Visite de San Martín de los Andes, Patagonie Nord Argentine

Toutes les informations touristiques sur ce charmant village aux portes du Parc national Lanín, dans la splendide région des Lacs.

Géographie et climat de San Martín de los Andes

Situé au sud-ouest de la province de Neuquén, San Martín de los Andes est le chef-lieu du département de Lácar. Niché au creux d’une vallée exigüe qui porte le nom de Vega Maipú, ce pittoresque village de montagne est encadré par la majestueuse cordillère des Andes, le magnifique Parc national Lanín et les agréables berges du lac Lácar. L’espace naturel environnant dégage une beauté assez déroutante et frappante. Le village compte environ 30.000 habitants (2011).

Offrant la même atmosphère que sa célèbre voisine Bariloche, avec ses chalets en bois et ses maisons en pierres, San Martín de los Andes est cependant plus tranquille. Centre touristique de la province, le village se situe à 428 km de Neuquén, 262 km de Bariloche et à environ 45 km de la frontière chilienne. Il est aussi la dernière étape (ou la première si l’on vient du nord), du « Camino de los Siete Lagos », une merveilleuse portion de route qui traverse de splendides paysages. San Martín de los Andes est très visité l’hiver pour sa proximité avec la station de ski Chapelco, et l’été pour les formidables opportunités de trekking, d’escalade et autres activités de plein air qu’offrent les environs du village. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine.

Rive du lac Lácar, San Martín de los Andes

San Martín de los Andes se trouve dans une région dont les inégalités géographiques, de la steppe patagone aux montagnes de la cordillère des Andes, engendrent des variations climatiques, de l’est à l’ouest. Globalement, il fait sec et froid en automne, chaud en journée et frais la nuit en été (de 10 à 30º), et froid en hiver (de -2 à 7º).

Si l’on veut profiter des sports d’hiver, il faut se rendre à San Martín de los Andes pendant la saison hivernale. Sinon, le printemps et l’été sont les meilleurs moments de l’année pour visiter la ville et sa région, même si l’automne offre de belles couleurs à la forêt.
Côté précipitations, elles sont plus importantes de mars à décembre (pluie en automne, neige en hiver). L’été est une saison sèche.

Il est conseillé en toute saison d’avoir avec soi un coupe-vent et des vêtements chauds. En effet, même si les journées sont agréables au printemps et chaudes en été, les nuits sont toujours un peu froides et les vents peuvent être frais.

Histoire de San Martín de los Andes

Pendant plusieurs siècles, la zone de San Martín de los Andes fut peuplée de différentes communautés indiennes : les pehuenches, les mapuches ainsi que quelques populations migrantes. Ces peuples vivaient en autosuffisance, de chasse et cueillette.

C’est en 1883 que les troupes de l’armée argentine arrivent dans la région, événement qui porte le nom de Vega Maipú. La rencontre entre les indiens et les nouveaux arrivants n’engendre pas d’affrontements. Cependant, un accord de paix est tout de même signé entre les peuples.

En 1898, le général Rudecindo Roca prend possession du Fort Maipú et décide de créer une ville sur les rives du lac, afin de maintenir et d’exercer son pouvoir dans la région. San Martín de los Andes est alors fondé le 4 février de cette même année par le colonel Celestino Pérez, assurant ainsi la souveraineté nationale dans la zone.

L’économie se développe progressivement dans le village, qui tire profit des forêts environnantes : c’est l’industrie du bois qui permet à San Martín de los Andes de se développer.

San Martín de los Andes

L’histoire de la population dans le village est particulièrement riche. Les premiers civils font tout d’abord partie de l’armée. Puis des immigrants syriens-libanais établissent les premiers commerces. Les colons hollandais quant à eux, développent les scieries.

Dans la vallée Vega Maipú, l‘agriculture et l’élevage commencent à prendre de la place dans l’économie du village. Ce sont les immigrants européens (français, suisses, allemands…), qui sont en grande partie responsables de ce développement. Plusieurs moulins produisent de la farine et sur les berges du lac, les familles s’installent et exploitent vergers et potagers.

En 1937, l’industrie du bois ralentit, suite à la création du Parc national Lanín. Désormais, les espaces de forêts sont protégés, tout comme les populations indiennes encore présentes dans la région.

Suite à cela, San Martín de los Andes décide de créer une nouvelle activité économique, qui sera le tourisme. Des infrastructures sont créées, des améliorations sont envisagées (dont l’accès au village), et une campagne de promotion touristique voit le jour.

San Martín de los Andes connait un changement significatif et radical en 1963, lorsque la création d’un télésiège permet l’accès au Cerro Chapelco.

Les années 70 sont synonymes de développement touristique pour le village qui vit son apothéose en 1983. En effet, le gouvernement de la province installe, dans le but d’accroître encore un peu plus la popularité de la petite ville, une télécabine au centre de ski du Cerro Chapelco. Cette avancée technique a pour conséquence de transformer la station comme l’une des plus modernes de l’Amérique du Sud.

Dans les années 80, la population de la ville croît à un rythme impressionnant : de nouveaux venus des grands centres urbains comme Buenos Aires ou Córdoba font grimper le nombre d’habitants de San Martín de los Andes. Entre 1991 et 2001, on a noté une croissance significative de la population d’un peu plus de 50% !

Le village a su, en peu de temps, s’imposer sur la scène touristique nationale et internationale, grâce à de bonnes infrastructures, sa station de ski et son cadre exceptionnel.

Fêtes et événements à San Martín de los Andes

Fiesta Aniversario – février : c’est peut-être l’événement le plus important de San Martín de los Andes, qui célèbre la fondation de la ville. Activités culturelles et sportives rythment la manifestation. Au programme : VTT, ski, défilé, inauguration, fanfare militaire, et une prestigieuse parade, animée par les gauchos, pompiers ou chasseurs de renard locaux.

Fiesta del Montañes – août : la première édition de cette fête très populaire a eu lieu en 1981. Depuis, c’est l’occasion pour les habitants et les visiteurs de participer à une semaine de réjouissances dans l’énergie hivernale de San Martín de los Andes. L’élection de la reine et le traditionnel concours de bûcherons font partie des incontournables activités de la manifestation.

Navidad Cordillerana – décembre/janvier : l’événement prend forme en 1977, sur l’initiative d’un groupe de voisins. On célèbre pour cette occasion les fêtes de fin d’année. La manifestation se déroule généralement en grande partie dans le Pasaje Virgen de la Montaña, passage qui donne accès au centre ville. L’événement le plus attendu est sûrement la Cantata Navideña, une représentation qui donne l’occasion au spectateur d’admirer une crèche vivante, d’écouter les chants de chorales ou de découvrir des danses folkloriques. Ateliers de vitraux ou parcours des rois mages sur les rives du lac font également partie du programme. Enfin, un spectacle son et lumière, des feux d’artifices puis un bal populaire clôturent les événements.

Fiesta del Trabún – décembre : ce sympathique festival est un intéressant mélange de musique et de danses de villages argentins et chiliens, d’autres pays d’Amérique du Sud, et de la culture indienne. La première fête se déroule en 1984, pour célébrer l’union avec le peuple chilien, très présent dans le village. Trabún, signifie d’ailleurs rencontre en mapuche. Pendant 3 jours, la gastronomie et l’artisanat local sont mis à l’honneur. Spectacles de marionnettes, récitals, danse, musique et chants font partie des festivités.

Musées et monuments : que visiter à San Martín de los Andes?

La rive Est du lac Lácar : zone côtière agréable, la Costanera del Lago Lácar est un lieu sympathique entouré de collines boisées et parsemé d’arbres. On y vient pour flâner le long de la jetée ou pour profiter des bars, des plages ou des aires de loisirs que l’on rencontre sur le chemin. Depuis la rive, vous pouvez partir en excursion sur les eaux tranquilles du lac, pour rejoindre la station balnéaire Quila Quina ou le très joli site de Hua Hum. Différentes activités de plein air sont accessibles depuis la costanera comme le canoë, le kayak, la voile, la plongée ou encore le vélo.
Un centre de pisciculture visant à aider les truites et saumons à se reproduire (les populations se raréfient), et à réhabiliter les poissons malades se trouve à proximité.

Le Centro de Visitantes y museo del Parque nacional Lanín : dans un édifice historique restauré, ce centre à pour mission d’expliquer le rôle de la création des parcs nationaux sur le territoire patagon, et plus particulièrement le rôle du Parc national Lanín dans le développement socio-économique de San Martín de los Andes. On y trouve de précieuses informations sur la faune, la flore et les travaux de conservation notamment.

Le musée Primeros Pobladores : situé à quelques pas au nord de l’office de tourisme, le musée Primeros Pobladores est situé dans une petite maisonnette en bois au toit de tôle. Il relate l’histoire des peuples indiens à travers divers objets archéologiques et ethnographiques (poterie, textile, argent), tandis qu’une seconde salle est dédiée aux premiers colons et migrants (photographies, témoignages…).

Le Centro Cívico et la Plaza San Martín : cœur historique de la ville, la plaza San Martín est entourée de beaux arbres natifs de la région comme les araucarias. Au centre se dresse un monument : la statue San Martín, et autour, plusieurs édifices historiques à l’architecture intéressante.
La place abrite également une foire artisanale qui a lieu toute l’année, et un petit local où l’on peut acheter des fruits, fleurs, gourmandises, et autres produits locaux.

La Pastera, Museo del Che : inauguré en 2008, La Pastera est un lieu de diffusion et d’information de la pensée du Che Guevara, et se veut porteur de la notion de solidarité et de lutte pour la justice sociale. Dans ses fameuses notes de voyages, le célèbre révolutionnaire évoque son séjour dans la zone de la cordillère des Andes et fait référence notamment au village de montagne : en effet, un chapitre s’appelle « San Martín de los Andes ». Le Che décrit dans ses écrits la solidarité dont ont fait preuve certains des travailleurs locaux, lorsque ce dernier est arrivé dans le village. Il s’est en effet vu offrir l’hospitalité, entre autres, dans un hangar : La Pastera. Depuis, le bâtiment est resté symbolique et rend hommage à Guevara, grâce à l’Asociación Trabajadores del Estado qui a réussi à préserver le hangar du temps qui passe et du gouvernement qui voulait le détruire.

Gastronomie : que manger à San Martín de los Andes ?

Agneau de Patagonie (cordero patagónico) : profiter de votre halte à San Martín de los Andes pour goûter LA spécialité de Patagonie : l’agneau. En général, l’agneau est grillé à la parrilla (barbecue), en croix, mais on le prépare aussi au four et en sauce. Il s’accompagne de pommes de terre, de légumes grillés ou de risotto.

Le gibier : la viande de gibier fait partie des spécialités de San Martín de los Andes. Des morceaux choisis de sanglier et de cerf notamment, font souvent partie du menu des restaurants de la ville. L’occasion de découvrir de nouvelles saveurs et surtout des plats qui correspondent parfaitement à l’atmosphère montagnarde qui règne ici. À goûter : le sanglier en sauce à la bière noire.

La truite : ce poisson peuple les rivières de Patagonie, et particulièrement les nombreux lacs de la région. Certains spécimens peuvent peser jusqu’à 10 kg. La plupart des restaurants de la ville proposent des plats à base de truite. On peut déguster du saumon également à San Martín de los Andes.

Le chocolat : spécialité patagonne par excellence. San Martín ne déroge pas à la règle : on trouve dans le village des lieux où se procurer de sympathiques petites douceurs faites-maison.

Restaurants : où manger à San Martín de los Andes ?

El Regional : cet établissement qui s’apparente à une hutte de chasseur, tout revêtu de bois, bénéficie d’une ambiance rustique sympathique. Il sert de bonnes bières artisanales, différentes milanesas, ainsi que d’excellents plats à base de truite.
À partager (ou pas !), les intéressants Gran Tablas : un appétissant mélange de savoureux ingrédients locaux comme du jambon cru, du fromage aux herbes, du pain casero (fait-maison), des olives assaisonnées, des tomates sèches ou encore de la terrine de poisson, le tout servi sur une planche en bois.

El Meson de la Patagonia : la carte de ce restaurant est particulièrement créative et variée. Elle propose plusieurs plats végétariens, du poisson (vous n’échapperez pas à la célèbre truite), ainsi que de la paella. En outre, le personnel est sympathique et de bons conseils et l’atmosphère est cosy et agréablement intimiste. En conclusion, la bonne cuisine et la convivialité des hôtes font d’El Meson un endroit de choix pour se restaurer.

Restaurant

La Tasca : ce lieu pittoresque est très populaire. Il accueille visiteurs et locaux dans une ambiance chaleureuse, dont l’atmosphère naît notamment de la décoration soignée de l’établissement. Les plats que l’on peut déguster à La Tasca font référence à une cuisine traditionnelle et sont tous élaborés à base de produits locaux : fromages, champignons, et l’incontournable truite. De plus, la carte des vins est admirablement complète.

Casa de té Arrayan (à 5 km de la ville) : cette cabane en rondins, enveloppée dans une belle forêt de cyprès, surplombe majestueusement le lac Lácar. Le panorama que l’on peut admirer à travers les grandes baies vitrées du coquet salon de thé est tout simplement exceptionnel, et très romantique lors du coucher de soleil. Les prix s’adaptent à la situation privilégiée du lieu, mais l’endroit est idéal pour une pause sucrée (entre autres) : en effet, la maison dispose d’une sélection intéressante de différents thés parfumés et de savoureuses tartes, pâtisseries et délices en tous genres.
Un conseil : mieux vaut se renseigner sur les horaires d’ouverture de la Casa de Té Arrayan avant de s’y rendre car ils peuvent être variables ou tardifs en haute saison et inexistants en basse-saison !

Bars et peñas à San Martín de los Andes

Un conseil : n’hésitez pas à flâner dans les rues de San Martín de los Andes pour trouver un endroit qui vous paraisse confortable et chaleureux : en effet, la plupart des restaurants disposent d’une bonne carte des vins, et peuvent se révéler des lieux agréables pour prendre un verre.

Downtown Matías : quelque peu excentré, sur les hauteurs du mont Curruhuinca, ce pub bénéficie d’une vue splendide sur le lac. De plus, son atmosphère à la fois irlandaise et montagnarde (chalet en bois), lui confère un caractère original et sympathique.

Pub du casino magic : un autre pub, situé cette fois dans le beau casino de la ville. Le pub « Ases y Reyes » propose des concerts réguliers à ses hôtes, ainsi qu’un bon choix de bières, vins et cocktails divers. L’ambiance est élégante et feutrée et il est possible de se restaurer également sur place.

Bar Argentino : dépendance de l’Hôtel Argentino, le bar Argentino se situe dans un édifice datant de 1916, et abrite des vestiges et des sculptures en tous genres. Le charme de ce lieu réside dans le fait que c’est le bar de référence pour les gens du coin. Salle de billard à disposition.

Shopping : qu'acheter à San Martín de los Andes ?

Le supermarché principale se trouve sur General Villegas, entre les rues Belgrano et Elordi. C’est là que vous trouverez de quoi vous ravitailler avant d’aller visiter le Parc national Lanín.

Etant donné que San Martín de los Andes profite beaucoup du tourisme, on trouve de l’artisanat local dans de nombreuses boutiques de la ville :

Artesanías Neuquinas : coopérative mapuche qui propose de beaux tissages ainsi que d’intéressants articles en bois – rue Juan Manuel de Rosas 790.

El Carpincho : boutique spécialisée dans les objets issus de la culture gaucho – rue Capitán Drury 814.

Raihue : diverses objets comme des ponchos, lainages, sacs en cuir… – Avenue San Martín 436.

Hôtels et estancias : où se loger à San Martín de los Andes et ses environs ?

Notre sélection d’hôtels à San Martín de los Andes et ses environs :

À San Martín de los Andes

Hôtel La Casa de Eugenia : cette jolie maison en bois qui date de 1920 bénéficie de l’architecture traditionnelle et patrimoniale de la région. Modernité, confort et intérieur d’époque rendent ce lieu agréable et particulièrement charmant. Ce petit établissement dispose de son propre parc parsemé d’arbres fruitiers et se situe à proximité du beau lac Lácar.

Hôtel Río Hermoso Lodge : situé dans la merveilleuse nature du Parc national Lanín, cet hôtel boutique est un lieu de tranquillité et de sérénité. Pittoresque, l’édifice est enveloppé dans la forêt andine et caressé par une petite rivière, ce qui lui vaut d’être à la fois charmant et mystique. De nombreuses activités de plein air sont accessibles depuis l’hôtel comme l’équitation, le kayak ou encore la découverte de la faune aviaire.

Río Hermoso

Aux thermes de Epulafquen

Hôtel Lahuen-Co Lodge : ce bel établissement est une référence environnementale : ce lodge aux pratiques écologiques respecte avec soin le cadre naturel alentour, celui du Parc national Lanín et de la vallée du Río Oconi. C’est l’endroit idéal pour profiter de sites naturels fascinants et magnifiques : en effet, le Lahuen-Co se trouve à quelques kilomètres de plages de sable noir et de sources thermales.
Le restaurant sert une délicieuse cuisine aux saveurs patagones et orientales, et le spa offre les merveilleuses vertus des bains thermaux.

Au Cerro de los Pinos :

Estancia Tipiliuke : fondée en 1909, l’estancia Tipiliuke bénéficie de 20.000 hectares d’une nature superbe. Un séjour dans cet établissement familial vous fait pénétrer au cœur de la Patagonie, et vivre une aventure hors-du-commun : vous dégustez une cuisine locale, et vous adonnez au loisir de la pêche, le tout dans un cadre naturel splendide.

Transports: comment se rendre à San Martín de los Andes ?

Plusieurs routes et moyens de transport vous emmènent jusqu’à San Martín de los Andes :

En voiture : si vous venez de Neuquén (à 428 km au nord-est), il vous faudra emprunter la Ruta 22 puis la Ruta 237, et enfin la Ruta 234 pour arriver à San Martín de los Andes.
Depuis Bariloche au sud, vous pouvez parcourir la mythique route nationale 40 (263 km) ou la belle Route des 7 Lacs (Ruta 231 puis Ruta 234 – 150 km).

En avion : l’aéroport Aviador Carlos Campos au pied du Cerro Chapelco, se situe à 22 km au sud-ouest de San Martín de los Andes. Vols réguliers depuis Buenos Aires.

En bus : la gare routière du village se trouve au croisement des rues Villegas et Juez del Valle. Il est possible de rejoindre le Chili depuis San Martín de los Andes. Villes de destination : Temuco et Valdivia notamment. Les villages alentours comme Junín de los Andes, Villa la Angostura ou Villa Pehuenia desservent San Martín également, ainsi que les grandes villes comme Buenos Aires ou Mendoza .

Enfin, pour vous rendre à Bariloche, vous bénéficiez de 2 options : soit passer par la route complètement goudronnée et profiter du trajet le plus rapide, soit emprunter le « Camino de los Siete Lagos », plus long, mais qui traverse des paysages magnifiques.

Dans les environs de San Martín de los Andes

Les environs de San Martín de los Andes se révèlent parfaits pour la pratique d’activités de plein air. En effet, non seulement les paysages sont splendides, mais en plus, les conditions sont propices : la montagne offre de belles opportunités de randonnée, d’escalade, de VTT, les lacs et rivières l’occasion de pêcher etc…

La route des 7 lacs : merveilleuse portion de route qui s’étend de San Martín de los Andes à Villa la Angostura, la Route des 7 Lacs traverse des paysages tout simplement splendides. Bordés par de majestueux lacs d’origine glaciaire et paradis des pêcheurs de truite, les 107 km du Camino de los Siete Lagos exposent des miroirs d’eau superbes, d’élégantes plages de sable noir, une végétation luxuriante, et bien plus si l’on prend la peine de sortir des sentiers battus… Les lacs Correntoso, Espejo, Escondido, Villarino, Falkner, Machónico et enfin Lácar se donnent en spectacle, pour le plus grand plaisir des yeux. Enfin, la Route des 7 Lacs donne accès à 2 magnifiques Parc nationaux : le Lanín et le Nahuel Huapi.

Lac Lolog

Le Parc national Lanín : situé au nord de San Martín de los Andes, ce Parc national créé en 1937 est sans aucun doute l’un des plus beaux d’Argentine. Les 412.000 hectares du Parc abritent et protègent les communautés mapuches, ainsi que de denses forêts d’araucarias (arbres particulièrement hauts), ou des espèces animales en voie de disparition comme l’huillín (loutre) ou le pudú (petit cerf). À ne pas manquer : le très grand lac Huechulafquen et le majestueux volcan Lanín.

Villa la Angostura : charmant village de montagne, plus préservé que Bariloche, Villa la Angostura bénéficie non seulement d’une tranquillité agréable, mais aussi d’un environnement naturel fantastique. Situé sur la berge nord-ouest de l’impressionnant lac Nahuel Huapi, Villa la Angostura est un formidable lieu pour profiter de la nature : la pratique de la randonnée est possible dans la Parc national Los Arrayanes, ainsi que celle du ski sur le Cerro Bayo, ou encore de la pêche dans le lac Correntoso et les rivières alentours.

Station de ski Chapelco : perché à 1.980 m de hauteur, la moderne station de ski du Cerro Chapelco bénéficie d’une ambiance sympathique et décontractée. Situé à quelques 20 km de San Martín de los Andes, le site dispose de bonnes infrastructures (logement, restauration, location de matériel…), d’un peu plus de 22 pistes tous niveaux, d’une école de ski et d’un snowpark… Les 140 hectares de domaine skiable sont également entourés d’une somptueuse forêt de lengas, et offrent un panorama incroyable sur le paysage environnant : les volcans, les lacs et la cordillère des Andes.

Ruta del paso Córdoba : si vous venez de San Martín de los Andes vers le sud (Villa la Angostura, Bariloche…), vous pouvez emprunter une piste spectaculaire, belle alternative à la Route des 7 Lacs. Vous traverserez de sublimes décors, faits de forêts andines majestueuses, de roches aux couleurs variées, de rivières sauvages, de villages traditionnels…

Route Col de Cordoba

Suivez la Ruta 234 puis, après avoir passé le Lago Machónico, prenez la Ruta 63 en direction de Confluencia. Vous découvrez le long de votre parcours des trésors insoupçonnables : le Mirador Traful à proximité du charmant village Villa Traful, qui offre une vue imprenable sur le Lago Traful, le Casa Piedra, une grotte qui abrite de l’art rupestre, la Valle Encantado et ses paysages fascinants, le Lago Meliquina, beau miroir des montagnes environnantes, ou encore le Lago Filo Hua Hum et ses plages magnifiques, ses pins exotiques et son château sur les hauteurs. Le Paso Córdoba enfin, expose une vue privilégiée après une portion de route en zig zag.
Se renseigner au préalable sur l’état de la piste avant de s’y aventurer.

Circuits passant par la ville de San Martín de los Andes

Argentina Excepción propose plusieurs voyages à la découverte de la Patagonie et la région des Lacs en passant par San Martín de los Andes. Voici quelques exemples :

Voyage en Patagonie dans la région des Lacs : autotour de 10 jours à la découverte d’une région où la nature est reine. Vous évoluez dans un décor merveilleux et hors-du-commun, fait de lacs majestueux, de volcans enneigés, de nobles forêts, de plages au sable noir…Une expérience de voyage où vous ne ferez plus qu’un avec la nature.

Autotour sur la Route 40 : 38 jours exceptionnels au cours desquels vous aurez l’occasion de découvrir les plus beaux sites de l’Argentine. Une extraordinaire immersion dans un monde culturel et naturel fascinant, du Nord-ouest aux majestueuses chutes d’Iguazú , en passant par les vignobles du Cuyo et les splendides étendues d’eau de la région des Lacs, jusqu’aux imposants glaciers de Patagonie, sur la mythique route 40. Logement en catégorie charme.

Séjour de pêche en Argentine dans la région des Lacs : 11 jours où vous pourrez vous adonner avec plaisir à la pêche à la mouche, au cours d’un safari organisé dans la somptueuse région des Lacs en Patagonie. Accompagné de professionnels, vous séjournez dans les plus beaux établissements hôteliers de la province et profitez des ravissants paysages de lacs, de forêts et de montagnes.

Tous nos séjours en Patagonie et en Argentine