisse est aujourd’hui occupée par la Planta Campamentos Educativos de la provincia de Neuquén. Avant sa reconversion, elle fut l’école du village de 1938 à 1975.

Puerto Angostura : c’est le port de la ville, qui donne accès à la jolie baie de Mansa et à une belle plage. Il est possible de partir en excursion lacustre depuis Puerto Angostura, pour se rendre au Bosque de Arrayanes et à d’autres sentiers de randonnée.

Les zones résidentielles : muelle Bahía Brava est une jetée qui offre une magnifique vue sur le lac et la végétation qui l’encadre. Tout proche se tient un vieil édifice appelé La Flecha, premier commerce du village et en activité des années 1940 à 1980. Désormais, le commerce se concentre dans le centre ville El Cruce.

musee villa la angotura

Puerto Manzano : ce quartier résidentiel, également situé sur les rives du lac, abrite un bel échantillon d’habitations à l’architecture typiquement montagnarde, traditionnelle de la cordillère des Andes. L’endroit se prête bien à la pratique de la pêche, du VTT en montagne ou encore des sports nautiques.

La résidence El Messidor : ce petit château, construit en 1942 par l’architecte Bustillo, surplombe joliment le lac. Les magnifiques jardins qui l’enveloppent sont de style français, et plantés de colihues, pins, bouleaux, chênes, noyers ainsi que de fameux arrayanes. Son nom fait référence à l’ancien calendrier français, de son dixième mois plus précisément, pendant lequel le blé devient doré : le « mes de oro » est devenu le « messidor ».
À l’origine, l’édifice appartenait à Sara Madero de Demaría Salas, qui n’est autre que la sœur de l’architecte. Cependant, la province racheta le château à l’unique condition de la propriétaire que le lieu devienne le siège du gouvernement provincial de Neuquén. Y sont donc régulièrement invités autorités, diplomates et présidents.

Le Museo Histórico Regional : à quelques mètres de la capilla, à côté de Bahía Mansa, le bâtiment abritait à l’origine la première usine du village. Le musée fut fondé grâce aux efforts et aux donations de la communauté elle-même, notamment d’importantes familles du village.
La visite débute par une collection dédiée aux peuples originaires. On découvre d’ailleurs un imposant canoë en bois, sculpté dans un tronc et témoignage des moyens de navigation des indiens sur le lac.
Ensuite, le parcours se poursuit avec des documents historiques qui font référence à la Campaña del Desierto, et se termine sur le thème de l’installation des habitants et du développement du village.

Gastronomie : que manger à Villa la Angostura ?

La gastronomie de Villa la Angostura est tout d’abord un délicieux mélange de la cuisine argentine et de ses influences. On rencontre dans les restaurants de la ville les plats qui sont communs à tout le pays, comme les inconditionnels empanadas, les pâtes, les pizzas, l’asado… C’est aussi et surtout une cuisine andino-patagone, qui utilise ses produits locaux et s’inspire des saveurs de la région.

Agneau de Patagonie (cordero patagónico) : ce plat est un incontournable de Villa la Angustora et de la région en général. C’est LA spécialité de Patagonie. En général, l’agneau est grillé à la parrilla (barbecue), en croix, mais on le prépare aussi au four et en sauce, servi sous forme de ragoût par exemple.

Le gibier : l’abondance des forêts environnantes font de Villa la Angostura un lieu propice à la dégustation de plats à base de viande de gibier comme le cerf ou le chevreuil. C’est l’occasion de déguster de beaux morceaux choisis.

La truite : ce poisson peuple les lacs et rivières de Patagonie. Les lagos Correntoso et Nahuel Huapi n’échappent pas à ce fait. De nombreux restaurants à Villa la Angostura proposent de copieux plats à base de truite et pour cause, certains spécimens peuvent peser jusqu’à 10 kg. À goûter : la truite aux amandes.

Le chocolat : spécialité patagonne par excellence. Villa la Angostura ne déroge pas à la règle, on trouve dans le village des boutiques artisanales où se procurer de sympathiques gourmandises au chocolat décliné sous toutes ses formes.

Restaurants : où mager à la Villa la Angostura ?

Tinto Bistro : au cœur du centre ville, cette adresse est très sympathique. La cuisine y est très bonne, inspirée de la gastronomie régionale et d’un soupçon d’influences du monde entier. L’attention de l’hôte, qui est d’ailleurs le frère de la princesse des Pays-Bas, est soignée, la carte des vins est bien fournie et l’atmosphère allie à merveille élégance et convivialité.

Waldhaus : à quelques kilomètres au sud du centre, à l’entrée de Puerto Manzano, ce restaurant, situé dans un chalet chic, ne manque pas de cachet. La carte propose d’alléchantes recettes traditionnelles agrémentées d’un zest d’originalité. L’ambiance est romantique, la cuisine variée, les desserts savoureux. À goûter : le poulet farci à la truite accompagné de fromage et de chips de patate douce, et la fondue au chocolat, spécialité patagone par excellence.

Gran Nevada : cette adresse est particulièrement populaire. On ne s’y rend pas pour se délecter d’une grande cuisine, mais les plats sont définitivement copieux et bon marché. Cette parrilla, sûrement la meilleure de la ville, offre une atmosphère chaleureuse, et un véritable esprit argentin se dégage de cet établissement sympathique.

Bars et peñas: où sortir à Villa la Angostura ?

Tinto Bistro : ce restaurant fait aussi office de bar du village. En effet, l’établissement s’apparente à un pub le soir et dispose d’une carte des boissons intéressantes avec ses vins, bières et cocktails en tous genres. Les jeudis pendant la haute saison, après le dîner, le Tinto Bistro accueille des DJs qui jouent en live sur la terrasse.
En basse saison, le lieu organise des événements ponctuels et fait profiter les visiteurs et habitants de l’happy hour.

Hub : ce resto-bar est bien placé et sympathique. L’endroit jouit d’une belle luminosité grâce à ses grandes fenêtres et aux lumières qui illuminent l’espace bar.
La carte des boissons propose un impressionnant choix de cocktails gourmands allant du célèbre Mojito à des boissons plus originales comme le Tango (hesperidina – boisson argentine aux arômes d’orange – liqueur de pêche, jus d’orange et sucre) ou le Como tu en la noche (vodka, martini rouge, jus d’orange et d’ananas).

Australis Brewery : à l’extérieur du centre ville, sur l’Avenida Arrayanes, cette brasserie artisanale, située elle aussi dans un chalet montagnard, propose des bières artisanales aux saveurs irlandaises, américaines, indiennes, dans une ambiance décontractée. Il est possible de se restaurer sur place également.

Shopping : qu'acheter à Villa la Angostura ?

Petite station touristique, Villa la Angostura abrite de nombreux magasins en tous genres, qui offrent des opportunités de shopping diverses et variées : produits artisanaux et gourmands typiques de la région.

Hôtels et estancias : où se loger à Villa la Angostura et ses environs ?

Notre sélection d’hôtels à Villa la Angostura

Hôtel Las Balsas et Spa : la noblesse et le confort de cet établissement, sa vue imprenable sur le majestueux lac Nahuel Huapi ainsi que le raffinement de ses chambres en font un lieu d’excellence. Ce Relais et Châteaux associe dans un cadre splendide la remise en forme, la cuisine d’auteur, et le luxe. Le plus de l’hôtel : il dispose de 2 vedettes privées pour des excursions sur les eaux tranquilles du lac.

Hôtel Las Balsas

Hôtel Colina del Manzano : ce bel établissement, au cœur du Parc national Nahuel Huapi, se compose de petites maisons au style singulier, où l’antique et le moderne fusionnent dans un décor reflétant la nature, sa nostalgie et sa magie. Les grandes baies vitrées offrent une vue imprenable sur le lac et l’épaisse forêt de coihues qui l’encerclent. Un espace élégant qui exalte de toute la splendeur de la Patagonie andine.

Hôtel El Faro Patagonia : cette prestigieuse auberge est située la rive du lac Nahuel Huapi. Faite de pierre de Patagonie et de bois d’encens, avec ses grandes baies vitrées, son splendide panorama sur les pics enneigés des montagnes alentours, cette bâtisse rayonne fièrement dans le beau paysage qui l’enveloppe. L’hôtel El Faro Patagonie est l’un de nos favoris en Argentine.

Hosteria Le Lac : niché dans un bel espace de végétation, cet édifice romantique ne manque pas de charme, avec ses colombages en bois et son superbe panorama sur le lac Nahuel Huapi et le Cerro Bayo. Un beau jardin enveloppe la bâtisse, pittoresque et confortable. Le lieu dégage une tranquillité et une sérénité familière, et la convivialité de la propriétaire participe à rendre cet hôtel vraiment attachant.

Transports : comment se rendre à Villa la Angostura ?

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusqu’à Villa la Angostura:

En voiture : depuis San Martín de las Andes (à 107 km au nord), on arrive au village en empruntant la superbe Route des 7 Lacs (lien) (Ruta 234 puis Ruta 231).
De Bariloche (à 85 km au sud), il faut parcourir la Ruta 237, puis une courte portion de la fameuse Route Nationale 40, et enfin la Ruta 231.

En avion : l’aéroport Teniente Luis Candelaria de Bariloche se trouve à environ 80 km de Villa la Angostura. On rejoint la petite ville en suivant la Ruta 231.
Du nord, on peut arriver à l’aéroport Aviador Carlos Campos de San Martín de los Andes. Vols réguliers depuis Buenos Aires.

En bus : la gare routière se situe à proximité de l’office du tourisme, dans le centre El Cruce. La ville est reliée à Bariloche, Villa Traful, Neuquén et San Martín de los Andes via le beau « Camino de los Siete Lagos ».
Il est également possible de se rendre au Chili, à Osorno plus précisément, en passant par le paso Cardenal Samoré.

Dans les environs de Villa la Angostura

La Parc national Los Arrayanes : cet espace naturel déclaré Parc national en 1971, est unique au monde. En effet, il abrite la plus importante forêt d’arbres arrayanes de la planète.

Ces arbres, dont le tronc aborde une jolie teinte cannelle saupoudrée de taches blanches, sont vieux d’environs 300 ans. Ils ont par ailleurs la particularité d’être très hauts : en moyenne ils atteignent les 18 m, mais certains spécimens peuvent s’élever jusqu’à 25 m. L’arrayan est une variété locale de myrte. Ses petites fleurs blanches se transforment en fruit, utilisé dans la cuisine indienne, tandis que ses feuilles se consomment en infusion pour remédier aux douleurs musculaires et infections intestinales.

Ce Parc national se trouve lui-même dans un autre parc, le non moins splendide Parc national Nahuel Huapi, et s’étend sur plus de 1 700 hectares, dont 1.000 sont le refuge du fascinant Bosque de Arrayanes. Cette partie du Parc se trouve sur la péninsule de Quetrihué, nom qui signifie « arrayanes » en langue mapuche.

On accède au Parc national à pied, depuis la jetée de Bahía Brava ou en ferry, depuis Puerto la Angostura à Bahía Mansa.

En pénétrant dans le Parc national Los Arrayanes par voie terrestre, il faut compter environ 3 h de marche pour parcourir les 12 km qui mènent jusqu’au Bosque de Arrayanes. On peut également effectuer le trajet en vélo.
En chemin, vous admirez les splendides arbres typiques de la région : coihue, cyprès de Patagonie, Notros et bien sûr, la star locale, l’arrayan.
Vous passez à côté de la belle laguna Hua-Huan, de l’estancia Quetrihué, de la laguna Patagua, refuge d’espèces de canards et d’oiseaux de la région, et qui bénéficie de jolies rives entourées d’arbres.

Pour l’anecdote : on raconte que Walt Disney s’est inspiré de cette forêt d’arrayanes pour créer le décor dans son célèbre film d’animation Bambi. D’ailleurs, la petite cabane en bois qui se tient dans le Bosque porte le nom de « la casita de Walt Disney ». Dans cette maisonnette, il est possible de prendre un thé ou de se procurer des souvenirs ou des objets artisanaux.

On trouve également dans le Parc un centre d’information et la maison du garde-forestier.

Reserva municipal Laguna Verde : un superbe endroit pour admirer la faune et la flore locale. L’idéal est d’être accompagné d’un guide qui pourra vous faire découvrir et connaître les différentes espèces croisées en chemin.
Abritant une végétation exubérante connue sous le nom de Selva Triste, la laguna Verde est une pittoresque étendue d’eau formée par l’accumulation de la pluie, et profonde de 5.50 m. Le trop plein d’eau s’échappe par évaporation, dans le sous- sol ou par le cours d’eau qui ruisselle vers le lac Nahuel Huapi.
Elle abrite plusieurs espèces animales exotiques comme la truite arc-en-ciel ou le majestueux cygne à cou noir.

On accède à la laguna Verde après être entré sur la péninsule Quetrihué et 2 ou 3 heures de marche.

La Route des 7 Lacs : « El Camino de los Sietes Lagos » en espagnol, cette section de route, qui relie Villa la Angostura à San Martín de los Andes, traverse 2 Parcs nationaux (Nahuel Huapi et Lanín) et projette des paysages jonchés de superbes lacs d’origine glaciaire, dont la beauté est épatante. Ce parcours de 107 km donne accès à 7 lacs principaux (Correntoso et Espejo, Escondido, Villarino et Falkner, Machónico et Lácar), ainsi que d’autres trésors naturels que l’on découvre avec plaisir : belles lagunes, plages de sable noir, cônes volcaniques, rives verdoyantes… En outre, que les amateurs de pêche se réjouissent, les lacs sont peuplés de truites !

lago nahuel huapi

Mirador Belvedere : en partant de la Plazoleta de las Colectividades sur l’Avenida 7 lagos, puis en continuant sur 1 km dans la rue Cacique Atriao, on trouve à gauche le chemin qui donne accès au Mirador Belvedere.
Un sentier pittoresque vous fait traverser des paysages fait de lengas, de colihues, ou encore de fleurs de couleur jaune et orange comme le Michay ou l’Ammarillas del Calafate.
La vue du mirador vaut le coup : un panorama splendide s’ouvre devant vous, avec le lac Correntoso, le Río Correntoso , le lac Nahuel Huapi, et en arrière-plan le très beau cordon montagneux qui marque la limite avec le Chili.

Mirador Quetrihué : à l’entrée du Parc national Los Arrayanes, un chemin fait d’escalier monte jusqu’au Mirador Quetrihué. Là encore, la vue est imprenable. Sous vos yeux : un décor merveilleux créé par le lac Nahuel Huapi , ses bras Machete et Rincón Última Esperanza, l’île Fray Menéndez, les dignes monts Inacayal et Belvedere, le château Messidor ou encore les pistes de ski du Cerro Bayo.

Parc Nahuel Huapi : il fut créé en 1934 grâce notamment à la donation de Francisco Moreno d’une partie des terres. Au bord de la cordillère des Andes, à la frontière du Chili, ce parc de 717.000 hectares (dont 56.000 sont occupés par le lac Nahuel Huapi !), est sans aucun doute l’un des plus beaux d’Argentine. Il protège un espace naturel représentatif de la région des Andes du nord, et préserve tout particulièrement ses forêts andino-patagone et les espèces qu’elles abritent. Des animaux peu communs comme le pudú (petit cerf) et certains oiseaux indigènes contribuent notamment à créer la richesse de l’écosystème du Parc national Nahuel Huapi.

À découvrir dans le Parc :

La Isla Victoria, accessible après 30 min de navigation depuis Villa la Angostura. Allez-y pour déjeuner au restaurant ou pique-niquer.

Le Cerro Catedral : c’est la station de ski la plus importante d’Amérique du Sud ! Son immense domaine skiable et la modernité de ses infrastructures sont des atouts qui attirent en masse les amateurs de sports d’hiver.

Circuito Chico : cette excursion en voiture va de la périphérie de Bariloche à la tranquille petite ville de Llao LLao. Au programme : ascension du Cerro Campanario en télésiège, belle vue sur le lac Nahuel Huapi et observation de la beauté des paysages alentours.

Lac Nahuel Huapi

Une autre option est le Circuito Grande, qui en plus, inclut un passage à Villa Traful et Villa la Angostura.

Et aussi : un trekking vers le Monte Tronador, une randonnée pour atteindre le Cerro Otto, une immersion dans le fabuleux décor de la Vallée Enchantée…

L’amphithéâtre : au sud du col de Córdoba, sur la Route 40 et dans le parc Nahuel Huapi, se trouve l’amphithéâtre, un site naturel magnifique. Il est loti sur le chemin du Río Limay, qui tire sa source du lac Nahuel Huapi. Un point de vue rend compte de la beauté du lieu : on peut y voir l’itinéraire sinueux du cours d’eau, en demi-cercle. Végétation luxuriante et couleurs chatoyantes sont au rendez-vous.

La Vallée Enchantée : également au sud du Paso de Córdoba et dans le parc Nahuel Huapi, on rencontre un espace où la nature est enchanteresse et féerique. Caressée par les eaux du Río Limay, la vallée Enchantée ou el Valle Encantado, expose ses roches aux formes farfelues, érodées par la pluie et le vent, dans un décor fait de cyprès, de verdure, de buissons à fleurs. Lieu de vie des condors andins et guanacos, ce lieu à la fois insolite et merveilleux, mérite le coup d’œil.

La station de ski du Cerro Bayo : perchée entre 1.050 et 1.782 m d’altitude, la station de sports d’hiver du Cerro Bayo est un des atouts de Villa la Angostura depuis 1978. Entouré de forêts, le domaine skiable (23 pistes tous niveaux) s’étend sur 200 hectares, et abrite 12 km de pistes, dont 5 km offrent une vue panoramique sur le lac.

Kayak, canoë et rafting : les nombreuses rivières et lacs qui façonnent la région de Villa la Angostura constituent de formidables opportunités pour pratiquer le kayak, le canoë ou le rafting. L’hiver et le printemps sont des saisons plus propices, même s’il fait plus froid, car le niveau de l’eau est alors plus élevé. Le Río Limay est un cours d’eau fantastique pour s’initier au kayak ou au canoë.

Cascades : plusieurs belles et majestueuses cascades sont tapies dans la végétation luxuriante des environs de Villa la Angostura. C’est le cas des cascadas Inacayal, Ñivinco, Santa Ana y Dora, Diana ou encore Río Bonito. Pour les trouver, renseignez-vous auprès de l’office de tourisme.

Circuits de randonnée : plusieurs circuits de randonnées traversent également les alentours de Villa la Angostura : Camino Viejo al Espejo, Paso Internacional Cardenal Samoré, Río Manso a la Frontera, Rio Manso Inferior Clásico, Cajón Negro… Là encore, n’hésitez pas à aller consulter le personnel de l’office de tourisme.

Circuits passant par Villa la Angostura

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie et la région des Lacs en passant par Villa la Angostura. Voici quelques exemples :

Voyage en Patagonie, à la découverte de Bariloche et la région des Lacs : 10 jours exceptionnels dans une région emblématique d’Argentine. Ce voyage vous transporte dans l’une des parties du pays les mieux protégées et préservées, où la beauté de la nature s’expose alors sans retenue, pour notre plus grand plaisir. Chaque décor vous emmène dans un monde incroyable, fait de volcans majestueux, de lacs limpides, de belles plages de sable noir ou encore de magnifiques forêts qui se teintent admirablement d’or et de rouge en automne… Logement en hôtels de charme.

Autotour combiné Bariloche et El Calafate : 11 jours d’exception à la découverte de 2 splendides et épatantes régions en Patagonie : celle des lacs et celle des glaciers. Ce séjour vous transporte dans un royaume où la nature est reine et exprime avec panache toute sa grandeur : immensité, curiosité, splendeur et originalité caractérisent les paysages et horizons que vous aurez l’occasion d’admirer et de connaître le long de ce parcours fascinant.

Séjour golf en Patagonie dans la région des Lacs : 11 jours thématiques au cours desquels professionnels et amateurs peuvent pratiquer le golf en toute sérénité, dans de splendides greens au milieu des lacs et des montagnes patagones.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine